Quel forfait faut-il pour profiter du phénomène Pokémon Go ?

22 juillet 2016 à 19h00
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h18 -

Le nouveau jeu sur mobile de Nintendo explose tous les records, envahissant les portables des joueurs dans le monde entier, y compris en France, et mettant en évidence les lacunes de certains forfaits. Avez-vous le forfait adapté pour jouer à Pokemon Go ?

Pokémon Go, le jeu sur mobile de tous les excès ! Une réussite mondiale depuis quelques semaines, qui a permis à Nintendo de voir sa valeur boursière doubler en une quinzaine de jours à peine.
Alors que le jeu tarde toujours à sortir officiellement en France (peut-être pour ce weekend du 23 juillet ?), vous êtes pourtant des centaines de milliers a déjà arpenter les rues, monuments et routes de France et de Navarre à la recherche d'un Pikachu, d'un Dracaufeu, d'un Bullbizarre ou d'un Carapuce… avec la version en APK téléchargée en avance.
Et vous êtes très nombreux à enrager, suite à une perte de connexion au réseau mobile de votre opérateur ou à une enveloppe data insuffisante, qui vous empêchent de devenir le dresseur Ultime de Pokémon. Peut-être est-il temps de comparer les forfaits mobiles et changer d'offre, afin de trouver l'offre Pokémon Compatible !

De la data et du réseau pour Pokémon

Si Pokémon Go peut se jouer aussi à la maison ou dans les lieux publics avec une connexion WiFi, par essence même, l'expérience des joueurs se fera essentiellement en extérieur, donc avec une connexion sur les réseaux 3G et 4G. Par conséquent, en France, mieux vaut opter alors pour un forfait offrant une couverture optimale, donc en priorité celui d'Orange (Sosh et Syma Mobile aussi). Avec 82% de la population couverte en 4G et un réseau performant et stable, ce sera le choix le plus évident. Orange a également massivement déployé son réseau 4G dans les stations balnéaires, sur les grands axe routiers/ferroviaires, et vous pourrez chasser le Pokémon sur les plages de la plupart des stations balnéaires métropolitaine de la Méditerranée, des côtes Atlantiques et Normandes.

Pokémon Go : mélange de jeu et de réalité augmentée


Ensuite, Bouygues et SFR proposent également des réseaux 4G performants, même en dehors des grandes villes, et ce sera bien les Freenautes qui souffriront le plus d'un réseau mobile défaillant, surtout en dehors des zones denses…

Le jeu demande aussi de la data, mais rien de dramatique. En moyenne, le jeu consomme en 4G entre 5 à 10 Mo de données par heure. Bref, en jouant 5 heures par jour, cela signifie que sur un mois, vous consommerez 'moins' de 1,5 Go de données dans le mois. En plus, en téléchargeant par exemple les cartes GoogleMaps hors connexion, vous pouvez faire baisser de 30% votre consommation data. Bref, votre forfait 3 Go ou 5 Go suffira amplement, avec le débit réduit au-delà de votre fair use internet mobile.

Si vous avez moins de 2Go, c'est l'occasion de profiter des forfaits sans engagement suivants :

Pokémon Go sur Android et iOS



Pokémon Go : attention à la batterie !

Au-delà de la consommation de votre enveloppe data, qui reste plutôt raisonnable au final, le jeu Pokémon Go est surtout très consommateur de temps et de batterie ! Avec la géolocalisation qui tourne en permanence, plus l'affichage graphique des animations et surtout la réalité augmentée, de nombreux dresseurs de Pokémon se sont retrouvé à court de batterie au bout de deux ou trois heures de jeu ! Inutile de dire qu'une prise secteur à proximité est indispensable, et surtout, il faut s'attendre à voir les ventes de batteries de secours exploser durant l'été !

Pikachu


Pokémon Go : c'est quoi ?

Le jeu phénomène Pokémon GoPourquoi autant de buzz autour d'un simple jeu sur smartphone ? Tout simplement parce que Nintendo a encore une fois réussi un coup de génie, avec un produit qui parle aussi bien aux parents trentenaires ou quadragénaires, qu'à leurs enfants, un pont intergénérationnel qui permet pour une fois de partager en famille des émotions et du fun.

Avec des personnages attachants, le jeu mélange surtout habilement le jeu avec la réalité augmentée, avec des Pokémon qui apparaissent en surimpression sur le paysage filmé par vote caméras dorsale de votre smartphone. Utilisant à fond la géolocalisation, le jeu permet de lancer des PokeBall pour attraper des Pokémons, d'incuber des œufs, de faire évoluer ses petits amis virtuels et surtout de combattre dans des arènes pour devenir comme Sacha, le dresseur de Pokémon le plus célèbre de la planète…