Le déploiement de la 4G a manqué de vigueur en juillet

5 août 2014 à 17h55
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h22 -

Le mois de juillet ne semble pas propice au déploiement du très haut débit mobile. Tous les opérateurs connaissent une baisse de régime sauf SFR qui ne semble pas avoir pris de vacances !Tous les mois, l'Agence Nationale des FRéquences publie son observatoire de déploiement des différents réseaux mobiles. Les résultats au 1er août gagnent la palme du plus fort ralentissement chez la majorité des quatre opérateurs. L'été serait-il le principal facteur ?

Orange a fortement baissé son rythme de croisière dans le déploiement de son réseau très haut débit mobile. Alors qu'il mettait en service souvent plus de 400 supports 4G par mois depuis le début de l'année, les résultats au 1 er juillet avaient déjà été beaucoup plus faible (+122). Cette fois-ci, la chute est encore une fois brutale avec seulement 46 nouveaux supports actifs. Cependant, l'opérateur historique peut s'octroyer une petite pause, après avoir atteint l'objectif de dépasser Bouygues.

D'ailleurs, chez Bouygues Telecom c'est le calme plat. Aucun mouvement n'a été observé au mois de juillet. Il faut dire aussi que l'opérateur ne fait pas beaucoup d'efforts depuis quelques temps, avec moins de 30 supports ouverts chaque mois depuis mars. Estime-t-il avoir couvert une population assez importante pour l'instant (70%) et préfère-t-il concentrer ses investissements sur un autre objectif ?

observatoire anfr de la 4g au 1er aout 2014
De son côté, SFR n'a pas chômé. Il est le seul à obtenir un score non négligeable, avec 153 nouveaux supports 4G actifs. Il correspond même au meilleur chiffre de 2014 pour l'opérateur qui ne mettait en service qu'entre 50 et 100 supports par mois jusqu'alors. Ce coup d'accélérateur intervient juste après la correction des couvertures 4G par l'ARCEP, qui avait épinglé SFR. Alors que l'opérateur annonçait couvrir 40% de la population, le gendarme des télécoms a rectifié le chiffre à 30%.

Le quatrième opérateur rencontre lui quelques difficultés à garder un bon rythme de croisière. De mois en mois, le nombre de supports 4G ouverts diminue, et il n'atteint que 39 au 1er août. Mais il a toutefois obtenu plus de 300 accords ces quatre dernières semaines, contre 138 le mois précédent. Est-ce le signe d'un futur bond en avant ?