Hotline : pas encore de garanties sur la baisse des prix

26 septembre 2007 à 14h39
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h56 -

La table ronde sur les tarifs des hotlines et la durée des contrats ne satisfait pas les associations de consommateurs.La montagne aurait-elle accouchée d'une souris ? Comme nous l'indiquions en début de semaine, une baisse du tarif des hotlines était envisagée à l'issue des négociations entre le Gouvernement, les associations de consommateurs et les fournisseurs d'accès.

Plus de 3 heures de table ronde n'ont pas débouché sur de réelles avancées. Le Secrétaire d'Etat à la consommation, Luc Chatel, a rappelé sa volonté de légiférer sur le prix des hotlines et sur la durée d'engagement des contrats de téléphonie mobile. Mais, les associations de consommateurs restent sur leur faim.

Le temps d'attente des hotlines sera certes bel et bien gratuit. Mais quasiment tous les opérateurs (sauf Free et Club Internet) ont déjà mis en place cette recommandation qui date des précédentes négociations (septembre 2005). Mais rien de concret concernant le prix de la minute. Quid des 0.34 euros ? Passeront-ils à la trappe au profit d'un numéro vert ou bien seront-ils remplacés par un tarif de 0.12 euros par exemple ?

L'UFC Que Choisir parle carrément de "non événement" et se méfie clairement des déclarations d'intention. Compte tenu des précédents, on ne peut pas leur en vouloir... Du côté de la durée d'engagement de 24 mois, cette table ronde n'a pas non plus permis de nouvelles avancées.