Triple Play Social : Numericable veut montrer l'exemple

9 février 2010 à 15h34
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h47 -

Le cablo-opérateur Numericable veut lancer une offre Triple Play à moins de 10 euros par mois pour les allocataires des minima sociaux. Il y a quelques semaines, le Premier Ministre souhaitait que les fournisseurs d'accès lancent des des offres haut-débit à tarif préférentiel pour les personnes les plus démunies. Pour répondre concrètement à cette demande, Numericable propose aujourd'hui un forfait Internet haut-débit (2Mbits/seconde), la téléphonie illimitée vers les postes fixes en France et vers le Pôle Emploi, et un service de télévision (60 chaînes dont la TNT) pour 9,99€ par mois.

Si elle validée par le gouvernement et par l'Autorité de Régulation des Télécoms (ARCEP), cette offre sera réservée aux allocataire du Revenu de Solidarité Active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique ou de l’allocation adultes handicapés comme le précise le PDG de Numericable dans une interview au Figaro.

L'éligibilité "sociale" reste néanmoins liée à l'éligibilité "technique" puisque les personnes concernées devront habiter dans un logement bénéficiant du service unique numérique (SUN) et donc couvert par le réseau câblé de Numericable.

Le Triple Play social de Numericable reprendrait les bases de l'offre SUN déjà en vigueur. Le surcoût mensuel de 5,99€ - le contrat SUN étant facturé 4€ dans les charges locatives - est justifié par la mise en place des appels illimités vers les postes fixes en France métropolitaine.

D'autres initiatives dans le domaine des offres d'accès aux services numériques à tarif privilégié existent déjà. SFR propose ainsi un forfait mensuel à 1,19€ aux locataires de l'office public HLM de Paris et sa proche banlieue. Du côté de France Télécom, un tarif social existe déjà mais il est actuellement limité à l'abonnement téléphonique et non aux services ADSL qui y sont rattachés. Annonçant en septembre 2006 son engagement dans "le combat contre la fracture numérique en instaurant un service universel gratuit pour tous", Free n'a depuis plus donné signe de vie de son offre gratuite théoriquement disponible dans les zones fibrées par le groupe Iliad.