Votre ville est-elle une championne de la fibre optique ? Le palmarès 2019

Une ville couverte en fibre optique avec des points géolocalisés
12 mars 2020 à 16h28
- Mis à jour le 13 mars 2020 à 10h49 -

Le palmarès du déploiement de la fibre dans les 200 plus grandes villes françaises à fin 2019, ainsi que dans les départements.

Où en est le déploiement de l'Internet Très Haut Débit dans votre ville ? Voici l'essentiel en une carte pour tous savoir sur l'éligibilité à la fibre optique dans les métropoles françaises à fin 2019. Nous en profitons au passage pour faire le point sur l'avancée de la fibre dans les départements français, avec l'aide des chiffres publiées en open data par l'Arcep, le régulateur des télécoms.

Quelles sont les villes les plus fibrées à fin 2019 ?

Nous avons établi une liste des 200 principales villes françaises en nombre de locaux (logements et entreprises), que nous avons classées en fonction de leur taux de couverture en fibre au 31 décembre 2019. 11 d'entre elles sont situées dans les DOM et figurent dans le tableau sous la carte métropolitaine.

DOM (villes du top 200 français) Nombre de locaux raccordables Taux de couverture (%) Progression en un an
Les Abymes (971) 0 0 0,00%
Le Lamentin (972) 0 0 0,00%
Fort-de-France (972) 5881   54% +27,38%
Cayenne (973) 1601 27% +29,21%
Saint-Pierre (974) 16058 164% +34,95%
Saint-Denis (974) 21774 111% +35,02%
Le Tampon (974) 13489 90% +77,19%
Saint-Paul (974) 11917 132% +24,40%
Saint-André (974) 3149 121% +13,16%
Saint-Louis (974) 3353 66% +31,03%
Saint-Martin (978) 2615 18% +500,00%

Sans surprise, la fibre à Paris écrase ce classement avec 1,5 million de locaux raccordables, et un taux de couverture de 104%. Un chiffre "surnaturel" qui reflète en réalité un décalage de quelques années entre la base de logements de référence et le nombre de locaux raccordables déclarés à l'Arcep. S'y ajoutent aussi les cas de déploiement par plusieurs opérateurs sur un même logement.

Une quarantaine de grandes villes françaises dépassent ainsi les 100%, la palme revenant à Saint-Pierre à La Réunion (164%) et Massy (127%). Ce chiffre flatteur dénote certes une très grande disponibilité de la fibre pour s'abonner à Internet, mais attention, cela ne veut pas dire qu'elle est présente dans tous les logements de ces villes au-delà des 100%... Si vous souhaitez vous assurer de sa disponibilité chez vous, vous pouvez vérifier votre ligne très simplement grâce à notre test d'éligibilité.


Globalement, on observe que le taux de couverture est plus élevé dans les plus grandes villes du territoire. Rien d'étonnant à cela, puisque les principales métropoles sont les zones où les opérateurs privés ont commencé à déployer en premier. Les villes moyennes, ainsi que les grandes agglomérations ont été prises en charge plus tardivement par Orange et SFR, les deux opérateurs chargés d'y déployer un réseau mutualisé. Ces secteurs devront néanmoins avoir été achevés en quasi totalité avant la fin de l'année, les deux opérateurs ont pris des engagements contraignants en ce sens devant le gouvernement.

Villes fibrées : les lanternes rouges

Parmi cette liste des 200 plus grandes villes de France, quelques-unes d'entre elles se retrouvent très loin de ces 100%, néanmoins. Dont trois à 0% : Les Abymes (Guadeloupe), Le Lamentin (Martinique) ainsi que La Grande-Motte. On observe en outre un tir groupé dans le Sud : parmi la dizaine de villes stagnant sous les 40% de couverture fibre, on retrouve Cagnes-sur-Mer, Sète et Alès à moins de 20%, tandis qu'à 32 et 33% respectivement, Fréjus et Draguignan sont à peine mieux loties.

Sans être si bas, leur taux de couverture en fibre optique reste décevant : certaines des villes les plus peuplées du pays affichent ainsi un ratio d'équipement inférieur à 60%. C'est le cas de Clermont-Ferrand et Lille (48%), ou encore de Toulon (54%) et Nancy (59%). A 66% et 68% respectivement, Saint-Etienne et Nantes affichent une couverture parcellaire pour des villes de ce calibre. Mais elles font mieux que la 2e métropole française : Marseille, qui doit se contenter d'un maigre 64%.

Fibre : le top des départements les mieux couverts à fin 2019

La fibre optique est de moins en moins l'apanage des villes. A fin décembre dernier, on dénombrait en effet quelque 3,5 millions de locaux raccordables sur les réseaux d'initiative publique. Ces infrastructures portées par les collectivités ont largement contribué à améliorer la disponibilité du Très Haut Débit dans certains départements l'an passé. 

DOM Nombre de locaux raccordables Taux de couverture (%) Progression en un an
Guadeloupe 7 739 17% +24%
Martinique 8 513 15% +34%
Saint-Martin (COM) 2 615 18% +500%
Guyane 12 318   14% +50%
La Réunion 356 489 111% +25%
Mayotte 0 0 0%

En particulier dans la région Hauts-de-France : Nord, Pas-de-Calais, Oise et Aisne notamment ont vu leurs réseaux ruraux se développer à vitesse grand V en 2019, en parallèle du déploiement à marche forcée dans les zones plus denses.

Parmi les départements les plus en vue, citons également la Loire, où Saint-Etienne accuse certes du retard, mais où a été annoncé aujourd'hui même l'achèvement des travaux pour apporter la fibre en zone rurale. Le Calvados et les deux départements alsaciens se montrent dynamiques eux aussi, grâce aux efforts conjugués des opérateurs privés sur les grandes agglomérations, et des réseaux d'initiative publique en zone moins dense. Du côté des Outre-Mer, hormis La Réunion largement fibrée (mais pas encore partout), le taux de couverture reste inférieur à 20%. A noter toutefois la forte progression de Saint-Martin, qui a été doté de ses 3 000 premières lignes de fibre optique ces six derniers mois, pour un taux de couverture de 18%.

A lire aussi