Intel lance son modem 3G miniaturisé XMM 6255

1 septembre 2014 à 12h43
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 17h22 -

Si Intel a jusqu'ici complètement raté le train de la mobilité, le géant américain compte bien ne pas commettre la même erreur sur l'Internet des Objets, venant tout juste d'annoncer la commercialisation du plus petit modem 3G autonome du marché...Ce XMM 6255 représente le plus petit modem 3G du moment, sur une surface de seulement 300 mm2, totalement autonome. Basé sur la technologie Power Transceiver (SMARTI UE2p d'Intel pour être précis), il assure la transmission HSPA dans les deux sens, à 5,76 Mbit/s en émission et à 7,2 Mbit/s en réception. Il incorpore également un module pour l'amplification de signal et surtout la gestion de l'alimentation sur un seul chip. Une solution qui répond parfaitement aux contraintes de fonctionnalités et de miniaturisation impliquées par les besoins des périphériques en mobilité et surtout de l'Internet des Objets.

Un module 3G ultra-miniaturisé
Cela lui permet d'assurer la connexion bidirectionnel en 3G sur deux bandes, mais il peut également fonctionner en deux 2G ou intégrer un module A-GPS, pour répondre aux spécificités attendues sur les objets connectés d'aujourd'hui et de demain : montres, 'vêtements intelligents', bracelets et capteurs pour sportifs, colliers/bracelet pour la télésanté... De plus en plus d'objets de notre quotidien seront en effet connectés à Internet, et avec ce genre de technologies, ils n'auront plus besoin de passer par un relais comme actuellement avec votre smartphone ou un point d'accès Wi-Fi. Ce modem XMM 6255 a également été conçu sur une architecture radio qui est censée assurer une meilleure sensibilité dans des environnements difficiles (garages, sous-sols, etc.), avec une structure d'antennes adapté par rapport aux antennes 3G standard. Il protège également les matériels qui l'accueillent contre les surchauffes et surtensions, éléments de sécurité essentiels sur des matériels liés à la santé et aux services à la personne.

Intel XMM 6255, à peine plus grand qu'une pièce de 1 cent

Des smartpones Android aussi sous Intel
Si Orange avait par exemple commercialisé dès 2012 un Smartphone avec processeur Intel (Orange avec Intel Inside AZ210), basé à l'époque sur Android 2.3, depuis, ce sont bien Qualcom et MediaTek qui dominent le monde des processeurs pour smarphones, avec le cas particulier d'Apple et certains intervenants plus discrets comme NVidia.Intel ne s'avoue pas vaincu pour autant dans le domaine des smartphones, malgré l'hégémonie de Qualcom et de ses Snapdragon (200, 400, 800, 801, 805 et prochainement 810), avec quelques modèles plus récents sous Android, comme l'Acer Liquid C1, le Lenovo K900, le Motorola RZAR I ou l'ASUS FonePad. Plus ambitieux, Intel a également annoncé des processeurs pour smartphones/tablettes nettement plus performants, sous les noms Merrifield (LTE/4G double-coeur) et Moorefield, pour fin 2014. Ce dernier reprend une architecture quadri-coeurs, plus évoluée et plus rapide, qui prendra en charge la 4G LTE Cat 6 (la 4G+ si vous préférez), pour des débits maximum de 300 Mbps.

Intel XMM 6255, adapté aux objets connectés