4G : Bouygues répond aux internautes

11 septembre 2013 à 18h30
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h23 -

Bouygues Télécom prépare le lancement de son réseau national 4G et organise à ce titre un vidéo chat pour répondre aux questions des internautes.Bouygues Télécom convie ses clients - et bien entendu également les abonnés actuellement chez un concurrent - à découvrir les usages de la 4G au travers d'un vidéo chat.

Prévu le jeudi 12 septembre à 17h30, cet événement en ligne sera l'occasion pour Jonathan, un conseiller commercial travaillant dans une boutique parisienne de l'opérateur, de répondre aux questions des internautes. Si vous avez des questions, il est d'ailleurs préférable de les poser préalablement sur le site de Bouygues Télécom.

Vidéo Chat Bouygues 4G
Après des mois de déficit de communication face aux annonces répétées de SFR et d'Orange, Bouygues Télécom met les bouchées doubles en prévision de l'activation de son réseau 4G le 1er octobre prochain.

Comme Orange, SFR et Free, Bouygues Télécom déploie actuellement des antennes 4G LTE sur les fréquences 800 Mhz et 2.6 Ghz obtenues lors des enchères de 2011. Mais, Bouygues Télécom dispose d'un avantage supplémentaire. Il a été autorisé, en mars dernier, à réutiliser ses fréquences 1800 Mhz pour véhiculer de la 4G.

Selon Bouygues, "plus de 100 villes et plus de 25 millions de personnes seront couvertes par notre réseau 4G au 1er octobre 2013". Théoriquement, La 4G de Bouygues permet un débit descendant de 115 Mbit/s et de 40 Mbit/s en débit montant. Ces vitesses seront bien entendu moindres dans la réalité. Il n'en demeure pas moins que la 4G peut être considérée comme du très haut-débit mobile et qu'à ce titre, elle constituera un saut technologique.

Les usages seront-ils "révolutionnés" ? Sans tomber dans le sensationnel, on peut affirmer que oui. Même si les débits ne seront pas à la hauteur des promesses marketing, la 4G permettra de surfer et télécharger quasi instantanément. Le gain de temps et de confort sera donc décuplé. Et logiquement, on peut donc s'attendre à davantage utiliser son smartphone pour des applications que l'on s'interdisait ou que l'on réservait jusqu'alors à la connexion haut débit filaire du domicile.

Citons notamment la vidéo en streaming. Finies les saccades et les micro-coupures exaspérantes : les vidéos Youtube pourront par exemple être visionnées nativement en haute définition sans crainte de ralentissement. Attention en revanche à la consommation excessive de données sous peine de se retrouver bridé par son quota mensuel !