Médiamétrie : en 2016, le mobile au centre des usages Internet

27 février 2017 à 17h19
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h17 -

L'institut d'études a publié son panorama annuel de l'utilisation d'Internet par les Français. Un travail qui met notamment en évidence le caractère incontournable du plus petit de nos écrans.

Toujours plus connectés et de plus en plus sur notre mobile : le constat global de l’étude « L’année Internet 2016 », publiée le 23 février, n'est pas véritablement surprenant. Mais les proportions, les observations et les mises en perspectives proposées par Médiamétrie permettent d’affiner le tableau d’une France désormais bien accrochée à son mobile. Et pas seulement pour s’informer, se divertir, ou communiquer sur les réseaux sociaux : notre précieux terminal devient le couteau suisse d’une « vie quotidienne augmentée », souligne l’institut.

Plus de mobinautes que d’internautes

Nous serions, selon l’instantané pris l’an passé par Médiamétrie, quelque 45,7 millions d’internautes de 15 ans et plus en France (+1,3 million en un an), ce qui représente 87,7% de la population. Mais aussi 18,9 millions à nous connecter sur deux, voire trois écrans au cours de la journée. Et, de préférence, sur notre smartphone, si bien que l’on dénombre actuellement 24,3 millions de mobinautes dans le pays, un tout petit peu plus que les effectifs surfant sur ordinateur (23,5 millions), tandis que la tablette ne séduit que 12,5 millions d’utilisateurs.

Smartphones : les Français connectés du matin au soir


Surtout, le mobile est désormais l’écran de connexion privilégié quel que soit le moment de la journée, dès le réveil et jusqu’au coucher. Avec jusqu’à 21% des Français de 15 ans et plus le nez sur leur smartphone sur la tranche 18-19h.

Réseaux sociaux, médias : Internet au cœur des pratiques

Le tout petit écran est, sans surprise, l’environnement privilégié par les utilisateurs de réseaux sociaux. Ces derniers auraient attiré l’année dernière 41,7 millions d’internautes – à raison d’une modeste visite par mois, et surtout 26,5 millions d’utilisateurs quotidiens. Entre autres observations, Médiamétrie souligne le « rôle prépondérant dans la circulation des contenus » joué par les réseaux sociaux à mesure que leur audience se densifie : 84% des utilisateurs déclarent ainsi lire des articles partagés, tandis que 49% regardent des vidéos postées sur ces plates-formes.

80% des Français sur les réseaux sociaux


Les Facebook, Twitter, Instagram et autres Snapchat constituent ainsi un relais naturel pour ce que Médiamétrie nomme « les éditeurs de contenus médias », alors que 59% du temps passé sur Internet est consacré à des « activités médias ». Un terme qu’on peine à définir véritablement mais dont on perçoit les contours, qu’il s’agisse de la presse papier, qui touche aujourd’hui plus de Français via son offre digitale, ou des TV et radios, qui voient la durée de vie de leurs programmes s’allonger grâce à Internet. Ces dernières ont ainsi attiré, respectivement 31 millions et 17 millions d’internautes en novembre dernier. Dont, au passage, près de la moitié se sont connectés via leur mobile.

Côté divertissement, en revanche, les petits écrans restent encore en retrait au bénéfice des TV et des ordinateurs. Exemple avec l’utilisation de la SVOD, pour des raisons bien compréhensibles de confort de visionnage. Seuls 16% des Français de 15 ans et plus recourent ainsi à leur smartphone pour regarder des films ou des séries, contre 72% qui lui préfèrent la TV et 39% l’écran d’un ordinateur.

Mobiles à tout faire

Ce que Médiamétrie souligne également, c’est la diversité croissante des usages d’Internet pour faciliter la vie de tous les jours. Déplacements, sport, rencontres, shopping, restauration, services financiers : le web trouve chaque jour ou presque une nouvelle façon de se rendre indispensable à notre quotidien. En pointe, les services relevant de l’économie collaborative, comme Uber ou Airbnb, qui ont déjà convaincu 1 Français sur 3 de s'inscrire via un site ou une application.

Médiamétrie : Internet au centre de la vie quotidienne


Des usages où, là aussi, notre mobile passe-partout s’impose, pour recourir en direct à un service ou pour consommer plus malin : ainsi, l’institut relève que 53% des utilisateurs de smartphones ont déjà utilisé leur appareil dans un magasin, pour comparer les prix, consulter les commentaires ou prendre une photo. Sans oublier le jeu sur mobile, illustré par la déferlante Pokémen Go, dont l’irruption sur l’espace public a entrouvert un nouveau monde de possibilités pour les mobinautes... et les éditeurs.

Envie de plus d'Internet mobile ? Pensez à notre comparateur d'offres mobiles pour changer de forfait !