Merci Google mais, les jeux vidéo en streaming, ça existait avant Stadia

jeux-video-streaming-plateformes
28 mars 2019 à 16h32
- Mis à jour le 20 août 2019 à 13h18 -

En parlant de Stadia, son futur service de jeux vidéo en streaming, Google a donné l'impression d'être un précurseur. En fait, il ne fait que donner un écho exceptionnel à un marché, certes confidentiel, mais qui existe déjà. Et ça profite forcément aux plateformes de cloud gaming déjà en place.

Blacknut : Le "Netflix des jeux vidéo"

Les seuls différences entre Blacknut et Netflix, ce sont les moyens financiers et le nombre de contenus proposés. Pour le reste, Blacknut est au jeu vidéo ce que Netflix est à la vidéo : une plateforme de streaming. Blacknut est un pionnier. Il s'agit non seulement du premier service de cloud gaming mais, en plus, il est Français.Blacknut est le premier service de jeux vidéo en streaming

Blacknut permet de jouer à un catalogue de plus de 250 jeux en accès instantané, depuis n'importe quel appareil connecté à Internet. En échange de quoi l'utilisateur paye un abonnement : Blacknut Premium, à 9,99€/mois, pour un écran en simultané, et Blacknut Family, à 14,99€/mois, avec jusqu'à 4 écrans en simultané. Avec, pour l'un comme pour l'autre, 14 jours d'essai gratuit.

Sur Blacknut, vous ne trouverez pas les derniers blockbusters, mais plutôt des jeux qui ont "un aspect artistique", "qui ont reçu des prix", ou qui améliore le jouer ensemble", explique Olivier Avaro, le patron de Blacknut. Blacknut est donc idéal pour jouer en famille. Hardcore gamers, en revanche, passez votre chemin.

Le service prend en charge les claviers et souris, mais aussi une sélection de manettes. Enfin, avec Blacknut, pas besoin du très haut débit pour jouer, une connexion de 6 Mbits/s, seulement, est conseillée pour une utilisation optimale.

Shadow : le PC dans le cloud

Shadow, c'est le deuxième service de cloud gaming à avoir été créé. Et, cocorico, il est aussi français. Le principe de shadow est simple : transformer n'importe que écran en PC haut de gamme, pour profiter de tous les jeux en qualité maximale. Shadow, c'est l'ordinateur de demain, celui qui peut s'ouvrir depuis n'importe où, sur tous vos écrans, au moyen d'une simple application. C'est le pc dans le cloud. Cet ordinateur virtuel permet d'exploiter la puissance des serveurs équipés des dernières cartes graphiques. Résultat : vous avez la meilleure qualité d'image (4K UHD) et la plus faible latence possible (16 millisecondes), même sur votre vieille bécane.

L'avantage, avec Shadow, c'est que vous n'avez plus besoin de changer d'ordinateur pour avoir du matériel haut de gamme et jouer aux jeux les plus gourmands. Shadow évolue avec le temps et bénéficie des dernières avancées hardware. L'inconvénient de Shadow, c'est que l'abonnement à 29,95€/mois donne uniquement accès au PC dans le cloud et qu'il faut ensuite acheter les jeux sur une ludothèque externe. Une solution qui s'adresse avant tout aux vrais gamers.

Quand on utilise Shadow, la connexion à Internet ne sert qu'à afficher l'image. Pour une meilleure expérience, une connexion Internet via la fibre est conseillée mais, Shadow a été optimisé pour être accessible via la Vdsl, l'Adsl et même en 4G. Shadow, c'est en effet pour toutes les connexions à partir de 15Mbits/s.

PlayStation Now, le service de cloud gaming de Sony

PlayStation Now, c'est probablement le service de cloud gaming le plus connu dans le monde. Forcément. Il est en effet fortement mis en avant sur les PlayStation 4 de Sony, l'une des consoles de jeux les plus vendues dans le monde? Ça aide.PlayStation Now est un service de cloud gaming qui donne accès à certains jeux de PlayStation

Lancé en France en 2017, PlayStation Now permet aux détenteurs de cette console ou d'un PC souus Windows d'avoir accès à plus de 750 jeux du catalogue PS2, PS3 et PS4, contre un abonnement mensuel à 14,99€/mois. Playstation Now est donc idéal pour ceux qui ont la nostalgie des jeux vidéo de leur enfance. Son atout est aussi de permettre aux joueurs PC de profiter des exclusivités Playstation, et elles sont nombreuses, sans devoir acheter une console.

Pour des conditions de jeu optimales, Sony recommande une connexion de 10 Mbits/s.

GeForce Now : le cloud gaming version bêta

GeForce Now est le service de jeux vidéo en streaming de Nvidia, le leader de la carte graphique. GeForce Now propose de s'adonner à des jeux PC. Il est actuellement disponible en bêta fermée (sur PC, Mac et Shield) mais il compte d'ores et déjà 300.000 utilisateurs actifs, des chanceux qui profitent gratuitement de la plateforme de cloud gaming avant sa commercialisation. Il y a aussi près d'un million de gamers qui sont dans l'attente d'obtenir le fameux sésame pour accéder à leur tour en exclusivité à la version bêta de GeForce Now. Et, il est encore possible de s'inscrire sur la liste d'attente à l'adresse : https://www.nvidia.com/fr-fr/geforce/products/geforce-now/waitlist/. La date de lancement et le le prix de l'abonnement ne sont pas encore connus.GeForce Now est un service de cloud gaming pour l'instant uniquement accessible gratuitement en version bêta

La grande force de GeForce Now, c'est d'offrir à ses utilisateurs la technologie la technologie la plus avancée pour du cloud gaming.  Avec GeForce Now, vous jouez en effet en full HD, avec 60 ou 120 images par seconde. GeForce Now, donc, c'est d'abord une technologie. Nvidia a d'ailleurs vendu à Shadow son hardware. L'inconvénient, c'est que GeForce Now est moins porté sur l'édition. Donc, le catalogue est assez mince. Ce n'est pas la qualité des jeux qui est en cause, plutôt leur ancienneté. Idéal, donc, si vous êtes passé à côté d'un jeu vidéo à sa sortie. Pour le reste, il faudra compléter son abonnement à GeForce Now en achetant des jeux sur une ludothèque externe.

GeForce Now est accessible à partir d'une connexion d'au moins 25 Mbits/s. Mais Nvidia recommande au moins le double pour une expérience de jeu optimale.

Hatch et LiquidSky, deux autres plateformes en version bêta

Hatch a été fondé en 2016 par des anciens de chez Rovio (Angry Birds). Aujourd'hui encore, le service de cloud gaming est toujours en version bêta. Le service est gratuit mais il est uniquement accessible sous Androïd. Il suffit de télécharger l'application sur le Play Store pour profiter du catalogue actuel du service. Seulement problème, seulement une vingtaine de jeux sont accessibles. La formule Premium, dont le prix n'a pas été révélée, donnerait accès à une centaine de jeux et serait aussi accessible depuis un téléviseur.

Autre solution : LiquidSky. Sa première particularité est que le service de cloud gaming n'est pas accessible actuellement. La période de bêta-test s'est achevée à la fin de l'année 2018. La commercialisation  de LiquidSky est prévue cet été.

Mais LiquidSky est aussi un service de cloud gaming singulier, dans le sens où il offre trois niveaux de puissance du hardware, et donc une grille tarifaire évolutive. Autre particularité : LiquidSky sera en partie gratuit. C'est du moins ce que pouvait laisser supposer la période de bêta-test.

Bon à savoir : Les services de jeux vidéo en streaming, par définition, nécessite tous d'avoir une connexion à Internet. Mais, la vitesse de connexion nécessaire pour une expérience de jeu optimale varie d'un service à l'autre. Avant de se lancer dans l'aventure du cloud gaming et de souscrire un abonnement, il est indispensable de savoir si vous êtes éligible à la fibre optique et de connaître le débit réel de sa connexion à Internet.

TV et contenus