Observatoire des services mobiles au 4ème trimestre 2015 publié par l'ARCEP

5 février 2016 à 15h37
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h20 -

Pour son bilan 2015, les chiffres publiés par l'ARCEP montrent une croissance annuelle du nombre de carte SIM (+460 000) mais surtout 2 millions de numéros portés au dernier trimestre 2015. Les promotions agressives de fin d'année ont fonctionné...

Selon les chiffres de l'ARCEP, depuis l'arrivée de Free Mobile au premier trimestre 2012, jamais le marché des cartes SIM n'avait été aussi dynamique sur un trimestre, avec sur le T4 2015, 2 millions de numéros qui ont profité de portabilité, avec il est vrai de grosses promotions chez tous les opérateurs sur la fin d'année, y compris les MVNO comme EI Telecom, La Poste Mobile et Virgin Mobile. Cependant, sur ce dernier trimestre, on note un recul de 95 000 cartes SIM chez ces MVNO, au profit des opérateurs de réseau en métropole, pour une part de marché de 10,2% pour les MVNO. Du côté des opérateurs réseaux en métropole, on est à 480 000 cartes SIM vendues sur le trimestre, soit en tout 62,1 millions cartes SIM souscrites auprès des opérateurs de réseau en métropole (Orange, Free Mobile, Bouygues Telecom et SFR).

Avec un engouement des français pour les solutions sans engagement, on a désormais, à fin 2015, 60,6% des forfaits vendus qui sont sans engagement, une proportion en progression de 2,6% sur le dernier trimestre de 2015, et de 5,3% sur l'année !

Les forfaits sans engagement



Un marché des cartes SIM très fluide et toujours dynamique

Selon les chiffres de l'ARCEP au 31 décembre 2015, on serait à 72,1 millions de cartes SIM (hors MtoM) actives en France (métropole + DOM…), ce qui représenterait un taux de pénétration de la population à 109,2%. Si le nombre de cartes SIM augmente de 390 000 (actives) au cours du dernier trimestre 2015 (en 2014, on était à +320 000 sur le même trimestre), il est intéressant de constater que l'on a une progression de 900 000 cartes SIM en forfait, avec un très net recul des cartes prépayées qui s'effondrent : -510 000 cartes ce trimestre.

Rapportée sur une année, la croissance des cartes SIM est de seulement 460 000 cartes (0,6%), ce qui est logique sur un marché mature. Plus intéressant, le nombre de cartes actives est désormais de 69,8 millions, avec une augmentation de 1,2 million en un an, pour un taux d’activité des cartes SIM qui gagne ainsi un point en un an (96,7%). Avec les réseaux 3G et 4G qui pourraient très vite être largement améliorés dans les DOM suite à l'ouverture de fréquences 4G par l'ARCEP, le nombre de carte SIM très stable sur les territoires ultramarins pourrait bien profiter d'une progression importante d'ici fin 2016…

Un marché mature



Les cartes MtoM enfin en croissance forte

Un constat plus intéressant vient du nombre de cartes MtoM (dédiées à l'Internet des Objets, utilisées généralement pour la communication entre équipements distants sans intervention humaine), qui progresse en un an de 2,3 millions, passant à 10,55 millions contre 8,26 millions un an auparavant. Après déjà 856 000 cartes MtoM au troisième trimestre 2015, ce sont encore 515 000 cartes qui ont été vendues sur le T4 2015. Ne sont pas comptabilisées dans cette rubrique MtoM les cartes utilisées pour les communications interpersonnelles et les cartes internet exclusives, une rubrique qui risque de se complexifier, notamment avec l'émergence de nouveaux réseaux sur des fréquences basses de type LoRa par exemple.

Le marché français des cartes SIM


Après la récente ouverture de l'appel aux candidatures pour déployer la 4G dans les DOM faite en début de semaine par l'ARCEP et l'amélioration des réseaux 4G en métropole, il reste à voir désormais comment vont se comporter les mobinautes français, notamment vis-à-vis des négociations et de la décision finale qui concernera le rachat de Bouygues Telecom par Orange.