22, v'là le très haut débit !

7 novembre 2008 à 18h27
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h50 -

Le département 22, des Côtes d'Armor, devrait proposer du haut-débit dans tout son territoire à partir de 2010Les Côtes d'Armor avaient déjà défrayé la chronique fin septembre, avec la pose de 17 kms de fibre optique, dont 6 par voie aérienne, pour desservir l'institut de Locarn.

L'Institut de Locarn est non seulement un endroit de formation, mais également un lieu d'information et d'échanges pour les entrepreneurs locaux, à quelques kilomètres d'une commune à proximité de Carhaix, la ville du festival "Les Vieilles Charrues".

Au coeur de ce que Joseph Le Bihan rappelait être, avec humour, une zone très agricole et souvent oubliée par les acteurs économiques, au point d'avoir été affublée du surnom de Ploukistan, un accès en très haut débit venait montrer la possibilité, avec un peu de volonté politique, d'amener la fibre partout.

Ainsi, au coeur du Poher, un coup de fouet salvateur était donné au travail des entrepreneurs locaux, désormais en mesure, par exemple, de bénéficier de services de vidéo-conférence ou de services de formation avancés.

Malgré tout son intérêt pour le tissu économique local, l'Institut de Locarn restait une initiative privée. Les politiques auraient-ils été piqués par l'intervention d'Alain Glon à l'occasion de cette inauguration ?

En tout cas, ils semblent s'être saisis de l'enjeu du haut-débit et du très haut-débit et avoir compris l'importance que comporte l'accès à Internet à une vitesse correcte... même pour "un simple citoyen".

Ainsi, Claudy Lebreton, président du Conseil Général est venu se rendre compte en personne de l'avancement des travaux pour le câblage en fibre optique de son département.

A Mûr-de-Bretagne, hier, il a donc évoqué que, mi-2009, la moitié sud du département, celle-là même qui, aujourd'hui, est la plus défavorisée dans son accès au haut-débit, cette partie des Côtes d'Armor verrait déployées en premier sa part des 1060 kms de fibre optique à poser.