La 4G de Bouygues à 100 mètres sous le niveau de la mer

15 décembre 2014 à 11h32
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h22 -

Depuis ce week-end, les passagers du tunnel sous la Manche, de la France vers la Grande-Bretagne, surfent en 4G sur le réseau de Bouygues.A l'occasion des Jeux Olympiques de Londres en 2012, les opérateurs Bouygues Telecom, Orange et SFR avaient mis en service "un système de retransmission optique dédié aux réseaux 2G et 3G de téléphonie et d'internet mobile" pour permettre aux passagers du Shuttle et des TGV d'utiliser leur téléphone portable, dans le tunnel sous la Manche.

Cette couverture 2G/3G par les trois opérateurs français dans le tunnel Sud (sens France / Grande-Bretagne) a été rendu possible grâce à "un câble de diffusion du signal radio permettant la diffusion des ondes et des répéteurs optiques installés tous les 750 mètres".

C'est à l'occasion de son vingtième anniversaire en mai 2014 qu'Eurotunnel a installé avec les opérateurs de téléphonie mobile britanniques (Vodafone, EE, O2 UK) et l'équipementier Alcatel-Lucent, un dispositif de diffusion des réseaux 2G et 3G dans le tunnel Nord (sens Grande-Bretagne / France). Tous les voyageurs peuvent donc aujourd'hui utiliser leur smartphone à 100 mètres sous le niveau de la mer.

eurotunnel 4g sous la manche

Mais depuis ce week-end, les abonnés des forfaits B&YOU et Sensation de Bouygues pourront surfer sur Internet presqu'aussi vite que le train qui les emmène de l'autre côté de la Manche. "Nous sommes très fiers d'annoncer à nos clients que Bouygues Telecom participe à cette première mondiale que représente le déploiement de la 4G dans le tunnel sous la Manche" déclarait Olivier Roussat dans un communiqué. La bande de fréquences 1800 MHz a été choisie pour déployer la 4G sous la Manche. Ainsi, Bouygues est le seul opérateur français à pouvoir proposer ce service aujourd'hui.

Dans le sens Grande-Bretagne / France, il faudra attendre mai 2015 pour que les opérateurs britanniques offrent aussi leur service 4G. En fonction des accords de roaming, les abonnés français pourront aussi surfer en très haut débit dans le tunnel Nord. Mais attention, il faudra avoir souscrit un forfait qui inclut l'itinérance depuis la Grande-Bretagne, pour éviter la facturation de communications internationales.