Déploiement de la 4G : Orange et Free à l'offensive en 2019

deploiement-4g-avril-2019
15 mai 2019 à 17h05
-

Depuis le début de l'année, Orange et Free se montrent les plus actifs sur le déploiement de la 4G.

Le déploiement de la 4G se poursuit avec deux objectifs pour les opérateurs : apporter le très haut débit mobile à l'ensemble de la population française, mais aussi doper les débits en activant la 4G+. Depuis le début de l'année, ce sont Orange et Free qui se sont montrés les plus dynamiques, selon les données publiées par l'Agence nationale des fréquences (ANFR). Pour y voir plus clair, voici un bilan des déploiements 4G à fin avril 2019.

Nouveaux sites 4G : Orange et Free devant

S'agissant de l'implantation de nouveaux sites 4G ou de l'équipement en 4G de sites existants, recensés par l'ANFR, Orange s'est particulièrement distingué depuis le début de l'année. En métropole, l'opérateur historique a aligné 944 sites supplémentaires en 4G en l'espace de quatre mois. Free en totalise pour sa part 650, devant SFR (445) et un petit 250 pour Bouygues Telecom. 

nouveaux-sites-4G-avril-2019

De quoi conforter une hiérarchie là aussi dominée par Orange : avec 19 128 sites en 4G au total, l'opérateur devance SFR (17674), au coude à coude avec Bouygues (17 243). Free, qui a commencé à déployer son réseau plus tardivement, ferme la marche à 12 662.

Antennes 4G : Orange double SFR

Ces sites peuvent accueillir plusieurs antennes correspondant aux différentes bandes de fréquences exploitables pour la couverture 4G : 700 MHz, 800 MHz, 1 800 MHz, 2 100 MHz, 2 600 MHz. Jusqu'à fin 2018, le champion en la matière était SFR, qui communiquait régulièrement sur cette première place. Mais l'opérateur au carré rouge l'a perdue cet hiver à l'issue de six mois de déploiement massif chez Orange. Ce dernier affiche désormais 43 601 antennes activées en 4G, laissant SFR à bonne distance (39 730), devant Bouygues Telecom (34 699) et Free (29 218).

nouveaux-sites-4G-avril-2019-1

Déploiement 4G : doper les débits...

Si Orange a ainsi mis le turbo sur son déploiement depuis quelques mois, c'est notamment en activant massivement la bande de fréquences 2 100 MHz pour le très haut débit mobile. Initialement dévolue à la 2G/3G, cette portion du spectre a en effet été réallouée à la 4G (technologie LTE) après des autorisations de l'Arcep accordée en 2017.

L'objectif étant d'utiliser cette bande supplémentaire pour doper les débits en 4G+ grâce à l'agrégation de quatre bandes de fréquences, avec des débits théoriques pouvant aller jusqu'à 600 Mb/s. Une opportunité dont l'opérateur historique a manifestement plus profité que ses concurrents SFR et Bouygues. Free, qui dispose d'une quantité de fréquences moindre dans cette bande, ne s'y est quant à lui pas encore positionné.

... et améliorer la couverture

Pour Free, la priorité est actuellement à l'amélioration de la desserte 4G. Actuellement à 92% de couverture de la population, l'opérateur reste encore à quelques longueurs de ses concurrents, qui naviguent désormais aux alentours de 99%. Pour combler ce déficit, Free compte en particulier sur la bande de fréquences 700 MHz : ses qualités de propagation et de pénétration à l'intérieur des bâtiments en font notamment un précieux outil pour aller couvrir en 4G les zones rurales. 

Le déménagement progressif de la TNT, qui occupait ces fréquences il y a encore deux ans, permet désormais à l'opérateur de déployer massivement sur cette bande. Free vient ainsi d'annoncer qu'il comptait doubler son nombre d'antennes 700 MHz à 10 000 d'ici à la fin de l'année, et avoir équipé l'ensemble de ses sites d'ici à fin 2020.

Voici le détail des déploiements 4G par fréquences au 30 avril 2019 :

ANFR infographie - 2