Fin de M6 Mobile : quel avenir pour les MVNO ?

31 mai 2016 à 18h31
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h19 -

Orange Mobile cessera prochainement de commercialiser ses offres. Après la mort de Joe Mobile, puis de Virgin Mobile, les MVNO ont-ils encore un avenir ?

Après Virgin Mobile qui tirait sa révérence il y a quelques semaines, à son tour, le MVNO Orange Mobile annonce la fin de son activité. M6 Mobile utilisait entièrement les réseaux d’Orange qui récupèrera du coup tous les clients. Les offres M6 Mobile prendront fin d’ici le 11 juillet. A cette date, les offres ne seront plus commercialisées.

La résistance des MVNO

Apparus en 2005, les MVNO, pour Mobile Virtual Network Operator, soit opérateur de réseau mobile virtuel sont des opérateurs qui ne possèdent pas d’infrastructure de réseau mais nouent des partenariats avec les opérateurs mobiles qui possèdent un réseau mobile, pour utiliser ce réseau et le revendre. En l’absence d’investissements massifs, ils peuvent proposer des tarifs plus compétitifs. En mars 2016, selon l’ARCEP, ils représentaient 10.5% de part de marché avec 7.3 millions de cartes SIM, une part qui reste quasiment inchangée par rapport à l’an passé.

part de marche mvno


En France, si les 4 opérateurs tendent à confirmer leur domination, les MVNO tentent de résister, proposant chacun une segmentation du marché différenciante et des petits prix. Néanmoins l’arrivée de Free sur le marché du mobile en 2012 et sa baisse spectaculaire des prix a bouleversé ce marché qui résistait tant bien que mal avec des offres de niche (international, cartes prépayées…) puis surtout des forfaits sans engagement qui ont signé la mort des formats prépayés.

virgin mobile

Virgin Mobile, et avant lui Joe Mobile, maintenant M6 Mobile : la disparition de MVNO emblématiques signe-t-elle pour autant la fin de leurs concurrents ? Si certains semblent profondément endormis (Afone Mobile n’a pas mis à jour ses conditions tarifaires depuis presque deux ans, Simplus depuis mars 2013), d’autres se démarquent et continuent à exister grâce à des services et des forfaits adaptés à une clientèle segmentée.

MVNO : petits prix et offres (très) ciblées

la poste mobile avantages

Bénéficiant du réseau de SFR, La Poste Mobile joue par exemple sur sa notoriété et surtout sur son réseau de distribution inégalé (10.000 bureaux de poste). Dans certains de ses forfaits, il inclut aussi une offre de streaming musical.

Prixtel se démarque en proposant deux forfaits (Modulo Mini et Modulo Maxi) qui s’adaptent automatiquement en fonction de la consommation réellement effectuée. Néanmoins, l’opérateur a cessé de commercialiser son offre internet fixe Prixtel Box. Si Prixtel a franchi la barre des 100.000 clients en 2011, puis celle des 150.000 en 2011, sa croissance s’est ensuite nettement ralentie puisque la barre des 200.000 clients n’a été atteinte qu’en 2014.

coriolis pour les sourds

Coriolis continue quant à lui à proposer ses offres box, tout comme des forfaits mobiles, avec ou sans engagement, avec ou sans mobile. Petite particularité de l’opérateur : ses forfaits « pour les sourds » avec un service client en LSF (Langue des Signes Française).

NRJ Mobile, du groupe EI Telecom comme CIC Mobile ou Auchan Telecom, inclut aussi des offres avec et sans engagement mais aussi des forfaits avec minibox, les forfaits 4G Pocket, une box internet sans fil qui diffuse sa connexion haut-débit en Wi-Fi pour connecter jusqu’à dix appareils en même temps et profiter d’un débit 4G. L’opérateur propose aussi un forfait « collier GPS » avec l’application Weenect qui permet de géolocaliser son animal de compagnie.

CIC mobile reste lié à la banque CIC et les clients du groupe bancaire peuvent ainsi profiter de tarifs plus avantageux.

Les forfaits des MVNO sont-ils vraiment intéressants ?

forfaits sensation 5Go

Si à leurs débuts, les MVNO pratiquaient des tarifs particulièrement attractifs face aux opérateurs historiques, la donne a quelque peu changé depuis l’arrivée de Free qui a cassé les prix et segmenté l’offre avec son forfait à tout petit prix d’entrée de gamme et son forfait plus complet à une vingtaine d’euros. Les opérateurs ont revu leurs prix et leurs offres et rivalisent d’offres promotionnelles pour attirer de nouveaux clients, quitte à proposer des forfaits qui dépassent les besoins de leurs clients (qui a réellement besoin de 20Go d’internet mobile et même de 5, quand la consommation moyenne mensuelle en France ne dépasse pas les 2Go ?).

Par exemple, les forfaits les moins chers du marché (à moins de 4 euros) regroupent entièrement des forfaits issus des MVNO (à l’exception notable de Free) : Prixtel, Simplus, Coriolis, La Poste Mobile et Auchan Telecom proposent tous des forfaits avec un minimum de communication et de SMS/MMS, voire même un peu de datas mobiles pour certains.

On retrouve aussi uniquement des MVNO sur le segment des enveloppes mobiles entre 500Mo et 2Go avec des forfaits entre 8 et 10 euros, alors que les opérateurs principaux se sont tous alignés sur des enveloppes 3 ou 5go.

En revanche, sur d’autres forfaits, ils sont complètement en dehors de la course. Par exemple, Simplus qui propose un forfait 1Go avec SMS et appels inclus pour 20€/mois quand la plupart des opérateurs (MVNO inclus) proposent plutôt 5Go sur cette gamme de prix.