Alice serait-elle à vendre ?

7 janvier 2008 à 12h04
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h54 -

La filiale française de Telecom Italia pourrait être la prochaine victime de la consolidation du secteur de l'ADSL.Selon le journal Le Figaro, Telecom Italia aurait mandaté Calyon, filiale du Crédit agricole, pour trouver un investisseur désirant racheter le FAI.

Depuis plusieurs mois, des rumeurs courent sur le sort d'Alice. Arrivé sur le marché français en 2005 avec les rachats de LibertySurf et de Tiscali, l'opérateur Alice n'a pas encore franchi le cap du million d'abonnés ADSL. Carlos Lambarri, PDG d'Alice, déclarait d'ailleurs en avril 2007 : "Alice n'est pas à vendre".

Bien qu'Alice ne soit pas au niveau d'Orange, Neuf ou Free, le FAI dispose d'atouts intéressants. Ces derniers mois, l'offre Alicebox a gagné en compétitivité grâce à la mise en place du contrat de qualité Alice pour vous et du service gratuit Alice Music. Le réseau Telecom Italia se constitue de près de 700 NRA dégroupés partout en France.

En cas de vente, à combien serait valorisée la belle Alice ? En se basant sur les acquisitions précédentes (AOL, Club Internet...), les analystes estiment que la filiale de Telecom Italia pourrait être rachetée entre 600 et 650 millions d'euros. Plusieurs opérateurs ont déjà annoncé qu'ils s'intéresseraient au dossier Alice. Neuf Cegetel et Free notamment.