Télécoms : les dégâts de la tempête Xynthia

2 mars 2010 à 14h37
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h46 -

Après les ravages causés par la tempête, des dizaines de milliers d'habitants sont toujours coupés du monde sans téléphonie ni Internet.Les bilans humains et matériels provoqués par la tempête Xynthia ont surpris par leur ampleur. Avec une cinquantaine de morts et des centaines de millions d'euros de dégâts, les départements de la Vendée (85) et des Charente-Maritime (17) ont été particulièrement meurtris ce week-end.

Aux côtés des secours mobilisés pour aider la population, France Télécom, SFR et ErDF ont dépêché dès lundi des moyens et des équipes techniques pour réparer les réseaux de télécommunication et rétablir l'alimentation électrique le plus rapidement possible.

Plusieurs difficultés gênent le rétablissement des communications. Les zones à proximité immédiate du littoral ont été submergées. Les armoires de rue (sous-répartiteurs) et les centraux téléphoniques (NRA) qui assurent l'acheminement des communications et d'Internet haut-débit ont été, au mieux déconnectés faute de courant électrique et, au pire, totalement engloutis par les eaux en crue.

Triste coïncidence, nous vous annoncions la semaine dernière l'activation de plusieurs NRA-ZO en Vendée. Vu la dévastation qui a frappé la côte, il est probable que le NRA Zone d'Ombre d'Aiguillon sur Mer soit sérieusement endommagé.

Tempête Xynthia

Plus loin dans les terres, les vents violents et les chutes d'arbres ont, quant à eux, sectionné de nombreuses lignes électriques et téléphoniques. Lundi, France Télécom annonçait une interruption de service pour environ 170 000 clients en téléphonie fixe ou haut débit dans les régions Centre, Poitou-Charentes et Pays de la Loire. Grâce à l'intervention de 2000 techniciens et spécialistes réseaux, les services ont été rétablis pour la moitié des lignes ce mardi midi.

Quelques 90 000 lignes et une centaine d'équipements techniques sont encore déconnectés. Pour une partie des pannes, le rétablissement de l'alimentation électrique suffira à remettre en service les réseaux. En revanche, les lignes individuelles coupées nécessiteront un délai de 2 à 3 semaines pour être totalement réparées selon l'opérateur historique.

Du côté de la téléphonie mobile, Orange précise, mardi midi, que "la situation est revenue à la normale avec des taux de couverture à plus de 90 % dans toutes les régions". Chez SFR, les 2/3 des antennes relais mobiles en panne avaient été réparées hier grâce à la mobilisation de 600 techniciens.