Le revenu des services mobiles continue de baisser

7 avril 2014 à 12h43
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h23 -

Selon l'observatoire de l'ARCEP, le recul du revenu des services mobiles a continué de s'intensifier en 2013, à cause d'un marché très concurrentiel.L'augmentation de la TVA au deuxième trimestre 2011 non répercutée sur la facture des clients, avait eu pour conséquence un premier repli du revenu des services mobiles. Depuis, aucun retour positif n'a été observé. En cause, la baisse des prix depuis l'arrivée de Free Mobile en janvier 2012, mais aussi l'intérêt des abonnés pour des forfaits sans engagement et sans mobile, à des tarifs peu élevés.

evolution du nombre de cartes sim
Les abonnements et forfaits mobiles ont à nouveau progressé fin 2013, atteignant les 54.2 millions, comme annoncé dans le précédent observatoire des services mobiles. Les forfaits bloqués et les cartes prépayées souffrent toujours quant à eux d'un manque d'intérêt, face au succès des forfaits sans engagement à bas coût.

A contrario, les cartes MtoM - qui permettent des échanges de données entre machines pour des services de domotique par exemple - connaissent une très forte croissance de l'ordre de 2.2 millions de cartes mises en circulation sur un an. Toutefois, même si l'évolution annuelle s'est intensifiée, le revenu mensuel moyen par carte reste faible : inférieur à 2€ HT.

L'arrivée de Free Mobile et des forfaits sans engagement a également favorisé la montée du nombre de portabilités (changement d'opérateur en gardant son numéro de téléphone). Le dernier trimestre 2013 affiche un volume de 1.563 million de numéros conservés. Les abonnés n'hésitent plus aujourd'hui à faire jouer la concurrence, pour souscrire l'offre mobile la moins chère, et qui correspond le mieux à leurs besoins.

La progression du nombre d'abonnés s'accompagne aussi d'une très forte hausse de la consommation sur mobile. Malgré un rythme moins élevé qu'en 2012, le nombre de SMS envoyés atteint le record de 51 milliards au quatrième trimestre 2013. Du côté de l'internet mobile, le chiffre explose : 47.5 millions de Go ont été consommés, soit une augmentation de 67% par rapport aux trois derniers mois de 2012.

evolution des revenus des services mobiles
Pourtant, malgré une consommation accrue des services mobiles, leur revenu au quatrième trimestre 2013 s'élève à 3.5 milliards d'euros HT, soit une variation négative de -15.8% par rapport à l'année précédente. Les communications téléphoniques mobiles sont les principales fautives : leurs revenus subissent au dernier trimestre 2013 un recul de 26.2%. Malgré une hausse de 14.4% des revenus provenant des services d'accès à l'internet et aux services multimédias, elle ne suffit pas à compenser les pertes dans la voix. La facture mensuelle moyenne par client des opérateurs mobiles (voix et données) continue donc sa chute, pour atteindre les 16.9€ HT au quatrième trimestre 2013. Elle était de 20.6€ un an plus tôt.