Videofutur intègre le pass FilmoTV sans surcoût

4 mars 2014 à 10h58
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h41 -

Videofutur et FilmoTV s'associent pour renforcer leurs offres respectives de vidéo à la demande. Les prémices d'une restructuration du marché avant l'arrivée de Netflix ?"Deux acteurs historiques ont décidé d’additionner leur savoir-faire". C'est ainsi que Bruno Delecour, Président de FilmoTV, résume le partenariat que sa plateforme de vidéo à la demande par abonnement (VàDA / SVoD) a noué avec Videofutur qui s'est lancé sur le marché l'été dernier.

Concrètement, le Pass Illimité FilmoTV sera directement intégré dans l'offre LA BOX Videofutur sans aucun supplément de prix pour les clients. Avec plus de 500 films classés dans 7 chaînes thématiques, le Pass FilmoTV renforce significativement l'offre de cinéma de LA BOX Videofutur (10€/mois sans engagement).

Rappelons que celle-ci comprend notamment déjà :

- des centaines de dessins animés et de films à la demande (illimité Cinéma et Jeunesse)
- plusieurs milliers de vidéos à l'unité (à partir de 2.99€)
- les chaînes de la TNT + Paramount Channel et Game One
- des services de TV de rattrapage (Pluzz, Arte+7, Paramount...)
- un décodeur Netgem à brancher sur une Box (voir notre test de la Box Videofutur)

La liste des chaînes diffusées par Videofutur vient d'ailleurs tout juste de s'allonger : Disney Channel et Disney Channel+1 sont désormais incluses et Disney Channel Replay sera "prochainement proposée"

Partenariat entre Videofutur et Filmo TV

Avec Filmo TV en complément, la BOX Videofutur "ambitionne de rendre accessible à tous le meilleur du cinéma et de la télé en proposant un contenu plus riche et plus diversifié à ses abonnés" souligne Mathias Hautefort, Directeur Général du groupe Netgem (propriétaire de Videofutur).

Pourquoi Videofutur et Filmo TV s'associent-ils ? La principale raison est tout simplement de renforcer leur présence respective sur le marché de la vidéo à la demande. Grâce à Filmo TV, Videofutur entend augmenter sa base d'abonnés (20 000 actuellement) en séduisant davantage d'internautes inéligibles à la TV par ADSL ou qui ne souhaitent pas souscrire un abonnement Canal+ / Canalsat par exemple. Pour Filmo TV, cet accord s’inscrit dans une stratégie de déploiement lui permettant de toucher davantage de public sans pour autant être dépendant des fournisseurs d'accès.

La seconde raison de ce rapprochement stratégique est enfin liée à un double constat : le marché de la VoD est fragile et de nouveaux concurrents envisagent de débarquer en France. Le très médiatique Netflix serait en discussion avec les opérateurs français en vue du lancement de son offre à la fin de l'année.