Monaco Telecom et Huawei déploient la 4G++à 450 Mbit/s (théoriques) sur la Principauté

28 octobre 2015 à 20h00
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h21 -

On oublie parfois ce petit état, enclavé au sud de la France, assimilé très souvent à l'Hexagone et qui pourtant n'en fait pas partie. Pour le déploiement de la téléphonie mobile et d'Internet. Monaco Telecom, l'opérateur local, se lance sur l'UHD mobile.

Orange avait fait parler de lui il y a peu de temps les premiers tests autorisés par l'ARCEP pour la future 5G à Belfort. Et depuis plus de 18 mois, les opérateurs proposent déjà dans certaines grandes villes la 4G+, agrégeant plusieurs fréquences 4G sur les smartphones compatibles, pour proposer des débits surdimensionnés. Du côté de Monaco, l’opérateur local installe lui une solution 4G améliorée, appelée 4G++ (LTE-Advanced de catégorie 9), en partenariat avec le constructeur chinois Huawei.

Monaco Telecom, détenu à 55% par Xaviel Niel (Free), a annoncé il y a quelques jours être le premier opérateur en Europe (et 2ème dans le monde) à proposer telle vitesse en 4G++, allant jusqu'à 450 Mbit/s, grâce à l'agrégation de fréquences. Connaissant le retard de Free Mobile sur la 4G, malgré des efforts depuis le début d’année pour déployer des antennes 4G sur tout le territoire comme le rapportait encore le dernier rapport mensuel de la couverture 3G et 4G de l’ANFR, on ne peut que supposer qu'il s'agit d'une occasion pour le trublion des télécoms français de tester ces technologies de demain sur le terrain. Sur un territoire aussi réduit (à peine 2 km2), avec moins de 38 000 habitants, la prouesse technique semble un peu moins bluffante...

Monaco Telecom



L’agrégation de fréquences

La technologie employée par Huawei (partenaire de la principauté depuis 2013), consiste à agréger plusieurs fréquences 4G, pour démultiplier ainsi le débit, montant (jusqu’à 450 Mbit/s) et descendant (jusqu’à 50 Mbit/s), mais assurer également une meilleure qualité de réseau, avec des fréquences aux caractéristiques plus variées en termes de pénétration dans les bâtiments et de qualité de signal.
Pour son réseau 4G, Monaco Telecom utilise trois bandes de fréquences pour un total de 60MHz de spectre (2x20MHz en 2,6GHz et 1x20MHz en 800MHz, Free), soit deux fois plus que les opérateurs français et européens, selon l’opérateur.

4G++ et 4G+ chez Bouygues Telecom



4G+ et smartphones compatibles

Bouygues Telecom a lui aussi commencé une expérimentation de la 4G++ à Chartres, avec trois fréquences agrégées (800 Mhz, la 1800 Mhz et la 2600 Mhz) pour des débits annoncés à 300/337,5 Mbit/s en download. La commercialisation pourrait commencer fin 2015, sans surcoût pour les abonnés de l’opérateur.

Les clients de Monaco Telecom devront être doté d’un Smartphone compatible pour bénéficier de la puissance de ce réseau mobile, et si les derniers smartphones haut de gamme sortis sont bien compatibles 4G+ (LG G4, HTC One M9, Samsung Galaxy Note 5...) , il faudra vérifier ceux qui supporteront cette technologie 4G++. Cette dernière, telle que proposée par l’opérateur Monégasque, est de la LTE-Advanced de catégorie 9, avec l’agrégation de trois bandes de fréquences au lieu de 2 bandes pour la 4G+ en France, comme indiqué sur le schéma ci-dessus chez Bouygues...