5G Free : en route vers le réseau mobile du futur

5g-free-vignette (2)
24 juin 2019 à 15h50
- Mis à jour le 4 juillet 2019 à 12h58 -

Dans la course à la 5G, difficile de savoir où en est Free. L'opérateur n'a pas fait de demande pour tester la 5G. Il préfère déployer son réseau et promet qu'il sera au rendez-vous de la 5G. Pour attirer des abonnés, Free pourrait proposer la 5G au prix de la 4G.

5G : Free vise la place de 1er opérateur alternatif

Free ne s'en cache. L'opérateur a de "l'ambition". À l'occasion de sa convention annuelle, Free a annoncé sa feuille de route pour les 5 années à venir. Sa volonté est de "conquérir la place de 1er opérateur alternatif sur le très haut débit mobile 4G et 5G". C'est à dire que Free souhaite devenir le deuxième opérateur derrière Orange, qui est indétrônable, mais devant Bouygues Telecom et SFR. Pour cela, l'opérateur veut s'appuyer sur "une politique commerciale soutenant la montée en gamme de nos abonnés vers le Très-Haut-Débit mobile".

Les forfaits 5G de Free au prix de la 4G ?

Le futur réseau mobile 5G fera son apparition en France en 2020. Normal, donc, si les opérateurs n'ont pas encore communiqué les prix de leurs futures offres 5G. Rien ne presse. Néanmoins, à l'occasion de la convention annuelle de Free, il y a quelques semaines, Xavier Niel, fondateur d'Iliad, a commencé a distillé quelques informations sur la politique tarifaire de Free en matière de 5G. "On veut rester sur nos valeurs historiques, l'arrivée de nos offres 5G répondront à notre stratégie de simplification des offres sur le mobile", a-t-il déclaré. Chez Free, la 5G pourrait être au prix de la 4G

Concrètement, donc, Xavier Niel laisse entendre que les forfaits 5G de Free pourraient être au même prix que les offres 4G. Soit exactement la même stratégie que Free avait déjà choisi en 2013 pour le lancement de la 4G. Si cette information venait à se confirmer, avec des offres 5G au prix des forfaits 4G Free, cela signifierait que l'opérateur ne facturerait pas à ses abonnés le coût du déploiement de ce nouveau réseau mobile. Un choix qui aurait le mérite de la clarté, avec une politique tarifaire des plus lisibles, et qui, surtout, permettrait à Free de frapper un grand coup dans la course à la 5G.

5G Free : un forfait avec data illimitée ?

Lors de la convention annuelle de Free, une autre déclaration de Xavier Niel n'est pas passée inaperçue quand il a évoqué la 5G. "Vous connaissez mon avis sur les offres 4G illimitée en forfait simple, la 5G n'y dérogera pas", a-t-il dit. Une phrase qui, là encore, est susceptible d'en dire long sur les futures offres 5G de Free. En effet, rappelez-vous. En mars 2017, Free se vantait d'être le premier opérateur à lancer le premier forfait 4G illimité en France. Un forfait mobile, réservés aux abonnés Freebox, au tarif de 15,99€/mois. À la lecture des propos de Xavier Niel, on peut imaginer un forfait Free mobile 5G illimité. Une offre réservée, là encore aux abonnés Freebox. En tout cas, il s'agirait d'une très bonne idée car les usages liés à la 5G sont très gourmands en data. Et cette stratégie pourrait permettre à Free d'attirer de nouveaux abonnés.

Néanmoins, prévient Thomas Reynaud, le directeur général d'Iliad, a laissé entendre que les offres 5G qui seront commercialisées par Free dépendront du coût total de l'investissement pour la 5G. "On attend surtout les conditions de mise à disposition des fréquences par l'État, a-t-il expliqué. Il faut éviter des enchères mortelles qui tueraient la concurrence et l'investissement". Une manière de mettre la pression sur l'État qui n'a pas encore communiqué les modalités exactes des enchères pour l'attribution des fréquences de la 5G, et notamment le prix de réserve. C'est le prix en dessous duquel l'État ne descendra pas et qui donnera une indication sur le montant de l'investissement à réaliser par les opérateurs.

Free : pas d'expérimentations mais un "réseau parfait" pour la 5G

Pour en savoir où en sont les opérateurs dans la course à la 5G, on peut se fier, entre autres, à l'Observatoire des réseaux mobiles publié régulièrement par l'ANFR (Agence Nationale des Fréquences). Tous les mois, il fait le point sur les demandes d'expérimentation de la 5G. Au 1er juin 2019, l'ANFR avait délivré 111 autorisations pour des sites pilotes de la 5G : 130 pour Orange, 53 pour Bouygues Télécom, 25 pour SFR mais aucune pour Free. Ce qui veut que Free n'a encore aucune expérimentation grandeur nature du futur réseau mobile 5G. Autant dire que Free paraît clairement en retrait comparé aux autres opérateurs et doit sûrement se contenter, à ce jour, de tester la 5G en laboratoire.Free n'a pas encore fait la moindre expérimentation 5G grandeur nature.

Free serait donc à la traîne dans la course à la 5G. Pourtant, Xavier Niel affiche ses ambitions, avec une promesse : Free aura un "réseau parfait", optimisé et prêt pour la 5G

Pour cela, dans un premier temps, Free, compte déployer "à un rythme très rapide un réseau offrant la meilleure qualité de service et prêt pour la 5G". Free ambitionne de construire "2.000 nouveaux sites en moyenne chaque année", mais aussi le déploiement de "10.000 sites en 700 MHz 4G+" d'ici à la fin de l'année. Son objectif est de disposer à l'horizon 2024 d'un réseau 4G/5G dernière génération en s'appuyant sur 25.000 sites actifs. Avec un raccordement quasi-systématique de ses sites en fibre optique.

Source : Univers Freebox

Dans un deuxième temps, c'est à dire à l'horizon 2020-2030, Free, comme les autres opérateurs, rentrera dans une deuxième phase, avec la construction de micro-cellules.  Les fameuses small cells, chargées de propager les ondes millimétriques, qui permettront à la 5G d'explorer de nouveaux usages.

Free 5G