Numericable-SFR perd 57000 abonnés Internet au 1er trimestre

12 mai 2015 à 12h18
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h38 -

Le premier résultat trimestriel sous la bannière SFR-Numericable est paradoxal avec un repli commercial sur le fixe et le mobile mais un résultat net en forte hausse.La publication des résultats trimestriels de la nouvelle entité SFR-Numericable était pour le moins très attendue. Après avoir repris en main la gestion de l'ex-opérateur télécom du groupe Vivendi, quels sont les premiers enseignements que l'on peut tirer de la stratégie de Numericable ?

Sur le marché de la téléphonie mobile, les chiffres sont tous dans le rouge. Le parc mobile total de SFR-Numericable (Virgin Mobile inclus) est de 22.494 millions au 31 mars, en forte baisse de 444 000 clients sur les seuls trois premiers mois de l'année. Bien que l'opérateur attribue l'essentiel de ce recul au segment "prépayé" (- 280 000), le nombre d'abonnés postpayés (forfaits Carré, Red...) diminue également de 144 000 pour s'établir à 12.860 millions.

Alors que les résiliations sont supérieures aux recrutements en ce début d'année, SFR-Numericable cherche surtout en premier lieu à créer de la valeur et à augmenter le revenu moyen par abonné. "Pour la première fois, l’ARPU des abonnés mobile est en bonne voie de stabilisation, inversant la tendance des dernières années" précise ainsi l'opérateur.

Le très haut débit ne compense pas encore le recul de l'ADSL
Sur le marché de l'Internet fixe, le groupe SFR-Numericable annonce 6.520 millions d'abonnés au 31 mars 2015. Au cours du premier trimestre, le parc Internet s'est contracté de 57 000 abonnés. L'opérateur précise que cette tendance s'explique par un recul des abonnements ADSL tandis que le segment "très haut débit" a, quant à lui, progressé. Dans le détail, SFR a ainsi perdu 105 000 abonnés ADSL au 1er trimestre (4.925 millions) mais a gagné 48 000 clients "fibre" (1.595 million).

La Box Fibre de SFR associée à un forfait mobile

Bien qu'il ne précise pas la part de fidélisation et la part d'acquisition nette, SFR-Numericable annonce qu'il constate "un bon démarrage des migrations du parc ADSL vers des offres Fibre [...] que que la décroissance du parc ADSL va se poursuivre en 2015 au bénéfice d’une migration de ces clients vers le réseau THD du Groupe". On constate ce phénomène chez le concurrent Orange qui profite du déploiement de la fibre optique pour migrer ses clients Livebox ADSL en fibre, tout en favorisant la résiliation des internautes dégroupés souhaitant passer en très haut débit.

Comment SFR-Numericable entend-il gagner des parts de marché ? Pour l'opérateur, la solution passe par la convergence fixe-mobile et par une montée en gamme des offres. L'opérateur met clairement en avant ses forfaits combinant un abonnement Internet complet à un forfait mobile 3G/4G. Les abonnés bénéficient alors d'une remise mensuelle cumulable en cas de multiples abonnements au sein du même foyer, ainsi que du doublement de l'enveloppe data du forfait mobile. Pour SFR, l'enjeu du Quadruple Play est stratégique puisqu'il contribue à augmenter le revenu moyen par abonné tout en diminuant les coûts d'acquisition et le taux de "churn".

Pour soutenir sa stratégie et faire face à l'extension rapide des réseaux très haut débit fixes et mobiles de ses concurrents, SFR-Numericable continue d'investir massivement. Au 1er trimestre 2015, l'opérateur a investi 400 millions d'euros soit 27% de plus par rapport à la même période en 2014. Il table sur 7.7 millions de prises contre 6.7 millions actuellement, 12 millions en 2017 et 15 millions en 2020. Distancé par Orange et Bouygues et au coude à coude avec Free Mobile, SFR ambitionne 70% de la population couverte en 4G LTE d'ici la fin de l'année puis 90% en 2017 et 99% en 2020.