[CES 2015] Les montres connectées, toujours d'actualité ?

9 janvier 2015 à 18h53
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h21 -

Malgré un marché qui a du mal à décoller au niveau des ventes sur 2014, les montres et bracelets connectés ont été à nouveau massivement présents aux poignets et dans les allées de la grande messe américaine de l'électronique de Las Vegas. Les objets connectés étaient un des sujets majeurs de cette édition 2015 du Consumer Electronic Show de Las Vegas, que cela soient dans les maisons, dans les voitures, mais également dans les objets 'wearables'. D'un côté, une étude d’Accenture "Engaging the Digital Consumer in the New Connected World" révèle que 83 % des 24 000 consommateurs (14-55 ans) interrogés dans 24 pays (dont près de 60% en France), avouent avoir des difficultés à utiliser certains nouveaux équipements dont les moniteurs d’activité physique à porter sur soi ou les montres intelligentes.

En ce qui concerne les critères suscitant l’achat de tel ou tel produit, la 'simplicité d’utilisation' est essentielle pour 33 % des sondés, suivis par les 'caractéristiques et fonctionnalités du produit' (29 %) puis par la 'fiabilité de la marque' (22 %). En France, 5% des personnes interrogées envisagent l'achat d'une montre connectée dans les 12 prochains mois et 6% pour un moniteur d'activité (bracelet ou autres), avec des pourcentages qui pourraient atteindre les 20% dans les 5 ans à venir.

Accenture Engaging the Digital Consumer in the New Connected World
Etude Accenture : Engaging the Digital Consumer in the New Connected World
D'un autre côté, l'institut suédois Berg Insight a mené une étude plus optimiste sur le marché des "connected wearables", avec des ventes qui pourraient progresser à un rythme annuel de 54,7% sur les quatre années à venir pour atteindre 168 millions de "wearables devices" vendus en 2019. Les objets connectés portés aux poignets étaient par ailleurs très bien représentés sur le CES, essentiellement sur les produit de types bracelets fitness et/ou montres connectées.

Les montres intelligentes

Une montre Android et iOS chez Alcatel
Ainsi, Alcatel a dévoilé sa première montre Alcatel OneTouch Watch, qui propose l'originalité de fonctionner aussi bien sous iOS que sous Android, avec cependant plus de fonctionnalités prévues sur ce dernier OS (du fait du 'protectionnisme' Apple). Prévue à un prix US de 149$ (129€?), elle affichera des notifications, permettra de déclencher l'appareil photo à distance, mais enregistrera également des données sur les activités physiques de l'utilisateur, nombre de pas ou suivi du sommeil. Elle intègre de nombreux capteurs : un accéléromètre, un gyroscope, un traqueur d'activité, un capteur de fréquence cardiaque, une boussole électronique et un altimètre. Elle reprend un design circulaire pour son cadran de 1,22" en 240 x 204 pixels, et supportera le NFC et le Bluetooth 4.0. Elle sera déclinée en 4 versions, dont deux en résine micro-texturée et deux en métal, plus prévus pour la fin d'année 2015, supportant la norme IP67 pour résister aux éclaboussures. A noter que son bracelet de 20 mm de large ne pourra être changé, du fait d'un port USB directement présent au bout du bracelet pour recharger la montre.

Alcatel OneTouch Watch

Sony SmartWatch 3, métal et bracelet personnalisable
Sony, qui a été précurseur dans le domaine des montres connectés avec sa gamme SmartWatch, présentaient de nouveaux modèles pour sa SmartWatch 3 sous OS Android Wear. Affichant un design en acier inoxydable, elle est proposée avec en version bracelet en silicone (sport) et sera désormais aussi disponible en février (pour 279€, 50€ de plus que la version basique) avec un bracelet en métal nettement plus classe. Pour le reste, tournant sous processeur Snapdragon 400 à 1,2 GHz, elle embarquera 512 Mo de mémoire et 4 Go de stockage, un GPS et les capteurs classiques (boussole, podomètre, gyroscope, accéléromètre...). Sous son écran de 320x320 pixels, on retrouve la connectivité Bluetooth 4.0 pour communiquer avec le Smartphone et un GPS, plus le respect de la norme IP68 ce qui lui assure une étanchéité jusqu'à 1,5 mètre (durée maximale de 30 minutes).

Sony Smartwatch 3, en version métal et avec bracelets interchangeables

Déjà disponibles : LG G Watch R (269€, et une version Audi Watch a été dévoilée sur le CES), Moto X (249€), Samsung Galaxy Gear Lite 2 (199€), Galaxy Gear S (379€), Asus Zenwatch (229€), Garmin (une gamme complète : Forerunner, Vivoactive, Fenix 3, Epix), Withings Activité (390€) et Activité Pop (149€)...

Montres et bracelets, accessoires de mode
S'il est parfois difficile de faire la différence avec les montres, les bracelets connectés sont eux aussi massivement présents sur les projets de 2015 chez de nombreux constructeurs ou société du secteur de la mode.Mutant vers de véritable bijoux, le traqueur d'activité Shine de la société Misfit a profité du salon pour annoncer une version spéciale réalisée en collaboration avec Swarovski. Pour le coup, il sera habillé de cristaux, translucide ou bleuté, avec surtout un système photovoltaïque pour se recharger via la lumière naturelle. Selon le constructeur, 15 minutes de lumière assurerait au Shine Swarovski jusqu'à 24 heures d'autonomie !Après les stylets et protections pour tablettes, Montblanc a annoncé l'arrivée de e-Strap, un bracelet hightech compatible avec une large gamme de montres, notamment les modèles Timewalker Urban Speed. Elle ajoutera des fonctions connectées à n'importe quelle montre à l'aide de capteurs et d'un écran complémenraire.

Le bracelet Shine de Misfit, en version Swarovski

Les bracelets, accessoires de santé et de sécurité
S'ils ne révolutionnaient pas des usages déjà existants, les bracelets connectés affinent leurs fonctionnalités habituelles, notamment pour le tracking de santé et de coaching sportif. Ainsi, le InBody Band, s'il intègre les habituel suivis de rythme cardiaque, de compteur de pas, de calories brûlées... propose en plus d'afficher les notifications des appels et SMS du téléphone connecté, mais également de mesurer votre masse graisseuse et masse musculaire.

On a pu aussi découvrir le LG GizmoPal, un bracelet connecté pour les enfants, très coloré, qui permet aux parents de toujours savoir où ils sont (un GPS est intégré) et de d'un bouton qui permet à l'enfant d'appeler deux numéros pré-enregistrés en cas d'urgence, avec quatre numéros pouvant aussi appeler l'enfant en sens inverse. Déjà disponible en Allemagne et au Royaume-Uni, LG est en discussion avec des opérateurs, nécessitant un mini-abonnement téléphonique...

Des bracelets pour la sécurité des enfants, ici le LG Gizmopal rose ou bleu

Lenovo Vibe Band V10, annoncé pour le printemps aux USA, est un bracelet avec écran de 296 x 128 pixels, avec suivi des données de santé, sommeil et sportives. Il sera disponible en plusieurs coloris (argent, noir) au printemps aux USA, avec bracelet interchangeable, pour un prix qui devrait avoisiner les 100$.
Mais aussi : Samsung Gear Fit (119€), Sony Smart Band Talk (159€), Epson Pulsense PS-100 T (129€), la gamme Fitbit, Jawbone Up etc.