Les enchères pour la bande des 700 Mhz auront lieu fin 2015

11 décembre 2014 à 11h51
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h22 -

Matignon a précisé le calendrier pour l'attribution des fréquences 700 MHz aux opérateurs mobiles. Elle se déroulera en décembre 2015.Début octobre, François Hollande avait déjà annoncé que la procédure d'attribution de la bande de fréquences 700 MHz aurait lieu en 2015, sans donner de date plus précise. C'est maintenant chose faite, via un communiqué du Premier Ministre qui a fixé le rendez-vous au mois de décembre 2015. Il a cependant ajouté que " leur transfert effectif aura lieu entre le 1er octobre 2017 et le 30 juin 2019, à l'exception de quelques zones où ces derniers pourraient les utiliser dès avril 2016".

Ce calendrier n'étonnera personne puisque le Gouvernement avait déjà prévu dans le projet de loi de finances 2015 une recette de 2.044 milliards d'euros, issue "des redevances acquittées par les opérateurs privés pour l'utilisation des bandes de fréquences comprises entre 694 MHz et 790 MHz".

Mais certains opérateurs ont fait savoir leur réticence face à une mise aux enchères qui suit de seulement trois ans la précédente sur les bandes des 800 et 2600 MHz, pour lesquelles ils avaient déboursé 3.5 milliards d'euros. Ce nouvel investissement sera sans aucun doute compliqué pour Bouygues en difficulté financière, et Numericable, endetté par le rachat de SFR.

calendrier fixé pour l'attribution des fréquences 700 MHzSeul Free Mobile fait part de son enthousiasme. Le dirigeant d'Iliad, Xavier Niel, avait en effet déclaré récemment sur BFM Business : "La mer va se retirer et on va voir ceux qui n'ont pas maillot. [...] Parce que là, il va falloir remettre de l'argent pour acheter du spectre et là, on va voir quels sont les investisseurs à long terme dans les télécoms." Le quatrième opérateur n'a en vérité pas le choix. Il est le seul à ne posséder qu'une bande de fréquences (2600 MHz) pour déployer sa 4G. S'il veut améliorer son réseau, il doit donc se positionner sur les fréquences "en or", qui pourront aussi l'aider à proposer de la 4G+ à ses abonnés.

Cependant, l'attribution du 700 MHz au très débit mobile aura aussi des répercutions sur les services de télévision numérique terrestre (TNT) qui utilisent déjà ces fréquences. Alors pour satisfaire le secteur des télécoms et de l'audiovisuel, le Gouvernement envisage de modifier la norme de compression des 25 chaînes TV gratuites. "La norme de compression MPEG-4 pour la diffusion de la TNT sera généralisée en avril 2016. Elle permettra à la TNT d'enrichir son offre et à l'ensemble de ses téléspectateurs d'avoir accès à la totalité de ses chaînes gratuites comme à la diffusion en haute définition."

Mais à nouveau, les foyers français devront se mettre à la page. Si une majorité d'entre eux ne seront pas obligés de changer de matériel, les possesseurs d'un décodeur TNT ou d'une télévision avec décodeur qui ne supportent que le MPEG-2, devront se ré-équiper. Sans matériel compatible MPEG-4, leur écran de télévision risquerait de virer au noir début 2016.