Abonnement Internet : avec ou sans engagement ?

abonnement-internet-avec-ou-sans-engagement
13 octobre 2016 à 15h48
- Mis à jour le 17 juin 2019 à 12h44 -

Le modèle des forfaits mobiles sans engagement a déteint sur les contrats Internet fixe, de plus en plus proposés sans période minimale d'abonnement. Face à ce nouveau modèle, y a-t-il encore un intérêt à choisir une offre Internet avec engagement ?

S’engager auprès de son fournisseur d’accès à Internet ? Si certaines marques permettent d’éliminer totalement cette préoccupation, d’autres continuent à proposer des abonnements assortis d’une période d’engagement. Quelles sont les enseignes où perdure ce « fil à la patte »? Le client en retire-t-il un quelconque bénéfice ? Et quelles sont ses implications pour l’utilisateur, en particulier lorsqu’il s’agit de résilier ou de changer d’opérateur ? Malgré la souplesse accrue du marché, la vigilance s’impose encore dans certains cas.

Internet avec engagement : 12 mois pour tout le monde

Du côté des grands opérateurs, on devra compter sur une période minimale d’un an chez toutes les grandes marques : Orange, Free Bouygues et SFR. L’engagement de 12 mois est aussi la norme chez les autres fournisseurs d’accès comme OVH, Vidéofutur, Nordnet, Ozone ou Coriolis, mais des exceptions existent, comme K-Net.

La contrepartie de ces offres : un tarif préférentiel sur tout ou partie de la période d’engagement. En juin 2019, la plupart des offres Internet d'entrée de gamme s'affichaient ainsi à 15 euros par mois la première année chez les opérateurs nationaux : Freebox Mini 4K chez Free, offre box de SFR ou Bbox Fit chez Bouygues Telecom.

Les contraintes de l’engagement

Dès qu’il a accepté des conditions de vente spécifiant une durée d’engagement, l’utilisateur se voit donc obligé d’aller jusqu’au bout de son contrat ou, en cas de d'interruption prématurée, de s’acquitter de l’ensemble des mensualités restant dues à l’échéance. Ce qui, en fonction de votre formule et de l’ancienneté ou non de votre contrat, peut faire rapidement gonfler l’addition, à laquelle s’ajoutent en général quelque 50€ de frais de résiliation.

Résiliation Internet anticipée : les astuces pour payer moins cher

Si vous quittez votre opérateur Internet avant la fin de l’engagement, vous pourrez échapper au règlement des frais et sommes restant dues dans un certain nombre de cas constituant des motifs légitimes : décès, licenciement, déménagement dans une zone non éligible... Autre astuce : si vous changez de fournisseur d'accès Internet, pensez aux offres de remboursement (ODR) proposées par votre nouveau prestataire, qui couvrent, en général à hauteur de 100€ maximum, vos frais de résiliation et les mois d’abonnement restant à payer.

Résilier un contrat Open Orange : attention aux frais !

Un cas particulier à connaître, dans le cas d’un abonnement Open Orange : l'abandon d’une des deux composantes de l’offre (box ou mobile) « vaut résiliation du contrat Open dans son intégralité », selon la documentation de l’opérateur. Conséquences : les frais de résiliation anticipés, notamment les mensualités à solder, seront calculés sur l'ensemble du contrat Open, même si vous conservez l'abonnement Livebox ou le forfait Orange qui la composent.

Ainsi, si vous résiliez avant l'échéance un abonnement Open box + Mobile à 64,99 euros par mois, vous devrez payer les mois restants dus à ce tarif. Et ce même si vous conservez un abonnement Internet seul à 36,99 euros par mois, que vous continuerez à payer en parallèle ! Si vous choisissez de changer d’opérateur avant l’échéance, pensez à contacter le service client Orange afin d’éviter les mauvaises surprises...

Box Internet sans engagement : des offres souples et à petit prix

Si toutes ces contraintes vous découragent d’opter pour un abonnement vous liant 12 mois minimum, les box Internet sans engagement offrent une alternative intéressante. D'une part parce qu'elles permettent de résilier son contrat Internet à tout moment, sans aucune pénalité ou mois d'abonnement à rembourser. D'autre part parce qu'elles affichent des tarifs très attractifs.

Les Box RED s’affichent ainsi à 15 euros par mois en ADSL et 22 euros par mois en fibre. La marque à bas coût de SFR a également la particularité de proposer des prix fixes, qui n'augmenteront donc pas au bout d'un an. Le fournisseur propose aussi régulièrement des bonus : les options Débit Plus (fibre jusqu'à 1 Gb/s) et appels illimités vers les mobiles offertes (au lieu de 5 euros par mois chacune).

A lire sur le même sujet : vaut-il mieux choisir une offre SFR ou RED ?

L'autre grand acteur de l'Internet sans engagement est Sosh, la marque low cost d'Orange. Cet opérateur pratique également des prix très raisonnables pour ses abonnements Internet : 19,99 euros par mois pour l'ADSL, et 29,99 euros pour la fibre. Avec, jusqu'au 19 juin 2019, une offre spéciale à 14,99 euros la première année sur ces deux technologies.

Internet sans engagement : quelques inconvénients

Ces offres Internet sans engagement se montrent alléchantes, mais présentent malgré tout quelques limites. Que l'on signe chez RED ou Sosh, voici ce qu'il faut savoir :

  • Les offres de base de ces deux opérateurs n'incluent que la connexion Internet et la téléphonie vers les fixes, mais pas de décodeur TV. Ce service est proposé en option, à 5 euros/ mois chez Sosh et 2 ou 4 euros par mois chez RED.
  • Ces abonnements ne permettent pas d'obtenir des remises sur les forfaits mobile souscrit chez le même opérateur, contrairement à ceux d'Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free. Ceci dit, un abonnement box + mobile ne permet pas toujours de faire des économies...
  • RED et Sosh ne proposent pas de service client en boutique ou par téléphone. Pour tout problème ou question sur votre contrat, il faudra s'en remettre à l'assistance par chat, aux forums ou aux réseaux sociaux.

Enfin, il faudra gardez à l’esprit qu'elles sont moins sans engagement ne signifie pas forcément sans frais : même chez RED ou Sosh, il faudra prévoir à chaque fois 49€ de frais de résiliation lorsque vous vous en irez...

 

Vie pratique Bons plans