Spotify : 100 millions d'abonnés payants mais encore déficitaire

spotify-cent-millions-abonnes
30 avril 2019 à 11h50
-

Le géant suédois Spotify a annoncé hier avoir franchi la barre des 100 millions d'abonnés payants, confortant sa place de leader mondial du streaming musical, loin devant Apple Music. Néanmoins, Spotify redevient déficitaire.

Spotify : 100 millions d'abonnés payants, record battu

Spotify l'a annoncé hier à l'occasion de la présentation du rapport financier du 1er trimestre : le géant suédois vient de franchir la barre symbolique des 100 millions d'abonnés payants. Soit une augmentation de 4 millions d'abonnés "Premium" par rapport au dernier trimestre de 2018. Année après année, Spotify compte toujours plus d'abonnés payants. Sur un an, Spotify évoque une hausse de 32%. Tout simplement impressionnant !

Le géant suédois se félicite de franchir "une étape importante dans l'histoire de l'entreprise". Il attribue cette hausse à son partenariat avec Google Home, ses promotions aux États-Unis et au Canada et au succès de son abonnement familial.

100 millions, c'est aussi symbolique car c'est aussi deux fois plus qu'Apple Music, qui a annoncé début avril avoir 50 millions d'utilisateurs payants. Spotify conforte ainsi sa place de leader mondial de la musique en streaming et écœure la concurrence.

En comptant les abonnés gratuits, Spotify compte désormais 217 millions d'utilisateurs dans le monde.spotify compte 217 utilisateurs dans le monde, dont 100 millions d'abonnés payants.

Spotify : toujours plus d'abonnés payants mais des pertes

Les abonnements payants sont la pierre angulaire du modèle économique des plateformes de streaming musical. En effet, les revenus issus de la publicité diffusée aux utilisateurs gratuits ne suffisent pour dégager une quelconque rentabilité. Pourtant, malgré un nombre record d'abonnés payants, Spotify perd à nouveau de l'argent.

En effet, sur le 1er trimestre 2019, Spotify accuse une perte de 142 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 1,5 milliard d'euros, en hausse de 32,7%. Quant à la perte opérationnelle, elle est de 47 millions d'euros. Une hausse des charges que le groupe suédois impute au cours de son action qui a augmenté de 20% depuis le début de l'année. Ce qui fait naturellement augmenter les bonus reversés aux employés et les taxes liées au stock options. Pour le reste de l'année, Spotify anticipe une perte opérationnelle évaluée entre 180 et 340 millions d'euros. Sur les deux derniers trimestres de l'année 2018, Spotify avait pourtant enregistré un bénéfice net pour la 1ère fois de son histoire.

Créée en 2005, Spotify connaît une expansion rapide et compte toujours plus d'abonnés payants mais, la plateforme de streaming  musical n'a toujours pas trouvé de modèle efficace lui permettant de dégager un bénéfice à long terme.

Malgré tout, l'horizon reste dégagé pour Spotify  qui multiplie les partenariats. Avec Google, donc, mais aussi avec Samsung et le service de SVOD Hulu. Elle investit aussi beaucoup dans les podcasts qui rassemblent une audience croissante.