Google présente Stadia, sa future plateforme de jeu vidéo en streaming

google-stadia-cloud-gaming
22 mars 2019 à 14h31
- Mis à jour le 22 mars 2019 à 16h36 -

Google vient de dévoiler les contours de Stadia, son futur service de jeu vidéo en streaming. Présenté comme une révolution, Stadia utilise la technologie du cloud gaming. Avec Stadia, plus besoin de console. Où que vous soyez, vous aurez accès à un catalogue de jeux vidéo en ligne.

Stadia incarne le futur des jeux vidéo

Qui dit Netflix, dit vidéo en streaming. Qui dit Spotify dit musique en streaming. Qui dira Stadia dira jeu vidéo en streaming. Google a présenté le 19 mars Stadia, la plateforme de jeux vidéo en streaming qu'il va lancer cette année. Et c'est peu dire qu'il s'agit d'une révolution dans l'univers du jeu vidéo.Google a présenté, le 19 mars, Stadia, sa future plateforme de jeux vidéo en streaming

La promesse est simple : offrir un service de jeux vidéo à la demande, avec un accès quasi instantané à toute sorte de jeux et ce depuis n'importe quel écran, ordinateur comme smartphone, tablette comme téléviseur. Pour se faire, Stadia utilise la technologie du cloud gaming. Concrètement, cela signifie que vous n'aurez plus à télécharger des jeux pour pouvoir y jouer, vous n'aurez qu'à la streamer depuis le cloud grâce à une connexion à Internet.

Pour accéder à la plateforme de jeu vidéo en streaming, il vous faudra simplement un abonnement Stadia, un navigateur Google Chrome et bien sûr une manette. Mais, pas de console.Pour jouer à Stadia, pas besoin de console, un abonnement, une connexion à Internet et une manette suffisent

On sait quoi sur sur Stadia ?

Google a présenté Stadia à l'occasion de la Game Developers Conference de San Fransisco. Google a profité de l'un des plus grands événements de l'industrie du jeu vidéo pour faire son annonce et marquer les esprits. Mais, elle n'a fait que dévoiler les contours de sa future plateforme de jeux vidéo en streaming.

On ne connaît pas encore la date de sortie. On sait juste que la plateforme sera lancée cette année. Stadia sera tout d'abord disponible aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et en Europe. En outre, on a pas encore d'informations sur le prix. Interrogé sur le sujet, Phil Harrison, le responsable de la division jeu vidéo de Google a botté en touche : "Je n'en parlerai pas aujourd'hui. Nous reviendrons en détail dessus à l'été".

Alors, que sait-on de Stadia ? Google évoque une connexion de 25 Mbits/s nécessaire pour jouer à un jeu vidéo sur sa future plateforme avec une résolution 4K. Concrètement, c'est une connexion 4G optimale ou l'entrée de gamme de la fibre optique. Ce qui, soit dit en passant, risque malgré tout d'exclure bon nombre d'abonnés à Internet.Il sera possible de jouer à Assassin's Creed Odyssey sur Stadia

Enfin, en termes de contenus, que sait-on ? C'est peu dire que Google n'est pas un spécialiste du jeu vidéo. Google va donc devoir s'associer à des éditeurs pour proposer un catalogue attractif. c'est déjà fait avec Ubisoft, ce qui permettra à Stadia de proposer Assassin's Creed Odyssey. Google s'est aussi mis d'accord avec l'éditeur de Doom Eternal. En revanche, Google aura plus de mal à convaincre Epic Games (Fornite) et Electronic Arts (Battlefield, FIFA), rien de moins que certains des jeux vidéo les plus appréciés du moment. C'est pour ça que Google a aussi annoncé la création d'un studio de production pour développer ses propres jeux.

Stadia, c'est vraiment nouveau ?

Jouer à des jeux vidéo en streaming, ce n'est pas nouveau. Sony et Microsoft proposent déjà ce service sur leurs consoles de jeux les plus récentes. Mais, sur des catalogues limités et impossible d'utiliser les jeux vidéo disponibles sur d'autres plateformes. En outre, une plateforme française, Shadow, mais aussi Blacknut, proposent déjà un service similaire. Donc, non, Stadia et le cloud gaming, ce n'est pas nouveau. Ce qui l'est en revanche, c'est la facilité d'utilisation sur tous les supports et la puissance annoncée de Stadia, grâce aux serveurs de Google. Stadia va en effet disposer d'une force de frappe à nulle autre pareille.

En outre, si Google a pris tout le monde de court, c'est aussi pour couper l'herbe sous le pied de ses concurrents potentiels et apparaître comme un précurseur. En effet, il ne s'agit que d'une annonce et il va falloir patienter pour profiter de Stadia. En outre, Microsoft devrait à son tour annoncer un projet similaire au salon du jeu vidéo de l'E3 en juin. Quant à Amazon, il dispose déjà des instruments nécessaires à la création d'une plateforme de jeu en streaming. Mais dans un marché concurrentiel comme celui du jeu vidéo, c'est toujours bon de faire l’événement et de donner l'impression d'être un pionnier. En somme, la révolution est annoncée mais, elle n'a pas encore eu lieu.