Crosscall Odyssey+, un Smartphone pour conditions extrêmes

12 novembre 2014 à 10h00
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h22 -

Le constructeur français Crosscall propose des Smartphones destinés aux utilisateurs évoluant dans des conditions difficiles, avec un nouveau modèle Odyssey+ qui supporte la norme IP68...L'Odyssey+ du constructeur Crosscall est un Smartphone à part, se positionnant sur le créneau des appareils dits durcis ou 'Outdoor', tout comme certains ordinateurs ou tablettes. Il a vocation à être utilisé dans des conditions particulièrement difficiles, adapté par exemple pour les professionnels sur les chantiers, aux artisans et aux ouvriers. Il propose par conséquent la norme IP68, le rendant particulièrement résistant face aux chocs, à la poussière (sable, sciure, ciment, plâtre, ponçage…) et surtout à l'immersion (eau, mer, boue). Allant beaucoup plus loin que la concurrence, il intègre par conséquent un look plutôt massif, avec ses 255 grammes sur la balance et presque deux centimètres d'épaisseur, bien loin des standards grand public du moment qui cherchent à adopter une finesse maximale.

Protections et solidité
Il intègre en effet des surprotections, que cela soit sur sa dalle tactile 'souple' du spécialiste du genre (technologie DragonTrail, le concurrent de Corning Gorilla) ou sur sa coque arrière qui est fixée par des vis pour assurer une vraie étanchéité. Celui lui permet d'afficher une grande résistance et de supporter une immersion totale dans l'eau (30 minutes jusqu'à 1 mètre), plus performante que celle proposée par exemple par certains Smartphones destinés au grand public (Sony Xperia, Quetchua Phone 5...).
Il propose également des renforts en caoutchouc sur les côtés, assurant également une très bonne prise en main. Quelques chutes à hauteur d'homme et un passage dans une douche n'ont pas occasionné de dysfonctionnements. Les prises audio et microUSB sont également protégées par des caches en caoutchouc. Quand aux boutons de volume et de mise sous tension, eux aussi en plastiques, s'ils demandent une pression plus importante que sur les autres Smartphones, là encore le gain en termes de solidité est bel et bien au rendez-vous.

Odyssey+, un écran 4 pouces DragonTrail ultra-resistant

Un Smartphone polyvalent
Au-delà de cet aspect costaud, qui en fera un compagnon indispensable aussi bien pour les ouvriers ou artisans, que pour les sportifs, aventuriers et même pour les motards, l'Odyssey+ embarque tout ce qu'il faut pour en faire un Smartphone très correct, à un prix qui reste très attractif. Un processeur ARM quad-cœur à 1,2 GHz et 1 Go de mémoire, appuyés par une puce graphique Adreno 305, lui assure une belle réactivité sur l'ensemble des applications habituelles, et même pour les loisirs. D'ailleurs, avec ses deux emplacements pour carte microSIM, il peut cumuler un usage pro et personnel, même si les 4 Go de stockage nécessiteront l'ajout d'une carte mémoire microSD.

Odyssey+, étanche jusqu'à 1 mètre de profondeur

Evidemment, son écran WVGA de 4 pouces, affichant une résolution de seulement 480 x 800 pixels n'est pas des plus impressionnants, surtout avec le renfort vitré qui a tendance à prendre les traces et reflets. En outre, il supporte très mal les angles de vision, qui doublé de conditions d'utilisation rend la lisibilité parfois très compliquée. L'APN de 8 mégapixels n'est pas non plus aussi performant que l'on pouvait l'espérer, mais largement suffisant pour prendre de bonnes photos ou vidéos, sur un chantier ou durant un voyage.
Un Smartphone pour baroudeur et professionnels
Pour aller plus loin dans son usage dans des conditions difficiles, il est livré avec un système d'attache et de mousqueton, avec cerise sur le gâteau une boussole (pas top cependant) accrochée sur la sangle. Il restera ainsi en permanence accroché à votre ceinture, avec la clef permettant d'ouvrir sa coque arrière elle aussi incorporée au système d'attache. Toujours dans ses caractéristiques hors-normes, il est annoncé comme pouvant supporter des conditions de températures extrêmes, que cela soit en plein désert ou même au cœur d'un blizzard. Le GPS embarqué fonctionne lui aussi plutôt très bien, permettant une utilisation avec Maps/Navigation ou d'autres applications de cartographie. Tenant bien dans la main, avec une solidité avérée, l'Odyssey+ semble avoir gommé les quelques défauts et problèmes de stabilité de son prédécesseur...

Odyssey+, en noir ou en vert

Les caractéristiques du Crosscall Odyssey+
Réseau 2G, 3G, 3G+
Écran 4" TFT 800x480 pixels, 241 ppp
Processeur MediaTek MT6589 (ARM Cortex A7) quad-core 1,2 Ghz + puce graphique Adreno 305
Système d'exploitation Android 4.3
Mémoire vive 1 Go
Stockage 4 Go (dont 2,5 Go disponibles) + emplacement micro-SD (32 Go)
Appareil photo principal capteur 8 Mégapixels BSI, flash LED, autofocus, Geo-tagging.... enregistrement vidéo en 1080p
Caméra frontale capteur 0,3 Mégapixels
Connectivité double carte SIM, port micro-USB-B 2.0, prise audio jack 3,5 mm, Bluetooth 3.0, Wi-Fi IEEE 802.11 b/g/n
Divers services Google (Google Now, Gmail, Calendar, Hangouts, Maps, Play Music, Play Movies, Play Books), GPS + AGPS, accéléromètre, radio FM, capteur de proximité et de lumière, boussole numérique, résistance IP68, température -10°C/+60°C…
DAS 0,826 W/Kg
Dimensions 139 x 74.1 x 19 mm
Poids 255 grammes
Couleur gris, vert
Batterie 2930 mAh
Autonomie 12 jours en veille - 12 heures en communication - 4/5 heures en vidéo
Prix 230 euros