Justice : Zataz.com a besoin de vous

29 janvier 2009 à 18h01
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h49 -

Zataz.com, un site consulté par tous ceux qui s'intéressent à la sécurité sur Internet, a lancé un appel aux dons suite à une décision de justice en sa défaveur.Aujourd'hui, un site très important pour les internautes français est en danger.

Si, aujourd'hui, la plupart des sites d'entreprises français sont relativement sécurisés et permettent donc d'effectuer de chercher des informations, de remplir des formulaires et de payer en ligne en toute sérénité.

Ce travail est d'abord celui de leurs bons informaticiens et webmasters.

Mais comme les informaticiens comme les webmasters sont des êtres humains, ils peuvent faire des erreurs ou faire de mauvais choix. Il faut alors qu'une bonne âme se dévoue pour le signaler, avant qu'une personne mal intentionnée ne profite de la bévue.

Les sites comme Zataz.com ne sont pas très connus du grand public. Ils oeuvrent dans l'ombre, auprès d'une communauté de passionnés, qui veulent un internet plus libre, plus juste... et surtout plus fiable. Ces sites aident à pallier les erreurs des hommes.

La procédure est très simple : un internaute repère un problème, et par exemple un moyen de retrouver des fiches clients directement depuis Internet. Il avertit alors discrètement Zataz, bénévolement, au moyen d'un mail. Zataz vérifie alors l'information et, si elle est confirmée, la relaient alors au propriétaire du site web impliqué. Celui-ci doit alors corriger sa faute, l'adage "errare humanum est, sed perseverare diabolicum" étant toujours d'actualité.

Laisser traîner sur Internet des données qui devraient être personnelles ou confidentielles est totalement interdit et la CNIL pourrait intervenir pour stopper l'utilisation du fichier incriminé, voire le faire supprimer, si l'entreprise persistait dans ses errements.

En l'occurence, il ne s'agit même pas de hacking. Depuis la LCEN, la plupart des outils qui permettaient aux white hats de tester la sécurité des sites sont en effet interdits d'utilisation en France. Les concepteurs de cette Loi pour la Confiance dans l'Economie Numérique pensaient sans doute que la technique de l'autruche est la meilleure manière de restaurer la confiance...

Ici, un test a été fait, sur un site, avec un simple navigateur, après la découverte d'informations anormales dans les résultats d'un moteur de recherche. Ce test fait par Zataz, comme des milliers d'autres ayant été faits sur d'autres sites, a permis à Zataz de découvrir une "sérieuse anomalie", pour reprendre les mots même d'un employé de l'entreprise prise à défaut.

Avant de publier une actualité comme il est de coutume chez Zataz, Zataz.com étant un site éditorial, le site a laissé le temps à l'équipe technique de l'autre entreprise de corriger l'erreur.

L'actualité publiée, cette entreprise a attaqué en justice le rédacteur en chef de Zataz, pour piratage informatique. 7000 autres, avant elle, s'étaient contenté de remercier, mais celle-ci a préféré tirer sur le messager, porteur de mauvaises nouvelles.