Box Internet avec TV connectée : que valent les offres Bouygues et SFR ?

Bbox Smart TV : trois tailles de téléviseurs Samsung disponibles
29 mai 2020 à 17h31
- Mis à jour le 19 août 2020 à 10h21 -

Une Smart TV incluse avec votre box Internet, le jeu en vaut-il la chandelle ? Notre avis sur les nouvelles offres Internet avec télévision connectée de Bouygues et SFR.

Le décodeur TV a-t-il vécu ? On pourrait le croire, avec le lancement quasi simultané de nouvelles offres Internet par deux opérateurs. Leur principe ? Une TV connectée Samsung incluse dans l'abonnement, à tout petit prix au comptant : dès 49 euros avec la Bbox Smart TV de Bouygues Telecom, et même 1 euro chez SFR. Le tout moyennant un engagement de 24 mois sur son abonnement box. Une rupture avec le traditionnel modèle des box Internet + décodeur TV : en se passant du 2e boîtier, les opérateurs entendent simplifier les usages. Mais le consommateur s'y retrouve-t-il ? 

Après les forfaits avec téléphones, les box avec TV subventionnées

Ces nouvelles offres Internet avec TV connectées reprennent un modèle qui existe depuis des années pour s'acheter un nouveau smartphone. Un prix appétissant pour le terminal convoité, pouvant descendre jusqu'à 1 euro, mais en contrepartie d'un engagement de 24 mois sur un forfait plus coûteux. Une musique que connaissent bien, désormais, les consommateurs. Les opérateurs commencent à la jouer dans l'univers des box, et la partition est à peu près la même.

L'offre Bbox Smart TV

Bouygues Telecom propose ainsi sa nouvelle offre Bbox Smart TV. un abonnement Internet sans décodeur mais permettant d'acheter une télé connectée Samsung à bas coût. Un seul modèle était proposé au lancement le 2 juin 2020, en trois dimensions d'écran : 43, 55 et 65 pouces, au prix, respectivement de 49, 199 et 349 euros. Soit plusieurs centaines euros d'économies sur le règlement au comptant de ces téléviseurs, comparés à leur prix dans le commerce (de 400 à 800 euros). Réservée aux clients éligibles à la fibre Bouygues, cette offre s'affiche à 39,99 euros, pendant deux ans. Reste à voir si la facture globale est intéressante, nous y reviendront.


L'offre box SFR avec TV Samsung

L'opérateur au carré rouge propose quant à lui depuis le 9 juin une opportunité similaire, mais déclinée différemment. Il permet lui aussi d'acheter un téléviseur connecté Samsung à tout petit prix - dès 1 euro par mois, mais en sus de la souscription de n'importe quelle offre box SFR, en fibre, ADSL ou câble. Par ailleurs, SFR maintient son décodeur TV, qui reste inclus avec l'abonnement.

L'opérateur se distingue aussi de son concurrent côté tarif, puisque ses formules avec Smart TV s'accompagnent de suppléments : 10 euros par mois en plus comparé à ses offres box classiques. A quoi s'ajoutent - si on le souhaite - 8 euros par mois pour étaler le coût d'achat du téléviseur. On peut également faire l'impasse sur ce surcoût mensuel en choisissant de régler l'intégralité au comptant, soit 192 euros en plus de ce prix d'achat démarrant à 1 euro. Nous détaillons cette tarification dans notre guide consacré à l'offre box SFR avec Smart TV Samsung.

Visuel de l'offre box SFR avec TV Samsung

Choc de simplicité

Nous reviendrons ensuite sur l'aspect tarifaire, mais la nouveauté de ces offres Internet avec TV connectées mérite que l'on s'y attarde. En particulier celle dévoilée par Bouygues Telecom. L'opérateur explique en effet avoir décidé de "franchir un cap" et de "changer complètement de modèle". Car sa nouvelle offre Bbox Smart TV vise à "faire disparaître" purement et simplement le décodeur TV. Comment regarder la télévision en direct ou en replay alors ? Directement via l'application b.TV+ de l'opérateur. Cette dernière sera pré-installée sur le système d'exploitation Tizen des plus récents téléviseurs Samsung, avec qui Bouygues Telecom a noué un "partenariat exclusif".

Premier objectif de cette innovation commerciale : répondre aux attentes des consommateurs, fait valoir Benoît Torloting, directeur des opérations grand public et entreprises de Bouygues. Et de citer une récente étude de l'institut Idate selon laquelle ils souhaitent "plus de simplicité et de fluidité dans l'installation et l'utilisation" de leur box TV, ainsi qu'un encombrement réduit. L'opérateur y répond en poussant la logique jusqu'au bout : l'élimination pure et simple décodeur.

A la clé : gain de place, et branchements réduits au minimum puisqu'il n'y a plus que le modem Internet à installer, avant d'y raccorder sa télé connectée via un câble ou en Wi-Fi. Côté utilisation aussi, la suppression de la box TV promet de faciliter la vie de l'utilisateur, qui n'a plus besoin que d'une télécommande pour accéder à ses programmes. Une simplification bienvenue à l'heure où de nombreux consommateurs ont de plus en plus de mal à percevoir l'intérêt du décodeur de leur opérateur, quand ils peuvent passer directement par leur Smart TV.

Internet sans box TV : 100% streaming

Une solution déjà choisie, du reste, par de nombreux consommateurs se contentant d'une offre Internet sans box TV, et d'une télé connectée pour leurs divertissement sur grands écrans. Notamment via les applications des services de streaming les plus populaires pré-installées sur les Smart TV : Netflix, Youtube, OCS, MyCanal, Disney+, BeIN Sport, RMC Sport... Et éventuellement Molotov (ou MyCanal) pour ceux qui souhaitent continuer à regarder la TV en direct ou replay.

Et ils sont plus nombreux qu'on le pense. Malgré l'explosion des usages SVOD, Netflix et consorts n'ont pas encore ringardisé la télé en direct, regardée dans près de 90% des foyers, rappelle Bouygues sur la foi d'une étude Médiamétrie. Raison pour laquelle l'opérateur continuera de fournir l'accès au service de télévision, mais déporté directement sur le téléviseur via une nouvelle application b.TV+. Celle-ci sera plus étoffée que l'actuelle b.TV pour smartphones et mobiles, puisqu'elle donnera accès à quelque 150 chaînes gratuites, dont une quinzaine en replay, et 83 payantes. Côté qualité, le service sera proposé en HD et en définition 1080p au maximum.

En revanche, en abandonnant le décodeur, Bouygues Telecom renonce aussi la maîtrise de ses flux TV pour consacrer le modèle 100% OTT. C'est-à-dire la diffusion de contenus intégralement en streaming. Ce qui peut occasionner des perturbations en cas de forte affluence lors de la diffusion d'un programme en direct, alors que la diffusion en IPTV via le décodeur de l'opérateur lui permet de garantir la qualité de service même en cas de forte affluence. Des phénomènes qui restent assez exceptionnels, mais toujours frustrants pour les téléspectateurs. En témoignent les bugs survenus ces derniers mois ou années sur certaines plateformes lors de diffusions en direct de grands matches de foot, du final de la série Game of Thrones, ou des récentes allocutions présidentielles durant le confinement.

Malgré ces - relatifs - inconvénients, l'OTT sur les TV connectées a de l'avenir - c'était d'ailleurs l'une des conclusions d'une étude publiée l'an dernier par le CSA. La qualité de service en streaming s'améliore de jour en jour et semble valider l'approche de Bouygues Telecom. 

TV connectée avec la box SFR : le décodeur toujours de la partie

Faire une croix sur le décodeur : un choix radical que n'a pas souhaité faire SFR. L'opérateur au carré rouge continue ainsi de proposer ses équipements de réception TV maison en plus de la télé connectée incluse dans ses nouvelles offres. Le bouquet de chaînes reste ainsi délivré par la box TV, et non pas via une application en streaming. On pourra le regretter, comparé à l'offre de Bouygues Telecom qui va jusqu'au bout dans la simplification des usages et la réduction des équipements et de l'encombrement.

Le maintien du décodeur permet toutefois à SFR de conserver la maîtrise de ses flux TV pour garantir l'expérience utilisateur. Cela lui permet aussi d'assurer la compatibilité 4K pour les programmes diffusés dans ce standard. Alors que, comme nous l'avons vu, Bouygues Telecom en reste pour le moment à la HD via l'application b.TV+ installée sur les TV Samsung. Précisons que cette distinction ne vaut que pour les chaînes de télévision "classiques" : Netflix, Disney+ et autres services SVOD sont dans tous les cas disponibles en 4K sur les TV Samsung, via leur application dédiée.

Autre avantage du maintien du décodeur TV dans les offres box SFR avec télé connectée : cela lui permet de proposer un service d'enregistrement. Jusqu'à 300h de programmes sur un disque dur numérique, c'est-à-dire dématérialisé. Une option offerte alors qu'elle coûte d'ordinaire 5 euros par mois. L'opérateur double même la mise en offrant, sur demande, le multi-TV. Habituellement, facturée 3 euros par mois, cette option permet de regarder ses programmes sur un autre téléviseur du logement grâce à un deuxième décodeur.

Box avec Smart TV : est-ce intéressant financièrement ?

Mais pour le budget du consommateur, leurs offres en valent-elles la chandelle ? Intéressons nous d'abord aux détails de l'offre Bbox Smart TV. Celle-ci s'affiche donc à 39,90 euros par mois, avec engagement de 24 mois :

bbox-smart-tv

Soit au total, si on opte pour le téléviseur 43 pouces à 49 euros, une enveloppe de 1 009 euros pour deux ans d'abonnement triple play. Comparons l'opération avec l'achat de la même TV (prix conseillé : 399 euros) plus deux ans d'abonnement Bbox Must, l'offre dont se rapproche le plus la Bbox Smart TV : la facture s'élève alors à 1 059 euros. Un tout petit peu moins intéressant financièrement, donc, que la Bbox Smart TV, qui présente en outre l'avantage d'offrir des débits deux fois plus élevés que la Bbox Must : jusqu'à 1 Gb/s en réception et 500 Mb/s en émission. 

S'agissant à présent de l'offre box SFR avec Smart TV Samsung, le calcul est un peu plus complexe. Tout dépend en effet de l'abonnement Internet choisi, comme illustré ci-dessous :

Box SFR + smart tv Samsung : calcul du prix

Source : page de l'offre box + TV Samsung de SFR

Si l'on se base sur l'offre Power fibre à 1 euro au comptant, il faudra ajouter en réalité à ce prix défiant toute concurrence la somme de 432 euros. C'est-à-dire les 192 euros que l'on peut régler en 24 mensualités de 8 euros ou en une fois lors de la souscription de l'offre, plus les 240 euros correspondant au surcoût appliqué sur les abonnements proprement dits. Si on résume : 

  • Abonnement SFR Power fibre + achat du téléviseur seul : 840 + 599 : 1439 euros sur deux ans
  • Abonnement SFR Power fibre + Smart TV Samsung inclus : 1080 + 193 = 1273 euros sur deux ans

Comparé au prix conseillé du téléviseur (599 euros), cela équivaut à une économie de 166 euros si on l'achète avec une box SFR fibre Power. Avec une offre d'entrée de gamme SFR Box, il faudra payer 49 euros de plus au comptant, soit une économie 118 euros. Au maximum, en achetant le modèle de TV Samsung le plus cher proposé par SFR (prix conseillé : 899 euros) avec un abonnement Premium, on pourra réaliser une économie de 268 euros.

D'un point de vue financier, l'équation semble donc tenir la route pour le consommateur. A condition que le modèle de TV proposé lui convienne.

Le hic : le (non)-choix de la TV

Car il y a un point à essentiel à observer avant de souscrire à ces offres : pour l'instant, elles ne permettent pas de choisir n'importe quel téléviseur. Uniquement du Samsung, et chez chaque opérateur, une seule référence issue de la gamme Crystal UHD du fabricant coréen : TU7125 pour Bouygues Telecom, TU8005 chez SFR. Chaque opérateur permet de choisir son modèle en trois versions : 43, 55 ou 65 pouces. Avec évidemment une mise de départ plus élevée en fonction de la taille choisie.

On a ainsi affaire à des modèles de TV Samsung récents (2020), promettant une image en ultra-haute défintion (4K HDR) et la compatibilité avec les grands standards du marché (Wi-Fi, Bluetooth, Airplay 2, Alexa, Google...). La proposition reste néanmoins du côté de l'entrée de gamme de ce que Samsung peut proposer en matière de rendu : pas de QLED ici, seulement une dalle LCD.

Un choix très limité donc, pour l'instant. Notons toutefois que l'appli b.TV+ fera son apparition sur l'ensemble des TV Samsung 2019 et 2020 à partir du 2 juin. il n'est donc pas interdit de penser que d'autres références seront éligibles aux nouvelles offres box + TV connectées des opérateurs à l'avenir. Pour l'heure, il ne faut toutefois pas s'attendre à voir le service de télévision de Bouygues, et donc son offre couplée, porter sur d'autres marques de téléviseurs, puisque l'opérateur est lié au constructeur par un "partenariat exclusif". b.TV+, ce sera uniquement sur Tizen pour l'instant, en attendant, qui sait, une arrivée sur Android TV, Apple TV ou le WebOS de LG pour un choix plus vaste de télévisions.

Plus généralement, si la mort du décodeur TV, pressentie depuis plusieurs années, se concrétise un peu plus avec la nouvelle offre Bouygues, lier cette évolution à l'achat obligatoire d'une télévision convainc moins. Il s'agit certes d'une bonne opportunité de s'équiper d'un nouveau téléviseur connecté et compatible 4K à coût étalé, pour ne pas dire à crédit. Mais on aurait pu imaginer un abonnement "double play et demi" donnant accès au service b.TV+ sur n'importe quel système d'exploitation (TV ou box multimédia) moyennant une option payante. Est-ce une question de modèle économique (pas rentable), ou de contrainte technique (flux OTT trop important à gérer si étendu à tous types de terminaux) ? Toujours est-il que si les consommateurs doivent acheter une TV pour pouvoir se passer de décodeur, et s'ils en ont les moyens, ils risquent plutôt d'opter pour le téléviseur qui leur convient couplé à un abonnement box seul, quitte à devoir se passer du décodeur ou  de l'application TV de l'opérateur...

SFR Bouygues Telecom