Une facture mobile moins élevée pour les voyageurs européens

26 juin 2014 à 11h25
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h22 -

Comme chaque année, la Commission Européenne baisse les plafonds de tarifs du roaming au 1er juillet. Une bonne nouvelle avant les départs en vacances.Même si selon un récent sondage commandé par la Commission Européenne, encore 41% des Français éteignent leur téléphone lors d'un voyage à l'étranger, il est de moins en moins effrayant de le garder allumé au cours d'un séjour en Europe. Alors qu'il y a quelques années, la moindre minute consommée de l'autre côté de nos frontières signifiait une facture mobile indécente, ceci est de moins en moins le cas. La Commission Européenne impose chaque année au 1er juillet des plafonds tarifaires que les opérateurs mobiles ne doivent pas dépasser. Et depuis 2012, les tarifs dégringolent pour le bonheur des abonnés.

eurotarif
Par rapport à l'année dernière, les prix subissent une diminution de 21 à 56%. La réduction la plus importante revient à l'internet mobile, qui passe de 0.54€ le Mo à 0.24€ le Mo en un an. Depuis 2012, il a connu une baisse de 71% !

Cette forte réduction des frais d'itinérance en Europe, on la doit à Neelie Kroes qui se bat depuis des années pour supprimer ces coûts. Son objectif devrait se concrétiser d'ici la fin 2015, suite au vote du Parlement Européen au mois d'avril dernier. "Cette baisse considérable des tarifs des données en itinérance fera une énorme différence pour nous tous cet été. Mais cela ne suffit pas. Pourquoi devrions-nous payer des frais d’itinérance dans un marché unique ? D’ici à la fin de cette année, j’espère que nous parviendrons à un accord sur la disparition totale des frais d'itinérance. Le Parlement a fait sa part du travail, c'est maintenant au tour des États membres de jouer !"

eurotarifMais cette volonté de communiquer en Europe sans frais, les opérateurs de téléphonie mobile français l'ont déjà anticipé. Depuis début 2014, les forfaits avec le roaming inclus en Europe et dans les DOM se sont multipliés. Tous les opérateurs, même quelques MVNO, proposent à leurs abonnés d'appeler et/ou de surfer sans exploser leur facture. Toutefois, cet avantage reste pour l'instant accessible aux clients plus ou moins premium, et s'accompagne de quelques limites d'utilisation : périodicité, nombre de destinations, connexion wifi / 3G / 4G, ancienneté...

En attendant la mise en application de la suppression des frais d'itinérance, est-ce que les opérateurs proposeront des "Pass Europe" encore moins chers ? Ou continueront-ils à les facturer d'une manière ou d'une autre, jusqu'au dernier moment ?