4G: Orange accélère le mouvement même dans les zones isolées

3 avril 2014 à 13h30
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h23 -

Le mois dernier, Orange a mis les bouchées doubles dans le déploiement de sa couverture 4G, contrairement aux trois opérateurs dont le rythme a ralenti en ce début de printemps.Les résultats de l'observatoire des antennes 2G/3G/4G de l'ANFR au 1er avril montrent une réelle détermination chez l'opérateur historique pour rattraper la couverture 4G de Bouygues Telecom. Pendant le mois de mars, il a activé 435 nouveaux supports 4G, ce qui lui vaut - d'après ses dires sur Twitter - de couvrir 55% de la population. Il resserre encore une fois l'écart avec seulement 632 sites de retard sur son concurrent, qui couvre pour sa part 69% de la population.

Il faut dire que Bouygues ne bataille plus vraiment en ce moment. Concentré sur l'avancée des négociations pour la vente de SFR, l'opérateur semble attendre l'issue de ces discussions pour savoir s'il récupérera le réseau du carré rouge. Celui-ci compléterait à merveille sa couverture, grâce notamment aux supports 4G activés sur la bande des 800 MHz (fréquences en or).

resultats observatoire antennes 4g ANFR
Au vu des circonstances actuelles, le déploiement de la 4G chez Bouygues et SFR reste donc au ralenti, avec respectivement + 27 et + 57 nouveaux supports activés. Toutefois, SFR a obtenu le mois dernier presque 300 autres accords, essentiellement sur la bande des 800 MHz, sa fréquence de prédilection.

De son côté Free continue d'activer des antennes à un rythme modéré. Il compte aujourd'hui 96 nouveaux supports en service, pour un total de 1211. Ainsi, il continue lui aussi de réduire l'écart avec SFR : plus que 335 sites les séparent. A noter toutefois que Free ne peut déployer que sur la bande des 2.6GHz, fréquence haute, moins performante en terme de pénétration.

Au niveau départemental, les résultats suivent la même tendance que début mars : 16 départements ont vu entre 10 et 30 sites 4G s'activer pendant ces quatre dernières semaines, dont parmi eux le Nord (+29), Paris (+26), l'Hérault (+26), les Alpes-Maritime (+21)... A noter que le département 06 est à nouveau celui qui a obtenu le plus d'accords de sites 4G ce mois-ci : +60.

En bas de classement, les départements restent aussi les mêmes : la Creuse, la Lozère, le Cantal, les Alpes-de-Haute-Provence, la Meuse. Cependant, en date du 1er avril, tous disposent d'au moins une antenne très haut débit mobile active. Jusqu'ici cantonnés à zéro, le Cantal et la Lozère possèdent maintenant une zone couverte par la 4G.

première antenne 4g à mende
Parmi les quatre opérateurs, Orange semble le plus attentif à ces régions reculées. En effet, deux de ses supports 4G ont été activés à Aurillac, et un à Mende (voir carte ci-dessus). Il est également le seul présent dans la Meuse (cinq sites ouverts à Verdun). Dans l'Yonne, la ville d'Auxerre commence à être couverte également par Orange, mais aussi Free. Les Alpes-de-Haute-Provence accueille Bouygues Telecom à Digne-les-Bains, Barcelonnette et à Manosque avec Orange. Enfin, le seule support 4G actif dans la Creuse appartient au réseau de Bouygues.