Les forfaits mobile sans engagement séduisent toujours plus

7 février 2014 à 15h28
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h23 -

D'après le nouvel observatoire de l'ARCEP, le nombre de forfaits mobile continue de progresser en France, et les mobinautes se tournent de plus en plus vers le sans engagement.L'Autorité de Régulation des télécoms vient de publier son observatoire des services mobiles, et présente un bilan plutôt positif pour l'année 2013. Au 4ème trimestre, le nombre de cartes SIM distribuées s'élève à 76.7 millions, soit une augmentation de 1.2 million sur le dernier trimestre, et de 3.6 millions sur un an. La croissance nette annuelle atteint ainsi les 4.9%. Un résultat positif qui s'observe également par un taux de pénétration en hausse : calculé comme le ratio de l’ensemble des cartes SIM en service sur la population, il s’élève à 117,1%, en croissance de 1,9 point sur le trimestre.

Les forfaits mobiles dits classiques, contractés chez Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free Mobile et chez les MVNO, continuent de croître et atteignent à la fin de l'année 2013, le chiffre de 54.2 millions, soit une hausse de plus d'un million comparé au trimestre précédent. A l'inverse, les cartes prépayées disparaissent progressivement de la circulation. Elles continuent leur chute avec une baisse annuelle de 14.3%.

Les forfaits MtoM poursuivent également leur croissance avec 400000 nouvelles souscriptions au quatrième trimestre 2013. Les services des opérateurs liés à la technologie "machine à machine" (télésurveillance, monétique, gestion de la consommation d'énergie...) se sont beaucoup développés ces dernières années, dans le mouvement grandissant des objets connectés.

la part du marché des mvno
En métropole, les opérateurs de réseaux Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile ont semé 65.9 millions de cartes SIM à fin 2013. La croissance de près d'un million de cartes au dernier trimestre lui vaut le meilleur score de l'année. Sur un an, l'ARCEP observe ainsi une augmentation de 4.9%. Du côté des MVNO, le nombre de cartes SIM atteint les 8.1 millions, avec une hausse beaucoup plus faible que les grands concurrents, puisque seulement 200 000 cartes supplémentaires ont été distribuées. Depuis un an, leur part de marché stagne à 10.9%.

Par ailleurs, les forfaits sans engagement ont clairement le vent en poupe. Ils représentent aujourd'hui 44% du parc, soit : +3 points en un trimestre, +10 points en un an et +20 points depuis l'arrivée de Free Mobile en janvier 2012. Le quatrième opérateur semble encore faire de l'effet et ses concurrents l'ont bien compris, en adaptant leurs offres low-cost aux tendances du marché.