Wiko Wax : un premier smartphone 4G pour moins de 200 euros

15 mai 2014 à 13h50
- Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h22 -

Wiko lance enfin son premier modèle compatible 4G-LTE, à moins de 200 euros, fidèle à sa stratégie privilégiant l'accessibilité au plus grand nombre.Le Wiko Wax avait été annoncé il y a quelques mois de cela, premier smartphone du constructeur à proposer la technologie pour profiter des forfaits 4G, en attendant pour cet été un Highway 4G. Le changement majeur de ce Wax se situe par conséquent dans le choix d'un processeur compatible avec la 4G, en l'occurrence un processeur rarement vu jusqu'ici, un Nvidia Tegra 4i, offrant aussi des caractéristiques intéressantes pour ses performances.

Le design du Wax est assez classique, avec une coque en plastique moulée dans une texture douce assez agréable. Il intègre le port micro-USB sur le haut du téléphone ainsi que le port audio, le micro en bas et sur les côtés les habituelles touches de volume et mise sous/hors tension. On retrouve sur le bas du téléphone, sous l'écran, une barre chromée qui est à peu près la seule touche légèrement différenciante, avec les trois touches habituelles de l'interface Android : Menu, Accueil et Retour. Il s'agit ici de la version 4.3 (qui devrait passer en KitKat très rapidement), sans surcouche ni fioritures. D'ailleurs, mis à part l'application Lampe Torche et le portail TegraZone de Nvidia pour accéder aux applications et jeux optimisés pour ses processeurs, on n'a droit à aucun logiciel en bonus.

Wiko Wax : plusieurs coloris assez classiques

Un smartphone polyvalent
Pour ce prix, on retrouve un smartphone plutôt alléchant, avec pour commencer un écran de 4,7 pouces, doté d'une dalle IPS affichant 1280 × 720 pixels, avec une belle finesse d'images (315 ppp). Le résultat est globalement correct, même si les angles de visions se révèlent très limités, avec en outre en rendu graphique un peu face au niveau des couleurs. Toujours dans le domaine de l'image, on retrouve au dos un capteur de 8 mégapixels avec flash LED, sans zoom optique ni stabilisateur ni autofocus, mais permettant des enregistrements vidéo en 1080p.

Il s'en sort pas mal dans des conditions de lumières optimales, mais se montre aussi assez à l'aise en intérieur ou dans des conditions d'éclairage moyennes, grâce au mode HDR. De même, le capteur frontal de 5 mégapixels assure l'essentiel pour les appels en visio ou les selfies. L'absence d'applications spécifiques embarquées n'est pas une problème, les utilisateurs bénéficiant de l'environnement classique Android et pouvant par la suite facilement ajouter leurs services préférés.

Wiko Rainbow =

Des caractéristiques qui soufflent le chaud… et le froid
Comme indiqué, la présence d'un nouveau processeur Nvidia Tegra 4i est une première surprise de taille sur ce marché de la téléphonie, un processeur que l'on retrouvera aussi d'ailleurs sur le prochain Highway 4G présenté sur le salon du Medpi. Avec ses 4 cœurs plus un cinquième dédié à la gestion de la batterie, le Tegra 4i propose aussi un processeur graphique qui prend la main sur les applications nécessitant des performances d'affichage soutenues. Il est épaulé par 1 Go de mémoire et dans l'absolu, s'en sort plutôt très bien pour ce qui est de la réactivité et de faire tourner les jeux et les applications plus exigeantes.

Pour un smartphone dans cette gamme de prix, le résultat est vraiment impressionnat, avec en outre une autonomie très correcte. Le Wiko Wax tient une journée complète en usage normale, et 3 à 5 heures si on abuse des vidéos ou des jeux. Par contre, doté de seulement 4 Go de stockage, dont à peine 2,5 Go de disponibles, il sera nécessaire d'acquérir immédiatement une carte micro-SD pour augmenter le stockage, ne serait-ce que pour installer des applications. Ce peu d'espace de stockage pourra d'ailleurs poser un réel problème, quelques applications demandant encore d'utiliser le stockage du téléphone, sachant

 Wiko Rainbow : un bel écran et un capteur photo de 8 mégapixels

A noter aussi que la coque est amovible, tout comme la batterie, avec les emplacements pour la carte micro-SD/SDHC et une carte micro-SIM (une seule, Wiko semblant désormais suivre la tendance du marché sur ce point). On peut aussi apprécier la présence de plusieurs coloris, plus 'sages' que ceux du Wiko Rainbow sorti il y a quelques semaines. Attention, une première série de Wiko Wax a rencontré un petit problème d'étiquetage (inversion) concernant le schéma d'insertion de la carte SIM imprimé sous la batterie du téléphone. Pour introduire la carte micro-SIM dans le bon sens, il vous suffit donc de suivre les indications du schéma qui est gravé au-dessus de la fente d'insertion.

Les caractéristiques du Wiko Wax
- Réseau : 2G, 3G, 3G+, 4G-LTE
- Écran : 4,7" IPS, HD 720 x 1280 pixels, densité de 315 ppp
- Processeur : NVIDIA Tegra 4i, SL 440 à 1,7 GHz, quadric-coeur + 1 coeur dédié, GPU GeForce ULP (60 unités de calcul)
- Système d'exploitation : Android 4.3
- Mémoire vive : 1 Go
- Mémoire interne : 4 Go de stockage, 2,5 Go de libre, plus emplacement micro-SD/SDHC jusqu'à 32 Go
- Appareil photo principal : capteur photo 8 mégapixels rétroéclairé (OmniBSI 2), vidéo en 1080p 30 images/seconde
- Caméra frontale : 5 mégapixels 720p
- Fonctionnalités : Google Apps, TegraZone, lecteur vidéo, Lampe Torche, etc.
- Connectivité : Wi-Fi: 802.11 /b/g/n, Bluetooth 4.0, microUSB 2.0, audio jack 3,5 mm
- Divers : carte microSIM (une seule !), GPS, accéléromètre, capteur de proximité, magnétomètre…
- DAS : 0,687 W/Kg
- Dimensions : 140,1 × 67,5 × 8,8 mm
- Poids : 119g
- Couleurs : Noir, Blanc, Corail, Bleu
- Batterie : 2000 mAh
- Autonomie : 1,5 jours en utilisation simple, presqu'une journée en utilisation normale et 3 à 5 heures en vidéo/jeux