Amazon lance son premier smartphone : le Fire Phone

19 juin 2014 à 19h34
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h22 -

Amazon vient enfin de lever le voile sur son premier smartphone, annoncé au 25 juillet aux USA : le Fire Phone. Un smartphone à la limite du haut de gamme, doté de quelques innovations intéressantes.Amazon a annoncé ce mercredi 18 juin l'arrivée durant l'été de son premier smartphone sur le sol américain (en exclusivité chez AT&T), un modèle qui va essayer de révolutionner les usages mobiles avec de nouvelles fonctionnalités originales. Une approche assez différente de la guerre technologique que se livrent les autres acteurs du marché. Ici, pas d'écran Full HD ou d'appareils photos de 20 mégapixels, ni de processeur ultra puissant ou de lecteur d'empreinte digitales.

A l'intérieur, on trouvera tout de même 2 Go de mémoire vive, 32 ou 64 Go de stockage, un processeur Snapdragon 800 à 2.2 GHz Quad-core (+ une puce graphique Adreno 330), du Wi-Fi b/g/n/ac et du NFC. Avec son Fire Phone, Amazon cible avant tout l'usage mobile du smartphone plus que l'objet en lui même, avec une forte corrélation avec les services maisons, notamment Cloud Drive ou Amazon Prime. Une approche certes adaptée au marché américain où le géant de l'e-Commerce est omnipotent, mais qui risque d'avoir du mal à convaincre en France. Après avoir lancé son boitier Fire TV en avril, avec un accueil assez mitigé aux USA malgré de nombreux services et contenus spécifiques, Amazon semble sur le point de récidiver avec un produit encore une fois fortement lié à l'écosystème Amazon.

Une interface 3D dynamique
Si l'écran de 4,7 pouces n'affichera qu'une simple résolution HD (1280 x 720 pixels) avec une densité d'affichage de 315 ppp, cela reste largement suffisant sur une dalle de cette taille. Il sera accompagné d'un 'simple' capteur photo de 13 mégapixels au dos (avec flash LED, autofocus et stabilisateur) et d'un autre de 2,1 mégapixels en façade. Rien de révolutionnaire a priori, si ce n'est par exemple qu'Amazon propose un stockage illimité des photos, prises avec le Fire Phone (et les autres contenus issus de services Amazon), via son service de stockage Amazon Cloud Drive.

Amazon Fire Phone : fait pour une utilisation à une main

Plus original, le Fire Phone proposera le Dynamic Perspective, grâce à 4 mini-capteurs infrarouge sur l'avant du smartphone pour analyser les mouvements et positions du smartphone, afin d'adapter en permanence l'affichage pour offrir une perspective à l'affichage. Une sorte de 3D mais sans lunettes qui semble vraiment bluffante sur les vidéos montrées lors de la présentation. Le Fire Phone profitera aussi de capteurs supplémentaires pour que l'utilisateur puisse contrôler son smartphone sans le toucher. En l'inclinant et à l'aide de mouvements, on pourra accéder à diverses fonctions. Cela n'a rien de révolutionnaire cependant, plusieurs constructeurs ayant déjà essayé d'utiliser ce système pour accéder à certaines fonctions (prise de photo, sortie de veille...), mais jusqu'ici, aucun n'a réussi à réellement convaincre ses utilisateurs...

Firefly pour tout savoir et tout acheter
Un autre argument majeur mis en avant par Amazon est la technologie Firefly accessible par la pression sur un simple bouton. Cela permettrait au Fire Phone de virtuellement identifier tout ce qui est vu par le capteur dorsal (ou s'entend) sur le smartphone, pour proposer alors des actions contextuelles logiques. Pendant l'écoute d'une musique, cela permet d'afficher les informations sur le chanteur, les paroles, le clip... et d'acheter l'album (sur Amazon de préférence). En 'scannant' un objet, un QR Code, un monument, un livre, vous aurez accès aux informations et aux fonctions les plus communément associées à cet objet... et à son achat en ligne quand c'est possible. Avec plus de 70 million de produits identifiés dans les bases de données de l'E-Commerçant, inutile de vous dire que tout sera fait pour vous faciliter l'achat.

Amazon Fire Phone : sous Fire OS

Des annonces très prometteuses... mais quelques interrogations
Tout comme avec sa tablette Kindle HDX, ou avec son Fire TV, Amazon propose une solution propriétaire, avec système d'exploitation FireOS basé sur une version modifiée d'Android, mais n'offrant que 1/5ème du catalogue d'applications du PlayStore. Face à un écosystème totalement ouvert comme Android, difficile d'être convaincu, surtout qu'Amazon privilégie assez ouvertement ses services.

De même, le prix annoncé entre 199$ (avec abonnement de deux ans chez AT&T, en version 32 Go) et 649/749$ (terminal nu en 32/64 Go), ne semble pas particulièrement attractif, malgré un abonnement de un an à Amazon Prime, qui donne accès à de nombreux contenus exclusifs (vidéos et musiques) et à une livraison des achats effectués sur Amazon plus rapide. Se pose aussi la question de l'autonomie, car si Amazon annonce plus de 10 heures en lecture vidéo, il reste à voir à l'usage quel sera l'impact des technologies comme Firefly et surtout Dynamic Perspective sur la durée d'utilisation du Fire Phone avant de nécessité un chargement...

Amazon Fire Phone : Dynamic Perspective et Firefly