Transatel défend sa place dans la bataille contre le roaming

24 janvier 2014 à 12h39
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h41 -

Free est à nouveau à l'origine d'une échauffourée, qui concerne cette fois-ci la baisse des frais d'itinérance. Alors que l'attention reste fixée sur les 4 opérateurs, on oublie Transatel Mobile qui depuis 2000 lutte contre les coûts élevés du roaming.Free a relancé en début de semaine la question du roaming en Europe, en supprimant les frais d'itinérance depuis l'Italie. Elle s'ajoute à la liste des pays et départements outre-mer depuis lesquels les communications vers cette destination et la France métropolitaine, ainsi que la data, ne sont pas comptés en hors-forfait : le Portugal, les Antilles Françaises (Guadeloupe, Martinique, Saint Barthelemy, Saint-Martin) et la Guyane française.

La réaction chez les concurrents ne s'est pas fait attendre. Bouygues a très vite surenchéri en incluant dans ses forfaits Sensation, les appels et l'internet mobile depuis l'Europe et les DOM vers la France. De leur côté, Orange et SFR ont également prévu de publier une annonce à ce sujet prochainement.

Mais face à cette nouvelle bataille entre les quatre opérateurs, Transatel Mobile se retrouve totalement mis de côté, alors qu'il est un acteur majeur dans le secteur des télécoms en Europe. Et le roaming, il en fait son cheval de bataille, comme l'explique Jacques Bonifay, Président du Directoire de Transatel et Président de l'Association Européenne des Full MVNO : en tant que spécialiste des communications internationales et roaming en Europe depuis plus de 10 ans, la réduction des frais d’itinérance pour les usagers a toujours été au cœur de notre stratégie; c’est pour cela que nous collaborons étroitement avec le Comité économique et social européen à l’élaboration du paquet télécoms depuis plus d’un an.

Au départ, Transatel proposait des solutions mobile pour les frontaliers français et les voyageurs fréquents pour éviter les frais de roaming en France, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse. Depuis mars 2013, l'opérateur inclut toutes les communications vers et depuis l'Union Européenne, avec des coûts jusqu'à deux fois moins chers que les tarifs réglementés (Eurotarif). Même si tous les ans en juillet, la Commission Européenne revoit les frais d'itinérance à la baisse, Transatel Mobile essaie de maintenir sa concurrence.

Il garde encore aujourd'hui des conditions plus avantageuses que chez les plus grands opérateurs. Alors que les communications et l'internet mobile sont inclus chez Free et chez Bouygues Telecom depuis certains ou tous les pays d'Europe, mais seulement vers le pays d'émission et la France, chez Transatel ils sont inclus vers et depuis les 28 pays de l'Union Européenne*. Par ailleurs, les abonnés de Free et Bouygues ne peuvent utiliser ce service que 35 jours par an. Transatel, lui, propose des forfaits mensuels disponibles tout au long de l'année, à partir de 4.90€/mois.

*Les 28 pays de l'Union Européenne sont : Allemagne, Lettonie, Autriche, Lituanie, Belgique, Croatie, Luxembourg, Bulgarie, Malte, Chypre, Pays-Bas, Danemark, Pologne, Espagne, Portugal, Estonie, République tchèque, Finlande, Roumanie, France, Royaume-Uni, Grèce, Slovaquie, Hongrie, Slovénie, Irlande, Suède, Italie

tarifs du forfait transatel
La gamme EuroPass de Transatel se décline sous quatre forfaits, dont un composable en fonction de ses besoins. Les appels et les SMS sont inclus en France, en roaming au sein de toute l'Union Européenne, et vers l'international depuis la France vers les fixes et les mobiles de l'UE, et USA, Canada, Nouvelle Zélande, Norvège, Chine, Inde, Hong Kong, Singapour, Thaïlande, Malaisie, Laos, Iran, Islande, Cambodge, Bangladesh, Brunei, Corée du Sud, Mongolie, Mexique, Porto Rico, Venezuela, Saipan, Samoa, Bermudes, Guam. Le débit de l'internet mobile est en 3G (réduit en 2G au-delà du forfait).

Les forfaits sont disponibles sans engagement grâce à une option de 10€ par mois. Si après trois mois, vous souhaitez prolonger l'abonnement d'un an, l'option payée est remboursée. Si vous souscrivez un des forfaits pour 24 mois, une option avec mobile de 10€ par mois donne accès à un choix de smartphones à prix préférentiel.