5G : les quatre grands opérateurs sur la ligne de départ

26 février 2020 à 11h45
- Mis à jour le 26 février 2020 à 11h45 -

Comme attendu, Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR ont déposé un dossier de candidatures auprès de l'Arcep pour participer au processus d'attribution des fréquences de la 5G. Le nouveau réseau mobile sera lancé en juillet 2020.

Dernière ligne droite dans la course à la 5G

Une liste sans surprises. Les quatre grands opérateurs, à savoir Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR, ont déposé à l'Arcep un dossier de candidatures à l'Arcep pour participer au processus d'attribution des fréquences 5G.

Les quatre candidats ont tous demandé l'attribution d'un des quatre blocs de 50 MHZ qui seront attribués en contrepartie de la souscription aux engagements prévus par la procédure et vendus au prix unitaire de 350 millions d'euros. Ils  pourront aussi participer aux enchères des 110 MHz restants, qui seront attribués par bloc de 10 MHz et vendus au tarif de 70 millions d'euros chacun.

Mais, attention. Rien n'est sûr. Pour avoir la certitude de décrocher des fréquences et donc de pouvoir déployer leur réseau mobile 5G, les opérateurs vont devoir obtenir l'aval de l'Arcep. En effet, le régulateur des télécoms va maintenant instruire les différents dossiers pour s'assurer de "leur conformité aux critères de recevabilité et de qualification de la procédure".

Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR doivent respecter la feuille de route émise par le gouvernement. L'Arcep rappelle également dans un communiqué que le cahier des charges prévoit aussi des engagements optionnels comme "la couverture à l'intérieur des bâtiments", "des offres d'accès fixe", "l'accueil des MVNO en 5G sur les réseaux des opérateurs", "la transparence des opérateurs sur leurs prévisions de déploiement" et "préparer le connectivité de demain" en mettant "la 5G au service de la compétitivité des autres secteurs de l'économie française". Les quatre grands opérateurs (Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR) ont sollicité l'Arcep pour obtenir des fréquences 5G.

Quel calendrier pour la 5G ?

On connaît maintenant les principaux acteurs qui vont participer à la grande aventure de la 5G. Il reste néanmoins quelques passages obligés avant la commercialisation du nouveau réseau mobile en France.

Maintenant que les opérateurs ont déposé leur dossier de candidature, l'Arcep va les étudier pour voir si ils respectent la feuille de route fixée par le gouvernement. Cela devrait se faire dans les deux semaines à venir. Car, mi-mars, le processus d'attribution des fréquences de la 5G va rentrer dans une phase décisive avec le début de l'enchère principale pour la 5G dans la bande des 3,5 GHz.

Puis, fin avril- début mai, l'Arcep délivrera aux opérateurs des autorisations d'utilisation de fréquences. Enfin, et ce qui vous importe le plus, la commercialisation de la 5G est attendue pour le 1er juillet, mais uniquement dans certains départements. Le lancement de la 5G dans les départements manquants est fixée au 1er janvier 2021.

A lire aussi