Le point sur la couverture et les débits de la 4G+

19 février 2015 à 10h43
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h21 -

Alors que la 4G dynamise leurs recrutements sur un marché très tendu, les opérateurs s'activent déjà à déployer la 4G+ pour booster les débits maximums de leurs forfaits mobiles.Après une année 2014 largement tournée vers le déploiement rapide de leurs réseaux 4G, Bouygues Télécom, Orange et SFR se battront en 2015 sur le déploiement de la 4G+ qui permet de doubler voire tripler le débit théorique maximum d'une connexion mobile 4G.

Ces derniers jours, les 3 principaux opérateurs ont multiplié les annonces. Comme prévu à l'automne dernier, Orange a confirmé l'ouverture de son réseau 4G+ dans plusieurs nouvelles grandes métropoles régionales. Après Toulouse, Strasbourg et Paris, la 4G+ d'Orange est désormais accessible dans 14 autres agglomérations :

- Aix en Provence, Avignon, Bordeaux, Douai, Grenoble, Lens, Lille
- Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Rouen, Saint-Etienne, Toulon

Grâce à l’agrégation de ses fréquences 4G 800Mhz et 2,6Ghz, Orange peut théoriquement proposer un débit descendant maximal allant jusqu'à 223 Mbit/s. A Bordeaux, Orange s'est associé à l'équipementier Ericsson pour expérimenter la norme 4G+ LTE-Advanced sur sa fréquence 2,6Ghz associée à la bande 3.5Ghz habituellement utilisée pour la technologie Wimax (accès haut débit hertzien fixe en zones blanches).

Cliquer sur la carte pour voir les villes couvertes en 4G+ par Orange, Bouygues Télécom et SFR

Pionnier de la 4G+, Bouygues Télécom est au coude à coude avec Orange avec près d'une vingtaine de villes en 4G+. Bouygues mixe ses fréquences 2.6Ghz avec la bande des 1.8GHz qu'il exploite en 4G grâce à l'autorisation de réutilisation que l'ARCEP lui a accordée en mars 2013.

Le 5 février dernier, Bouygues Télécom a confirmé le succès de son expérimentation menée avec Ericsson et Qualcomm visant à agréger, non pas deux, mais trois fréquences 4G. En mettant en oeuvre davantage de largeur de spectre, Bouygues a dépassé "significativement la barre des 300 Mbit/s". Après la bataille de la couverture, Bouygues entend se différencier sur les débits. L'opérateur ouvrira commercialement son réseau "ultra haut débit mobile" à Lyon au troisième trimestre. Les premiers smartphones compatibles avec l'agrégation simultanée de 3 bandes de fréquences seront commercialisés dans les prochaines semaines.

Du côté de SFR, l'heure est au rattrapage du retard cumulé en 2014. Parallèlement à l'amélioration de son taux de couverture 4G (actuellement de 50% de la population avec un objectif de 70% en fin d'année), SFR ouvre de plus en plus de villes en 4G+. Après Toulon en octobre dernier, la 4G+ de SFR est disponible à Toulouse, Lyon, Marseille et depuis aujourd'hui Montpellier.

SFR compte désormais 5 villes en 4G+ où l'opérateur exploite les mêmes fréquences qu'Orange (2.6Ghz et 800Mhz) mais avec un débit maximum inférieur (187 Mbit/s). Selon nos informations, les prochaines villes où SFR proposera la 4G+ devraient être Paris, Nantes, Strasbourg et Lille.