SFR/Neuf : l'UFC s'en va-t-en guerre

7 juillet 2008 à 16h48
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h51 -

L'association UFC Que Choisir attaque la fusion SFR/Neuf devant le Conseil d'Etat.Le feu vert donné le 15 avril dernier par le ministère de l'Economie, pour la fusion de Neuf Cegetel au sein sa maison-mère SFR, pourrait être remis en question par le Conseil d'Etat.

C'est l'UFC Que Choisir qui est à l'initiative de cette requête. L'association de défense des consommateurs dénonce l'insuffisance des engagements pris par Vivendi/SFR. L'UFC estime, qu'avec cette fusion, le marché des télécoms perdrait à la fois un fournisseur ADSL (Neuf) et un opérateur MVNO (Neuf Mobile).

D'après l'association, la fusion SFR/Neuf pose la question des éventuels conflits d'intérêts avec l'industrie des contenus de Vivendi (Canal+, Canalsat), maison mère de SFR. Rappelons-nous en effet que le conflit entre Neuf et Canal+ à propos d'Eurosport avait été rapidement oublié quelques semaines après l'arrivée de SFR.

Enfin, l'UFC Que Choisir reprocherait au Ministère de l'Economie d'avoir validé le dossier sans en référer ni au Conseil de la Concurrence, ni même à la Commission Européenne. Pour l'UFC, la fusion SFR/Neuf dépasse le cadre national puisque l'opérateur britannique Vodafone détient 44% de SFR.