Netflix : les raisons d'un succès planétaire

netflix-catalogue-vignette
30 janvier 2019 à 16h55
- Mis à jour le 19 septembre 2019 à 17h24 -

La plateforme de Streaming Netflix connaît une ascension fulgurante en France et dans le monde. Un carton qui s’explique par la richesse de son catalogue, le succès populaire de ses séries, sa programmation exclusive et ses productions locales.

Un catalogue d’une grande richesse

Avec 5.657 films ou séries disponibles en streaming (chiffres de juillet 2018), Netflix a de quoi satisfaire les appétits filmesques et sériesques de ses abonnés les plus gourmands. En France, ce sont 2.386 films et 1.025 séries (chiffres de juillet 2018) qui sont disponibles sur la plateforme. Néanmoins, en France, les plus accros regrettent de ne pas avoir à l’intégralité du catalogue Netflix. L’explication est simple : en raison de droits de diffusion, la plateforme ne peut pas proposer la même bibliothèque de programmes d'un pays à l'autre. Toujours pour la même raison, le catalogue Netflix doit faire ses adieux tous les mois à une liste plus ou moins longue de films ou séries. Mais, rassurez-vous, pour compenser leur disparition, la plateforme de streaming propose tous les mois des nouveautés. Et Netflix est celle qui propose le plus de contenus exclusifs. De quoi binge watcher jusqu'à plus soif.

Netflix mise tout sur les séries

Les séries ont de plus en plus d’adeptes dans le monde et Netflix en offre un très large éventail. Elles ont même une place à part car elles sont la vitrine de la plateforme de streaming. Parmi les meilleures séries disponibles sur Netflix, vous trouverez des grands classiques tels que SuitsPrison Break, The Walking Dead, ou Breaking Bad, considérée comme la meilleure série de tous les temps par les spécialistes. Bien, souvent, les meilleures séries sont sur Netflix.

Netflix-Breaking-Bad

Le succès des « Netflix Original »

Repérables au logo Netflix sur la vignette, les "Netflix Original" sont la clef du succès de la plateforme de streaming. Il existe trois types de produits estampillés Netflix. Mais attention, tous ne sont pas des créations maison.

- Les exclusivités nationales ou internationales

Netflix achète les droits exclusifs d’un contenu qu'il n'a pas produit pour un ou plusieurs pays. C'est notamment le cas pour Orange is the New Black, Better Call Saul, Designated Survivor ou encore les séries Marvel comme Jessica Jones et Daredevil, issues d'un partenariat avec Disney. Netflix n'a pas tous les droits dessus et la société de production conserve le pouvoir de décider des intrigues et du destin d’une série. Autre possibilité : Netflix passe à côté d'une série en cours qui fait un carton. La plateforme décide de racheter les droits et la série est alors estampillée Netflix Original. La Casa de Papel, d'abord diffusée sur la chaîne espagnole Antena 3, et surtout House of Cards, d’abord diffusée en France sur Canal+, en sont de parfaits exemples. netflix-casa-de-papel

Des séries « Netflix Original » pas totalement originales. En fait, il s'agit tout bonnement d'une exclusivité et non pas d'une création originale. Une ambiguïté qui a un double avantage: les abonnés les moins bien informés peuvent croire qu'il s'agit d'une création maison. En outre, ce visa permet à Netflix de livrer en une seule fois l'intégralité d'une saison plutôt que de s'en tenir au calendrier de diffusion. 

- Les co-productions

Pour la création d’un contenu, Netflix s’associe à un autre producteur. Ce dernier conserve les droits de diffusion dans le pays d’origine tandis que Netflix a les droits exclusifs dans le reste du monde. C'est le cas de la série américaine Star Trek Discovery, distribuée sur CBS aux États-Unis et sur Netflix dans le reste du monde.

- La production de contenus exclusifs

Netflix produit ou fait produire un contenu et la plateforme de streaming est donc la seule à pouvoir le diffuser. La plateforme a tous les droits dessus. C'est notamment le cas de Stranger Things, 13 Reasons why, Narcos : Mexico, Black Mirror et Les nouvelles aventures de Sabrina. Rien de moins que le top 5 des séries les plus streamées en 2018.

netflix-stranger-things

Une stratégie payante mais coûteuse. Après avoir investi 9 milliards en 2017, 12 milliards en 2018, Netflix prévoirait de dépenser 15 milliards en 2019 et 18 milliards en 2020 pour financer ses propres séries.

 Netflix et la production de séries locales

Des séries très couleur locale, mais avec une trame et une mise en scène susceptible de plaire à l’internationale. Les productions locales, c'est depuis quelques années la stratégie de Netflix pour élargir encore un peu plus son empire. L'occasion de gagner de nouveaux abonnés et de s’offrir des ancrages locaux. L'objectif de Netflix : produire 80% de contenus globaux et 20% de contenus locaux. Cette stratégie a commencé en 2016 avec The Crown, la série la plus chère de toute l'histoire de Netflix à l'époque. Et, elle s’est poursuivie au fur et à mesure du développement de la plateforme de streaming à l’international. En Colombie avec Narcos, au Japon avec Hiban : Spark, en Norvège avec Lilyhammer, Dark en Allemagne, 3% au Brésil et Marseille en France…netflix-marseille

Souvent des succès mais aussi quelques déceptions. C’est notamment le cas pour Marseille, avec Gérard Depardieu, qui retrace l’aventure des élections municipales dans la cité phocéenne. L’année dernière, Netflix a annoncé qu’il n’y aurait pas de saison 3. Néanmoins, pas de quoi freiner Netflix dans sa stratégie de renforcer son ancrage à l’étranger. Le service de VOD a annoncé l'ouverture d’un bureau à Paris cette année et le doublement de ses investissements en matière de production dans le pays. Plan cœur est disponible sur Netflix depuis décembre dernier et Osmosis et Paris est une fête sont à venir cette année.

Les grands absents du catalogue Netflix

Netflix est un géant, un mastodonte qui écrase tout sur son passage. Non, presque tout. Car, malgré son succès indéniable, Netflix est passé à côté de gros cartons d'audience, actuels ou à venir. Game of Thrones est le premier d’entre eux. Propriété de HBO, c'est la série la plus primée et celle qui bat tous les records d’audience. Une cash machine, aussi, qui générerait un chiffre d'affaires d'un milliard de dollars chaque année. De quoi rentabiliser les 100 millions de dollars investis par la production pour chaque saison. En France, la série est disponible sur le bouquet OCS.

Autre exemple, avec la série française Le Bureau des Légendes, disponible sur Canal+ Séries. Ce sont deux exemples marquants, mais il y en a d'autres. Le dernier en date : Le Seigneur des anneaux. Prime Vidéo, la plateforme d'Amazon, s’est offert les droits de la série. On évoque le chiffre de 500 millions de dollars pour les deux premières saisons. La concurrence s'organise et, avec l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché de la vidéo à la demande, Netflix pourrait perdre 20% de ses contenus. On n'en est pas encore là.

 

TV et contenus