Bouygues et Orange gardent la tête de la couverture 4G

8 janvier 2014 à 12h42
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h23 -

L'observatoire 4G de l'Agence Nationale des Fréquences au 1er janvier 2014 montre que le nombre total de nouveaux supports 4G en service a ralenti au mois de décembre. Pourtant, Orange et SFR sont restés très actifs.Pendant le dernier mois de l'année 2013, l'ANFR a comptabilisé au total 684 nouveaux sites allumés en très haut débit mobile. Ce résultat illustre le ralentissement du déploiement de la 4G par rapport aux périodes mensuelles précédentes. Au 1er novembre, 1703 supports avaient été activés, contre 1627 au 1er décembre, dont 686 ouverts grâce au lancement du réseau de Free.

observatoire 4g de l'anfr en janvier 2014
Pourtant, tous les opérateurs n'ont pas chômé en cette fin d'année. A commencer par SFR qui est resté sur sa même lancée que le mois précédent, en ouvrant 281 supports. Il lui était effectivement nécessaire de garder le même rythme de croisière pour atteindre l'objectif qui s'était fixé : couvrir 1200 villes à fin 2013. SFR garde sa troisième position dans la course au déploiement 4G, mais il a choisi d'opter pour une stratégie qui diffère de ses concurrents. Il est le seul opérateur à comptabiliser un nombre d'antennes sur la bande de fréquence des 800 MHz plus important que sur la bande des 2.6 GHz. Ainsi, il choisit de favoriser la qualité de son réseau grâce aux basses fréquences, qui permettent une couverture plus large et une meilleure pénétration dans les bâtiments. Et pour cela, il doit accepter la contrainte d'un investissement plus important (le prix de ces antennes étant plus élevé) et donc un déploiement plus lent.

Orange vise, quant à lui, un autre objectif, celui de rattraper Bouygues Telecom. L'opérateur historique communique essentiellement autour des chiffres, en mettant en avant le nombre d'antennes ouvertes sur son site quialameilleure4g.com par exemple. Pour continuer à talonner le numéro un, Orange a employé les grands moyens en 2013, en ouvrant ses supports 4G a un rythme effréné. C'est d'ailleurs lui qui en a allumé le plus en décembre (365). Il continue de développer son très haut débit mobile sur la bande des 2.6 GHz, sur laquelle il a aujourd'hui 2.5 fois plus d'antennes que sur la bande des 800 MHz.

les supports 4g en service en janvier 2014
Bouygues Telecom ne craint toujours pas ses adversaires, qu'il a devancés le 1er octobre avec l'ouverture de son réseau 4G sur le 1800 MHz. En octobre et novembre, il a donc bénéficié d'une hausse importante de son nombre d'antennes activées. Mais pendant le mois de décembre, la tendance semble à la baisse avec seulement 131 nouveaux supports allumés au 1er janvier (contre 737 au 1er décembre et 851 au 1er novembre). Le début 2014 marque de plus un renversement quant au nombre total d'antennes sur les différentes bandes de fréquence. En effet, depuis le lancement de la 4G chez Bouygues Telecom, le nombre d'antennes 2.6 GHz, tout opérateur confondu, dépasse pour la première fois le nombre d'antennes 1800 MHz.

De son côté, Free déçoit ses abonnés. Alors que le lancement avec 700 antennes au 5 décembre, suivi d'une nouvelle annonce d'ouverture de 100 antennes supplémentaires quelques jours plus tard, promettait un déploiement rapide de sa part, seulement 824 supports sont déclarés comme actifs au 1er janvier. Il reste ainsi le bon dernier de la classe. Même concernant les nouveaux accords de site, Free en a signé seulement 56 en décembre (pour un total de 1501), comme SFR (57), mais deux fois moins que Bouygues (113) et presque sept fois moins qu'Orange (372).