MEIZU et son smartphone MX3 débarquent en France

7 mars 2014 à 14h10
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h23 -

MEIZU est une marque haut de gamme chinoise, signifiant littéralement Charmante Communauté, se lance en exclusivité sur le territoire français fin mars 2014, avec son séduisant smartphone MX3.MX3 ? MEIZU ? Si pour le moment, les mobinautes français connaissent plus les marques asiatiques traditionnelles comme Samsung, Sony, HTC ou LG, les challengers se nomment Huawei, ZTE, Lenovo et désormais MEIZU. Cette société chinoise, créée en 2003, compte aujourd'hui plus de 2200 employés, dont 1000 uniquement dans ses services Recherches et Développements, avec plus de 20 millions de smartphones déjà vendus. Cette marque Premium possède déjà plus de 600 magasins dans le monde (surtout en Chine évidemment), privilégiant la notion de proximité avec ses utilisateurs, avec un soin tout particulier accordé aux fonctions proposées et à l'interface utilisateur.

La surcouche à Android s'appelle Flyme OS (en version 3.0 désormais), avec des raccourcis et un look qui ne sont pas sans rappeler un mix entre Android et iOS. D'ailleurs, la marque est souvent considérée comme un clone chinois d'Apple (le MX3 ressemble curieusement à l'iPhone 3G), avec des produits de qualité, utilisant des composants plutôt performants. Pour son lancement en France dès le 31 mars pour son premier smartphone sur notre territoire, le constructeur se positionne non pas sur l'entrée et le milieu de gamme comme la majorité de ses concurrents (Wiko, Kazam...), mais sur le haut de gamme. Un pari risqué sur un marché français qui selon les estimations des analystes devrait atteindre les 18 millions de smartphones en 2014.

MEIZU MX3 : smartphone haut de gamme
Avec un design soigné en plastique, tout en courbes, très proche de l'iPhone 3G, le MX3 se caractérise par son écran de 5,1 pouces. Il offre une résolution surprenante de 1800 x 1080 pixels, avec une densité de 415 points par pouces, assurant un très bon rendu graphique. Pour autant, il propose une finesse remarquable et des bords d'écrans minimalistes, qui lui permettent de garder une taille tout à fait raisonnable pour un modèle doté d'un grand écran.

Une qualité de composants que l'on retrouve aussi à l'intérieur. MEIZU embarque dans ce MX3 un processeur à huit coeurs fourni par Samsung (Exynos 5, en fait 2 processeurs quadruple coeurs Cortex A15 à 1,6 GHz / Cortex A7 à 1,2 GHz), appuyé par une puce graphique véloce (PowerVR SGX 544MP3) et 2 Go de mémoire vive qui devraient lui permettre de faire tourner toutes les applications sans aucun problème. On retrouve un capteur photo Sony de 8 Mégapixels avec flash LED, plus une caméra deux Mpx en façade qui suffira largement pour une utilisation vidéo sur les réseaux sociaux.

Meizu MX3 : blanc ou noir

Pour l'aspect sonore, le MX3 intègre une puce audio Wolfson, réputée pour offrir une excellente qualité sonore avec une pureté totale sans aucune distorsion. Il dispose également de trois micros dédiés pour procurer une qualité en appel audio qui devrait être plus que convaincante. Enfin, s'il ne possède pas de port microSD pour étendre sa mémoire, les utilisateurs pourront opter pour les modèles avec 32 ou 64 Go de stockage intégré, les prix annoncés étant plutôt raisonnables.

MEIZU MX3 : des choix originaux et discutables
Pour se démarquer un peu de la concurrence, outre son prix, le MX3 utilise une surcouche logicielle qui se greffe à Android 4.2, avec une ergonomie repensée qui là encore fait plutôt pense à celle habituellement disponible sur iOS. Les icônes et l'écran d'accueil sont épurés, avec ce système Flyme 3.0 qui implique que l'accès au PlayStore se fera à travers l'interface propriétaire MEIZU. Présenté à la presse dans sa version chinoise, l'ensemble est convaincant, mais il faudra bien entendu voir aussi ce que donnera la traduction et l'intégration des services français sur la version qui sera commercialisée. Le deuxième choix qui peut laisser perplexe vient de la batterie, seulement de 2400 mAh, ce qui semble faible pour assurer une bonne autonomie, surtout comparé aux concurrents.

Le constructeur annonce tout de même 7 heures en mode jeu, ayant pris soin d'optimiser l'intégration de l'ensemble des composants. Enfin, le choix le plus discutable vient de l'absence de support de la 4G, pourtant le sujet majeur des opérateurs sur 2014 avec de nombreux forfaits 4G attractifs. Si comme l'indique le responsable français de la marque, la 4G ne touche pour le moment qu'une tranche assez faible des utilisateurs de smartphone, avec un réseau qui est encore loin d'être réellement massif en dehors des grandes métropoles, le positionnement haut de gamme rend malgré tout ce choix difficilement acceptable. Avec la sortie quelques jours après d'un Samsung Galaxy S5 qui avec les offres promotionnelles habituelles de Samsung risquent de couter moins cher, la lutte s'annonce comme acharnée.
Meizu MX3 blanc
Les caractéristiques
Pour les versions qui seront commercialisées le 31 mars :
- Réseau : 3G+/3G/2G
- Écran : 5,1’’ résolution 415 PPI, 1800p x1080p, bords ultra-fins de 2,9 mm
- Processeur : Samsung Exynos 5 Octa-coeur + PowerVR SGX 544MP3
- Système d'exploitation : Flyme OS 3.0 / Android 4.2 (JellyBean)
- Mémoire vive : 2 Go
- Mémoire interne : 16/32/64 Go de stockage
- Appareil photo principal : Sony 8 Mégapixels avec stabilisateur d’image, mode panoramique...
- Caméra frontale : 2.0 mégapixels
- Connectivité : Wi-Fi: 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 4.0, micro-USB, NFC
- Dimensions : 139 x 71,9 x 9,1 mm
- Poids : 143 g
- Batterie : 2400 mAh

Le modèle MX3, proposé en noir et en blanc, sera décliné en plusieurs capacités, avec des accessoires, dont des coques de couleurs :
16 Go : 449 €
32 Go : 499 €
64 Go : 549 €