Le streaming mobile de vidéos : un succès mondial selon une étude AppAnnie

5 octobre 2015 à 15h49
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h21 -

Le marché du streaming mobile évolue et les applications de streaming vidéo connaissent une forte croissance que ce soit aux Etats-Unis (chiffre d'affaires multiplié par 3.2 en 2015), comme en Chine (par 9.6 !).

Une enquête AppAnnie (plateforme de données sur les applications mobiles avec plus de 800 000 applications) vient de se solder par un rapport concernant les applications mobiles de streaming vidéo et étudie leur forte croissance dans plusieurs pays du monde.

Des variations culturelles entre les pays

Culturellement, cependant, les contenus visionnés et par extension les applications téléchargées, varient en fonction du pays. Aux Etats-Unis par exemple, on regarde surtout des films et des séries. En Chine, la législation s'avère plus souple que dans l'industrie télévisuelle en général et le catalogue plutôt varié et premium (on peut y trouver la série Game of Thrones, la ligue de football anglaise, des animes japonais) mais aussi de niche (l'émission de télé-crochet La Voix de Chine ou des émissions indiennes ou thaïlandaises).

Top 10 des apps de streaming générant le plus de revenus par pays sur l’AppStore d’iOS et Google Play* réunis :

la croissance de l'utilisation des applis mobiles de streaming video

Les raisons de la croissance du marché sont différentes d’un territoire à un autre. La hausse américaine est surtout due à l'arrivée de HBO Now et Hulu, alors qu'en Chine, c'est surtout le succès de l'iPhone 6 et l'augmentation de la taille des écrans qui tendent à populariser la consommation de vidéos sur smartphone.

A chaque pays, son application favorite

Le chiffre d'affaires généré n'est pas forcément corrélé à un grand nombre de téléchargements de l'appli, excepté en Chine. Ainsi aux Etats-Unis, les ligues sportives participent en nombre au chiffre d'affaires global : la MLB, la NFL, l'UFC ou encore la NBA.

Au Royaume-Uni, les retransmissions sportives sont diffusées sur des chaînes payantes, d'où un engouement important pour la diffusion en streaming vidéo. Cependant, si l'application de la BBC est très téléchargée, elle ne génère pas un chiffre d'affaires important. Ceci est dû au modèle particulier de la redevance audiovisuelle anglaise.

top des applications de streaming par utilisateurs actifs

En France, parmi les applications mobiles de streaming vidéo les plus téléchargées, on compte tous les FAI (Bouygues, SFR, Orange) à l'exception de Free qui ne propose pas de service de ce type. Le classement des applications qui rapportent le plus en termes de chiffre d'affaires est similaire à celui de la Grande Bretagne avec un nombre important d'acteurs issus du monde sportif.

Téléchargement France
Classement Application Entreprise Genre
1 Youtube Google Autre
2 6play Groupe M6 TV/Cinéma
3 MyTF1 TF1 TV/Cinéma
4 myCanal Vivendi TV/Cinéma
5 B.tv Bouygues TV/Cinéma
6 Netflix Netflix TV/Cinéma
7 TV d'Orange Orange SA TV/Cinéma
8 SFR TV SFR Divers
9 Canalplay Vivendi TV/Cinéma
10 Francetv Pluzz France Télévisions TV/Cinéma



Chiffre d’Affaires France
Classement Application Entreprise Genre
1 Canalplay Vivendi TV/Cinéma
2 Player Eurosport Discovery Communications Sports
3 Ligue 1 Orange SA Sports
4 Equidia Equidia Sports
5 BBC iPlayer BBC TV/Cinéma
6 PlayVOD Digital Virgo TV/Cinéma
7 NBA 2014-15 NBA Sports
8 Tiny Kids Groupe Lagardère Autres
9 UFC Ultimate Fighting Championship Sports
10 Canalplay Kids Vivendi Autres



Un avenir florissant pour les applications de streaming vidéo en mobilité

Cette croissance de la consommation de contenus en streaming et en mobilité devrait s'accentuer, d'autant plus si en Chine, TBO, le service de streaming payant d'Alibaba s'adapte aux appareils mobiles. Les applications devraient continuer à offrir du contenu populaire, du contenu de niche, mais aussi des diffusions de rencontres sportives.
Par ailleurs, la tendance pour les agrégateurs historiques comme Netflix ou Amazon à créer du contenu original devrait s'accentuer. Cette croissance risque de se faire au détriment des chaînes payantes, qui connaissent un désintérêt grandissant en particulier aux Etats-Unis.