Draguignan veut en finir avec les zones blanches

8 octobre 2009 à 16h08
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h47 -

La communauté d'agglomération de Draguignan a décidé de trouver une solution pour fournir Internet haut-débit à un demi millier d'oubliés de l'ADSL.La communauté d'agglomération dracénoise (CAD), regroupant 16 communes du Var (83), est la deuxième intercommunalité du département par sa population après celle de Toulon. Malgré ce statut, les habitants de la région de Draguignan souffrent pourtant de la fracture numérique.

Environ 550 foyers répartis aux alentours de Draguignan sont concernés par les zones d'ombre, c'est à dire qu'ils sont inéligibles à l'ADSL. Face à ce problème, la CAD a décidé de réagir et de faire un état des lieux.

Une étude menée conjointement par la CAD, le département, la région, l'État, et par un cabinet spécialisé a permis de déterminer que l'objectif de la couverture totale de la CAD en haut-débit était atteignable à la mi-2011.

Pour déployer du haut débit pour tous, la CAD envisage deux pistes. La première est la mise en place d'un ou plusieurs NRA-Zone d'ombre (NRA ZO) en partenariat avec France Télécom. En équipant plusieurs sous-répartiteurs avec des DSLAM, l'opérateur historique serait en mesure de désenclaver près de 80% des lignes situés en zone blanche (soit 440 foyers). Par ailleurs, un millier de lignes - déjà éligibles à l'ADSL mais limitées en vitesse - bénéficieraient alors automatiquement d'une hausse de débit.