Streaming : Disney+ veut vous en donner pour votre argent

disney-plus
26 août 2019 à 15h02
-

Disney vient de livrer quelques nouvelles informations sur son futur service de streaming Disney+. Une offre qui s'annonce plus généreuse que celle de Netflix.

Le service Disney+ continue de teaser son lancement en novembre prochain. A l'occasion de son événement D23 le 23 août dernier, le géant du divertissement en a dit (un peu) plus sur ce que proposera la plateforme de streaming. On avait déjà une petite idée du prix de Disney+, on en sait un peu plus désormais sur ce tarif et ce à quoi il donnera droit. Moins cher que Netflix, mais aussi moins restrictive.

Disney+ : date de lancement et prix

On connaissait déjà la date de lancement de Disney+ : le nouveau service de streaming s'allumera le 12 novembre prochain dans plusieurs pays. Etats-Unis et Canada de même que les Pays-Bas. Il s'agira donc du seul pays européen à accueillir Disney+ dès son lancement, au prix de 6,99 euros par mois (ou 69,99 euros pour un an), selon les informations du Figaro.

C'est donc probablement à ce tarif que l'on pourra à souscrire le nouveau service de streaming de Disney en France. Reste à savoir quand : l'échéance du printemps 2020 est régulièrement annoncée. La plateforme serait progressivement activée dans les différents pays européens d'ici à mars 2020, selon les informations livrées par les dirigeants de Disney et reprises par cnet.com. Encore quelques mois à attendre donc, pour le lancement de Disney+ en France.

Moins cher que Netflix et tout compris

Autre information révélée à l'occasion de la D23 : l'abonnement Disney+ permettrait de streamer les programmes du services sur 4 écrans en simultanés et d'aller jusqu'à 7 profils.. Et ce grâce à l'abonnement unique à 6,99 euros par mois. Un gros avantage sur Netflix et ses trois formules d'abonnement, dont une seulement inclut 4 écrans en simultané (pour six profils), pour la bagatelle de 15,99 euros par mois.

C'est aussi chez Netflix la seule version qui permet d'accéder à la 4K, alors que le standard ultra-haute définition, et sa déclinaison 4K HDR, seront aussi de la partie sur l'offre à moindre coût de Disney+.

Autre choix qui a son importance : Disney+ ne diffusera ses séries qu'au rythme d'un épisode par semaine, rompant avec la diffusion d'une saison en un seul bloc, marque de fabrique de Netflix depuis reprise par d'autres pateformes

Enfin, Disney a annoncé travailler sur un système empêchant le partage de comptes. Un procédé auquel recourent fréquemment les abonnés Netflix, sans que cela n'émeuve outre-mesure le service star de la SVOD.

Interface Disney Plus

Démo de l'interface Disney+ présentée lors de l'Investors Day Disney

Disney + : un catalogue au juste prix ?

Si le futur service de streaming de Disney affiche des ambitions modestes en termes de tarifs, c'est aussi qu'il n'a pas, pour l'instant, les épaules d'un Netflix en matière de catalogue. Il y aura certes de quoi s'en mettre plein les yeux sur les cinq univers du catalogue Disney+ : Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic. Mais pas forcément assez pour justifier un prix plus élevé, ont calculé les dirigeants de la firme.

Encore moins en France, où la chronologie des médias empêchera Disney+ de diffuser ses films les plus récents, comme Avengers: Endgame ou les tout derniers Star Wars. La multiplication de teasers et de premières infos sur les nouveautés à venir lors du D23 laisse toutefois augurer d'un étoffement rapide du catalogue. Une fois la masse critique atteinte et ses abonnés conquis, Disney+ aura alors tout loisir d'augmenter ses prix, un refrain que l'on commence à bien connaître...