SFR et Free accordent leurs violons

27 juin 2008 à 19h58
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h52 -

Au-delà du match de 'Box', SFR et Free rapprochent leurs points de vue pour peser face au géant Orange.Une fusion entre SFR et Free aurait très bien pu se faire il y a quelques temps. Il en a été autrement. Mais au final, les 2 opérateurs télécoms se retrouvent tout de même sur bien des points, notamment quand il s'agit de croquer de l'Orange !

Le PDG d'Iliad/Free, Xavier Niel, et celui de SFR/Neuf, Franck Esser, seraient-ils en train de mettre en pratique le fameux dicton : "les enemis de mon enemi sont mes amis" ? C'est en tout cas, ce qu'il ressort des propos que les 2 concurrents d'Orange ont tenu lors du colloque Electronic Business Group.

Les 2 principaux opérateurs alternatifs français ont profité de l'occasion pour rappeler leurs convergences de vue. Téléphonie mobile, fibre optique, contenus audiovisuels... SFR et Free ne voient pas du tout d'un bon oeil la montée en puissance d'Orange et de Numericable.

Xavier Niel affirme d'ailleurs que l'avenir du cablo-opérateur est incertain "sous sa forme actuelle". Franck Esser estime pour sa part qu'il faut rapidement "passer à la fibre optique pour couper le cordon avec France Telecom". Pour distribuer leurs offres ADSL, les FAI sont obligés de louer la boucle locale (réseau de téléphonie reliant l'abonné au central) à France Telecom. Grâce à la fibre, ils économiseraient donc 1,4 milliard d'euro par an, tout en privant Orange d'une source de bénéfices.

Autre sujet commun d'inquiétude : l'offensive d'Orange dans le secteur des contenus. Cinéma, TV, Sports... Orange s'immisce dans le pré-carré de Vivendi (maison mère de SFR) et veut proposer des contenus exclusifs à ses abonnés. Une stratégie qui ne plaît guère non plus à Free qui a récemment demandé à diffuser Orange Sports TV sur son bouquet Freebox TV, ou encore qui s'arrange avec Canal+ (filiale de Vivendi) pour proposer Canal+ Le Bouquet pendant un an pour un euro symbolique !