Les ventes de smartphones en chute libre

Les ventes de smartphones sont en chute libre au premier trimestre 2020
5 juin 2020 à 13h03
- Mis à jour le 5 juin 2020 à 13h03 -

À cause du Coronavirus et du confinement de la moitié de la planète, le marché des smartphones s'est effondré avec des ventes en baisse de 20%.

Le marché des smartphones en berne

Anshul Gupta, analyste chez Gartner, n'y va pas quatre chemins : "La pandémie de coronavirus a provoqué le pire déclin jamais enregistré sur le marché mondial des smartphones". En effet, d'après le cabinet d'études, il s'est carrément effondré, avec des ventes de smartphones en baisse de 20,2% au cours du premier trimestre 2020.

Cette tendance n'est pas une surprise. En effet, une étude menée par Cabalys au milieu du confinement annonçait une baisse de 13%. Non, ce qui étonne, c'est l'ampleur de la chute, finalement de 20,2%.

"La plupart des fabricants chinois et Apple ont été sévèrement touchés par les fermetures temporaires de leurs usines en chine et par la réduction des dépenses de consommation due à la mise en place d'un confinement", explique Anshul Gupta.

Une autre étude, publiée par l'Institut Counterpoint Research, apporte une vision plus précise, avec un focus sur l'Europe, dont le marché des smartphones a mieux résisté qu'ailleurs.  En effet, les ventes de smartphones sont en baisse de (seulement) 7% en Europe. C'est en Italie que la baisse est la plus forte (21%) et en Russie qu'elle est la plus faible (1%). La France se situe dans la moyenne européenne, avec une baisse de l'ordre de 9%.

Pour enrayer cette baisse, les fabricants font des grosses promos sur les smartphones. Et, les opérateurs télécoms ne sont pas en reste avec des offres forfait + mobile qui ont rarement étaient aussi intéressantes qu'actuellement.

Ventes de smartphones en baisse : quels fabricants ont le plus souffert ?

Des cinq principaux fabricants de smartphones qui ont vu leurs ventes de smartphones à la baisse pendant le premier trimestre 2020, le Chinois Huawei est celui qui est le plus impacté, avec 42,5 millions d'unités vendues en moins par rapport au premier trimestre 2019, soit une baisse de 27,3%. Le fabricant a autant souffert du confinement que du bras de fer avec les États-Unis. "Huawei aura une année difficile", anticipe l'analyste Anshul Gupta.

Autre fabricant dont les ventes dévissent, le Coréen Samsung, qui enregistre une chute de 22,7%. Néanmoins, cette baisse n'empêche pas Samsung de garder sa place de numéro un mondial avec 18,5% de parts de marché.

Avec une baisse de 19,1%, Oppo complète ce triste podium.

Les fabricants Huawei et Samsung enregistrent une baisse très significative des ventes de leurs smartphones

Pour les autres fabricants, la baisse est moins significative. Moins dépendant du marché chinois, Apple limite la casse, avec une baisse de (seulement) 8,2%. Le fabricant américain profite des bonnes ventes de l'iPhone 11 et, selon Gartner, "si le COVID-19 ne s'était pas produit, Apple aurait probablement vu ses ventes d'iPhone atteindre un niveau record au cours du premier trimestre".

Seule éclaircie dans cette grisaille : Xiaomi. Avec une stratégie orientée sur les ventes en ligne à l'internationale et la gamme de smartphones Redmi qui affiche un excellent rapport qualité prix, il fait mieux que tirer son épingle du jeu. Pendant le premier trimestre 2020 et malgré le confinement, il a vu ses ventes de smartphones augmenter de 1,4%.