VITIS, un 'nouvel' opérateur 100% Fibre Triple Play sur les Réseaux d'Initiative Publique

10 novembre 2016 à 15h00
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h31 -

VITIS est le nom d'un nouvel opérateur sur les autoroutes FTTH du divertissement en France, qui apportera l'offre LA Fibre Videofutur sur les zones géographiques couvertes par les Réseaux d'Initiative Publique (RIP).

Avec son offre Triple Play LA FIBRE videofutur, VITIS est un 'nouvel' opérateur FVNO (Fiber Virtual Network Operator, l'équivalent des opérateurs MVNO sur le mobile), qui cible le marché de la fibre optique en France, dans les zones géographiques couvertes par les Réseaux d’Initiative Publique.
L'objectif de VITIS est d'accompagner les besoins des français dans leurs usages numériques Internet et audiovisuels, avec une consommation délinéarisée des services, films, séries et contenus.
L'arrivée massive de la fibre optique sur ces RIP depuis quelques mois et surtout dans les années à venir, se heurte pour le moment à un manque d'offres commerciales de la part des opérateurs majeurs. Les OCEN (Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom) se concentrent actuellement sur les zones et agglomération plus denses.

VITIS est la nouvelle entité issue de la collaboration de Netgem (Vidéofutur - pour l'expertise sur les contenus vidéo et les matériels), de la Caisse des Dépôts (pour sa connaissance du financement du numérique sur les RIP) et d'Océinde (pour sa maîtrise technique sur les réseaux fibre optique). A l’issue des investissements de la Caisse des Dépôts et du groupe Océinde, Netgem détiendra 55% du capital de VITIS, la Caisse des Dépôts 33% et Océinde 12%.

LA FIBRE videofutur



VITIS, présents sur certains RIP Covage, pour commencer !

Avec son historique Netgem, VITIS propose déjà l'offre LA FIBRE videofutur sur quelques communes de RIP en fibre optique gérés par Covage (dans les départements du 77, 91, 59 et 16), mais la stratégie de l'opérateur est d'étendre sa présence sur d'autres RIPs et les communes éligibles au FTTH, en suivant le déploiement de la fibre optique sur ces zones. L'ouverture à la commercialisation de l'offre LA FIBRE videofutur dépendra non seulement de critères techniques, mais également commerciaux, à partir du moment où le nombre de foyers éligibles sera suffisamment important.

Mathias Hautefort, Président de VITIS, déclare "les prochains RIP qui devraient voir arriver notre offre LA FIBRE videofutur sont la Manche, le Doubs, le Calvados, l'Aisne, la Loire… sans aucune restriction pour aller sur des RIP gérés par d'autres industriels déployant de la fibre optique, Tutor bien entendu, mais aussi Axione, Altitude Infrastructure…".

L'offre FIBRE videofutur à 39,90€/mois



LA FIBRE videofutur : c'est quoi ?

Pour l'instant disponible seulement sur quelques communes, l'offre unique LA FIBRE videofutur (39,90€/mois) est un abonnement triple-play, avec engagement de 12 mois, qui inclut :

  • L'accès à Internet jusqu'à 1Gbit/s selon les réseaux FTTH
  • La téléphonie fixe illimitée en France et vers une cinquantaine de destinations (gratuit la 1ère année, 5€/mois ensuite). Les appels vers les mobiles de France Métropolitaine, des Etats-Unis, du Canada, de Chine et de Hong-Kong sont en option payante, à 5€/mois.
  • L'accès à une soixantaine de chaînes TV (TNT, mais aussi Equidia, Disney Channel, Gulli, Game One, BBC News, Paramount…), à des services de Replay, à un catalogue de 1000 films/séries en SVOD (accès illimité) et à 20 000 films et séries TV à la carte à petits prix (VOD).

Comme le précise Mathias Hautefort, LA FIBRE videofutur possède de nombreux avantages "avec une offre unique et simple à 39,90€, sans surcoûts cachés, sans aucun frais de raccordement ou d'accès, avec en plus entre 1 et 3 mois offerts selon les promotions. De quoi répondre aux remboursements des frais de résiliation proposés par les autres opérateurs, mais sans toutes les démarches compliquées de renvois de facture et de coupons des concurrent !".

Le


Avec l'appui de la Caisse des Dépôts, on retrouve la volonté par les collectivités, le gouvernement, l'ARCEP et la FIRIP de faire venir des offres de fournisseurs d'accès à Internet sur les réseaux publics fibre optique dans les zones non conventionnées. Les opérateurs actuels sur ce genre de zones moins denses souffrent très souvent d'un manque de contenus audiovisuels dans leurs offres, même si certains d'entre eux, notamment Coriolis ou Ozone, proposent également des offres enrichies de contenus audiovisuels. Pour Ozone, c'est d'ailleurs avec la même offre Box Videofutur, avec TV / Replay + SVOD / VOD + Applications.
Or les français cherchent avant tout avec la fibre optique un accès à de larges bouquets de chaînes TV, de la télévision de rattrapage, des offres de SVOD, de location ou d'achat de films, séries et programmes pour la jeunesse… L'annonce d'OCS en OTT cette semaine en est un autre exemple encore chaud-bouillant.