Wi-Fi 6E : tout comprendre au réseau sans fil champion du débit

Une personne se connecte en Wi-Fi 6E sur son téléphone
Mis à jour le 11 février 2021 à 17h10 -

Les connexions Internet sans-fil s'apprêtent à devenir encore plus performantes grâce à une nouvelle norme, le Wi-Fi 6E. Qu'est-ce que c'est exactement, et quand pourra-t-on en profiter ?

Un nouveau pas vers un Wi-Fi vraiment performant, rapide et stable. C'est que promet l'arrivée prochaine de la norme Wi-Fi 6E sur nos équipements connectés à Internet. La dernière évolution en date des réseaux sans-fil devrait être autorisée à se déployer d'ici quelques mois en France. Sa nouveauté : l'utilisation d'une troisième bande de fréquence Wi-Fi, en 6 GHz. De quoi gagner encore en débit et moins souffrir des embouteillages sur le réseau. Reste qu'il faudra patienter encore un peu pour pouvoir profiter réellement des atouts du Wi-Fi 6E dans votre salon. Explications.

Normes Wi-Fi : si vous avez manqué les épisodes précédents

Un petit rappel pour commencer. Jusqu'à il y a peu, les normes Wi-Fi étaient peu lisibles du commun des mortel, avec des notations comme 802.11 b, g, n, puis ac, ax... Pour améliorer leur compréhension par le grand public, l'organisme de certification Wi-Fi Alliance a décidé de simplifier leur appellation. On parle désormais de Wi-Fi 2, Wi-Fi 3 (la préhistoire), puis de :

  • Wi-Fi 4 : apparu sur nos box Internet vers la fin des années 2010
  • Wi-Fi 5 : disponible sur les box des opérateurs français depuis 2013
  • Wi-Fi 6 : la dernière norme en date, qui a fait son apparition depuis 12 à 18 mois sur les toutes dernières box de certains opérateurs français

Pour résumer, par rapport au Wi-Fi 4, le Wi-Fi 5 a apporté une bande de fréquences supplémentaires (le 5 GHz en plus du 2,4 GHz). A la clé : un débit Wi-Fi amélioré, moins de perturbations, et une meilleure gestion des connexions simultanées. Des apports cruciaux qui nous permettent aujourd'hui de bénéficier de bien meilleures performances sur les box actuelles, parfois au prix de quelques réglages.


Et par rapport au Wi-Fi 5, le Wi-Fi 6 se distingue de multiples façons. Débit théorique encore plus élevé, meilleure portée, efficacité accrue en environnement dense, et aussi moins énergivore. Nous en parlons plus en détail dans notre dossier consacré au Wi-Fi 6.

Et le Wi-Fi 6E, c'est quoi ?

Le Wi-Fi 6 est une norme  très récente, et les appareils qui y sont compatibles sont encore relativement peu nombreux. Et du côté de nos opérateurs, seul Bouygues Telecom et SFR proposent, pour l'instant, des box Internet supportant cette norme sans fil.

Celle-ci évolue pourtant déjà avec le Wi-Fi 6E. En quoi consiste cette nouvelle mouture ? Très simplement, à l'allocation de davantage de fréquences pour l'utilisation du réseau sans fil. 500 MHz de plus, entre 5 925 MHz et 6 425 MHz. Et grâce à cette incursion dans la bande des 6 GHz, la connectivité Wi-Fi va franchir un nouveau palier.

Avantages multiples

Dans ces fréquences plus hautes, les largeurs de bande disponibles sont plus élevées, ce qui permet d'écouler plus de trafic. Alors que le Wi-Fi actuel ne permet pas toujours de profiter pleinement des débits jusqu' à 1 Gb/s ou plus apportés à votre box par la fibre optique, le Wi-Fi 6E se révélera donc plus performant sur ce point.

Un débit plus élevé grâce au Wi-Fi 6E, donc. Mais aussi un débit plus élevé pour tout le monde. N'oublions pas en effet que les ondes radio sont partagées par tous. Lorsque tous les foyers seront équipés en fibre optique, la cohabitation, sur les réseaux sans-fil, d'usages de plus en plus gourmands en bande passante, pourrait donner lieu à un embouteillage. En particulier dans les zones denses, comme les immeubles, où les réseaux Wi-Fi se chevauchent amplement. Cette petite vidéo de la Wi-Fi Alliance (en français) résume ces avantages : 

 

Le 6 GHz permettra donc d'accompagner cette croissance des usages. Elle promet, en outre, un temps de réponse (latence) plus court, ce qui se révélera intéressant pour les applications de réalité virtuelle notamment. Ainsi qu'une sécurité accrue grâce à l'utilisation du protocole de sécurité WPA3.

Wi-Fi 6E en France : feu vert dans quelques mois...

En allant taquiner une nouvelle bande de fréquences, le Wi-Fi 6E se dote donc d'atouts indéniables. Mais cela ne vas pas non plus sans inconvénient. Pour l'utilisation domestique, d'abord, le revers de ses meilleures performances en termes de débit est sa portée plus courte. Couvrir un logement entier en Wi-Fi 6E sera compliqué, à moins qu'il s'agisse d'un petit appartement. Ne nous affolons pas cependant : les autres bandes (2,4 GHz et 5 GHz) qui se propagent plus loin, resteront actives aux côté du 6 GHz.

Autres inconvénients du Wi-FI 6E, plus technique ceux-là : il vient un tantinet marcher sur les plates-bandes d'autres dispositifs utilisant la bande 6 GHZ : faisceaux hertziens, service fixe par satellite et radioastronomie. Et voisine aussi d'un peu trop près avec des systèmes de transport routier et de signalisation ferroviaire. Des discussions sont en cours pour permettre à toutes ces utilisations de cohabiter dans des conditions techniques satisfaisantes. Il faudra attendre juin 2020 pour que les autorités européennes donnent leur feu vert au Wi-Fi 6E sur la bande 6 GHz, explique ainsi l'Agence nationale des Fréquences (ANFR) .

...mais encore peu d'équipements compatibles

Même s'il obtient cette autorisation, il faudra toutefois se montrer patient pour profiter du Wi-Fi 6E. La Wi-Fi Alliance vient tout juste de mettre en place son programme de certification, ce qui veut dire que le nombre d'appareils compatibles est pour l'instant très, très réduit.

Parmi les téléphones portables, citons par exemple le tout nouveau Samsung Galaxy S21 Ultra, sorti début 2021. D'ici à fin 2022, l'organisme de certification estime que 20% des appareils WI-Fi 6 commercialisés seront compatible avec le Wi-Fi 6E. Sachant que le Wi-Fi 6, lui même, est loin encore d'avoir supplanté le Wi-Fi 5 dans les appareils commercialisés actuellement.

Des routeurs Wi-Fi 6E ne tarderons pas non plus à être commercialisés. Quant aux modems de nos opérateurs, il faudra probablement attendre la prochaine génération de box chez Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR pour y voir apparaître le Wi-Fi 6E. On peut notamment s'attendre à ce qu'elle soit intégrée sur les futures Livebox d'Orange et Freebox de Free. Ces deux opérateurs avaient en effet choisi de faire l'impasse sur le Wi-Fi 6 pour leurs toutes dernières box (Livebox 5 et Freebox Pop). Et auront sans doute à cœur, sur leurs prochains équipements, de faire profiter leurs abonnés fibre optique du meilleur en matière de Wi-Fi...

 

Vie pratique