Tout savoir sur la 5G de Bouygues Telecom

5g-bouygues
26 juin 2019 à 15h27
- Mis à jour le 16 septembre 2019 à 08h50 -

Dans la course à la 5G, Bouygues Telecom est bien placé. Bouygues Telecom teste les fonctionnalités de la 5G sur 53 supports expérimentaux. L'opérateur a aussi réussi à passer le premier appel 5G en conditions réelles. La 5G Bouygues sera au rendez-vous en 2020.

Bouygues Telecom : bien placé de la course à la 5G

La course à la 5G, c'est un peu une course à l'échalote. Entre les opérateurs, c'est à celui qui mènera la plus grand nombre d'expérimentations. Tous les mois, un classement est d'ailleurs établi par l'observatoire du déploiement des réseaux mobiles de l'ANFR (Agence nationale des fréquences), pour faire le point sur le déploiement de la 5G en france.

Et, à ce petit jeu là, la 5G Bouygues s'en sort plutôt bien. Non seulement c'est Bouygues Telecom qui a ouvert le premier site pilote de la 5G à Bordeaux mais, au 1er septembre, l'opérateur comptait 63 supports 5G expérimentaux. C'est bien moins qu'Orange (263) mais plus de deux fois plus que SFR (25). Quant à Free, il ne compte encore qu'un seul support 5G expérimental. Au total, 352 autorisations ont été délivrées pour des expérimentations de la 5G.

Nombre de supports expérimentaux 5G en septembre 2019

Bouygues Telecom mènent actuellement des expérimentations qui portent sur des usages futurs de la 5G très divers. Les tests de la 5G Bouygues s'intéressent à l'industrie du futur, le télémédecine, la réalité virtuelle, les villes intelligentes, l'Internet des objets, la mobilité et la connectivité.

L'opérateur a par exemple signé un partenariat avec Transpolis pour tester cet été des applications 5G destinées aux véhicules autonomes. "Transpolis est un écosystème riche et surtout fonctionnel grâce auquel Bouygues Telecom  va pouvoir apprendre beaucoup de la 5G en conditions réelles", se réjouit Jean-Paul Arzel, directeur réseau de Bouygues Telecom. "De nombreux acteurs vont imaginer ici les usages urbains et en mobilité de cette technologie et nous serons à leurs côtés pour les rendre possible", complète-t-il. Ce partenariat n'est pas une première pour l'opérateur. Bouygues Télécom a déjà signé un accord de ce type avec UTAC CERAM, propriétaire de l'autodrome de Linas-Montlhéry, pour mener à bien des missions de test et d'homologation des véhicules autonomes et connectés.Bouygues Telecom fait des tests 5G sur les voitures autonomes

Enfin, Bouygues Telecom effectue des tests sur les technologies de la 5G comme le Mimo massif et le beamforming. Et Jean-Paul Arzel, directeur réseau de Bouygues Telecom, de se réjouir : Bouygues Telecom est "un acteur de référence de la 5G en France". (Lire notre interview)

Bouygues passe le 1er appel 5G en conditions réelles

L'histoire ne retient que les premiers, dit l'adage. L'expression vaut aussi pour la 5G. L'histoire, donc, retiendra que c'est Bouygues Telecom qui a réussi à passer le premier appel 5G. C'était le 4 janvier dernier, dans les rues de Lyon. Quelques semaines auparavant, Orange avait aussi réussi à passer un appel en 5G mais, c'était en laboratoire. La 5G Bouygues fait donc mieux qu'Orange, avec un appel 5G "en conditions réelles avec un terminal mobile pleinement compatible avec cette nouvelle technologie", se réjouit Bouygues Telecom.

Pour cette expérimentation 5G grandeur nature, le terminal utilisé pour passer cet appel en 5G embarquait un modem Qualcomm Snapdragon X50, qui équipe aujourd'hui la plupart des smartphones compatibles 5G, sur la bande de fréquences des 3,5 GHz, celle qui sera dévolue à la 5G dans un premier temps à partir de 2020. "Il a pu parfaitement se connecter, en pleine ville et en mobilité", insiste Bouygues Telecom.

Réseau mobile 5G : les plans de Bouygues Telecom

Bouygues Telecom est très actif sur le terrain de la 5G. Néanmoins, selon l'opérateur, il n'y a "pas de rupture" pour le consommateur entre la 4G et la 5G, contrairement au passage de la 3G à la 4G. Difficile de donner tort à l'opérateur car, dans un premier temps, la 5G sera un nouveau réseau mobile mais avec un cœur de réseau 4G. Et, il faudra attendre quelques années pour que le réseau mobile 5G soit une révolution. "Les changements d'usages, les nouveaux usages, et de manière un peu massive, ça va commencer en 2023. Mais, pas avant", prédit Jean-Paul Arzel.

Le réseau 5G Bouygues sera déployer au fil du temps. "On va utiliser les points hauts existants sur lesquels on va poser des antennes 5G sur la bande des 3,5 GHz et on va raccorder ce matériel au réseau de transport existant, via la fibre. On ne va pas déployer des sites uniquement 5G, au moins dans un premier temps", explique Jean-Paul Arzel. Et le directeur réseau de Bouygues Telecom de justifier : "Dans les réseaux d'opérateurs, on commence toujours par les macro cells. C'est la première couche, elle est fondamentale. Les small cells viennent compléter la couverture des macro cells". Les small cells, ces antennes 5G intelligentes qui seront avant tout utiles pour les ondes millimétriques dans la bande des 26 GHz, "ce sera pour plus tard". Logique. Car, cette bande de fréquences n'est pas concernée par les enchères de cet automne et ne sera utilisée que plus tard par la 5G. 

 

 

Selon Bouygues Telecom, "la 4G était une technologie qui avait vocation à être nationale très vite", ce qui n'est "pas le cas de la 5G". Aussi, la 5G Bouygues devrait d'abord être déployé dans les zones denses, car c'est là que la consommation de data explose et que le réseau arrive à saturation. "La valeur ajoutée client de la 5G pour le grand public va être initialement assez limitée. Dans un premier temps, ce sera avant tout un ajout de capacité", argumente Jean-Paul Arzel. Il faudra en effet attendre que la bande de fréquences des 26 GHz soit libéré pour la 5G afin que le nouveau réseau mobile ne tienne toutes ses promesses. On en est pas encore là.

À propos des futures offres 5G Bouygues Telecom, l'opérateur n'a pas fait la moindre communication, contrairement au groupe Iliad qui a laissé entendre que les offres 5G Free pourraient être au prix de la 4G.

SmartX_5G : l'incubateur 5G de Bouygues Telecom

Afin de faire émerger rapidement des nouveaux usages facilités part la 5G, le groupe Bouygues a créé un incubateur. Un accélérateur de projets, baptisé SmartX_5G qui doit devenir l'écosystème 5G de tout le groupe. Son objectif est de fédérer toutes les initiatives du groupe Bouygues sur la 5G. SmartX, cela veut dire smart mobility, smart city, smart building et smart entertainement. Autant d'activités dans lesquelles le groupe Bouygues est présent au travers de ses différentes filiales.

En outre, cet incubateur de projets va également intégrer des partenaires, des clients, des startups et la recherche académique pour tester et développer de nouveaux usages autour de la 5G. En clair, SmartX_5G est un lieu d'échange et d'information autour de la 5G, comme le fait aussi Orange avec son Lab.

 

Bouygues Telecom 5G