Comment choisir son forfait mobile ?

quel-forfait-choisir
15 février 2019 à 14h18
- Mis à jour le 15 février 2019 à 14h43 -

Il existe aujourd'hui plus d'une centaine de forfaits mobiles. Mais, entre les forfaits avec ou sans engagement, les forfaits bloqués ou illimités, le volume de data proposée, etc, il n'est pas toujours facile de faire le bon choix. Alors, quelles questions faut-il se poser? La réponse, ici.

Quel opérateur choisir?

 Aujourd’hui, une vingtaine d’opérateurs principaux se disputent le marché de la téléphonie mobile. Il y a les opérateurs traditionnels (Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free), leurs marques low-cost (Sosh, RED et B&You) et enfin les MVNO, les opérateurs de réseau mobile virtuels, comme NRJ Mobile, La Poste Mobile ou encore Coriolis et Prixtel. Si vous souhaitez bénéficier d’un programme de renouvellement de votre téléphone en vous engageant sur 12 ou 24 mois, alors, vous choisirez un opérateur classique. Si vous êtes rassurés à l’idée de pouvoir trouver de l’aide en magasin, vous vous orienterez là encore vers un opérateur classique. En revanche, si vous préférez une offre à bas coût, sans mobile et sans engagement, vous privilégierez plutôt les marques low-cost et les MVNO. Mais sachez qu’en cas de problème, vous aurez seulement accès à une hotline ou à un chat.

En tout état de cause, il existe aujourd'hui plus d'une centaine de forfaits mobiles sur le marché. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Et, entre les opérateurs, c'est la guerre des forfaits mobiles pas chers.quel-operateur-choisir

Autre chose : avant de souscrire une offre auprès d’un opérateur, renseignez-vous sur la qualité du réseau emprunté et assurez-vous qu’il couvre correctement votre domicile et les endroits que vous avez l’habitude de fréquenter.

Un forfait avec ou sans engagement ?

Aujourd'hui, l’écrasante majorité des forfaits sont sans engagement. Ils sont prisés des utilisateurs pour deux raisons majeures :

  • La possibilité de résilier à tout moment son forfait, sans conditions. Intéressant pour faire la chasse aux promotions et obtenir le maximum de services au meilleur prix
  • Les forfaits sans engagement sont moins chers que les offres avec un engagement. Il est facile aujourd'hui d’en trouver avec l’illimité à moins de 20€/mois.

Dans le cas d’un forfait sans engagement, l’opérateur fournit uniquement une carte SIM à insérer dans son téléphone.

Néanmoins, Orange, SFR et Bouygues continuent de proposer des forfaits avec engagement, sur une période de 12 ou 24 mois maximum. Le prix du forfait varie selon la durée de l’engagement. S’engager sur 24 mois revient moins cher que de s’engager sur 12 mois. Les forfaits avec engagement, par définition, sont plus compliqués à résilier mais, ils ne sont pas sans avantages. Certaines offres permettent de s’offrir un téléphone mobile à prix préférentiels, moins chers que dans le commerce. En outre, certains opérateurs, comme Bouygues Telecom, incluent dans leurs forfaits avec engagement plusieurs options gratuites.

Quelle enveloppe data choisir ?

Avec l’avènement des smartphones, les utilisateurs ne se contentent pas de passer des appels ou d’écrire des SMS depuis leur téléphone portable. Ils veulent s’échanger des mails, surfer sur internet, écouter de la musique et regarder des vidéos en streaming, jouer à des jeux, télécharger des applications… forfait-dataAutant d’usages qui consomment de la data. Aujourd'hui, tous les opérateurs incluent une enveloppe data dans leurs offres. De 10 Mo à 100 Go voire même beaucoup plus, il y en a pour tous les goûts.

La data, c’est déterminant dans le prix des forfaits. Plus vous souhaitez de data, plus le prix de votre forfait sera élevé. Pour information : pour surfer sur Internet pendant une heure, 15 Mo suffisent, télécharger une application nécessite environ 5 Mo, une heure de vidéo sur Youtube, c’est souvent 150 Mo, une heure de vidéo en HD, c’est 3 Go de données consommées, un mail avec une pièce jointe, c'est 1 Mo. Attention, donc, à bien choisir son enveloppe data. Car au-delà de l’enveloppe qui vous est allouée, ça peut se gâter. Le plus souvent, une fois votre crédit épuisé, le débit est ralenti jusqu'au mois suivant. Mais, parfois, ils arrivent aussi que l’accès à Internet soit bloqué ou facturé hors-forfait. Et, ça peut coûter cher.

Comment faire pour éviter le hors-forfait ?

Les factures réservent parfois de mauvaises surprises. Celle que vous recevez pour votre abonnement à un forfait de téléphonie mobile n’échappe pas à la règle. Ici, le piège s’appelle le hors-forfait. Bien malin celui qui n’est jamais tombé dedans. Tellement facile, en effet, d’avoir du hors-forfait : il peut suffire d’un appel passé depuis l’étranger, d’un appel vers un numéro spécial, de quelques minutes en trop de vidéos en streaming… Les occasions ne manquent pas. Mais des solutions existent. Si votre forfait commence un peu à dater, la priorité, c’est de regarder le prix de la minute, du MMS et du mégaoctet de données hors-forfait et, le cas échéant, de passer sur une offre plus récente et donc complète comme il en existe de nombreuses aujourd'hui. À commencer par les forfaits avec les appels et les SMS/MMS illimités. Choisissez aussi une enveloppe data adaptée à vos besoins. Et n’hésitez à prévoir large. Il est en effet possible de trouver des forfaits avec des enveloppes data conséquentes à des tarifs tout à fait abordables.

L’autre solution est dans les forfaits bloqués ou dans les forfaits avec le blocage en option. Vous consommez ce que vous payez et donc, pas de hors-forfait. C'est le meilleur moyen pour contrôler ses communications et limiter ses dépenses en téléphonie mobile.

Quel forfait pour l’international ?

Autrefois, les appels vers l’international étaient l’apanage des forfaits mobiles les plus haut de gamme. Aujourd'hui, les appels vers l’étranger sont embarqués dans de nombreux forfaits, même low-cost. Il très facile de trouver un forfait qui offre en illimité les communications vers les fixes et les mobiles dans les pays de L’union Européenne. Voire même les pays du Maghreb, les États-Unis ou le Canada.

Pour les appels depuis l’international, c’est un peu le même constat. Attention toutefois. Tous les opérateurs ne jouent pas la même partition. Et, de l’un à l’autre, la liste des pays vers/depuis lesquels il est possible de passer un passer un coup de téléphone est plus ou moins longue et les tarifs varient en conséquence.

Mais, sachez qu'aujourd'hui, appeler ou recevoir des appels téléphoniques des quatre coins du monde avec son téléphone mobile, c’est possible. Et, en plus, sans se ruiner. Un globe-trotter aura tendance à privilégier une offre complète alors que les voyageurs plus occasionnels se contenteront d’une offre plus classique avec les appels en illimité depuis/vers l’étranger. Quitte à prendre une option payante, en cas de voyages en dehors des frontières de l’Europe, comme le prévoient certains opérateurs.

Les cartes prépayées, une bonne idée?

Il ne s'agit pas d'un abonnement en tant que tel mais plutôt d'un crédit prépayé. Une alternative, donc, pour ne pas risquer d'être hors-forfait. Et, c'est vous qui décidez quand vous souhaitez acheter un nouveau crédit. Avec une carte prépayée, vous payez ce que vous consommez. Mais, cette liberté a un prix. Les tarifs sont souvent onéreux et les cartes prépayées ont une date de validité, souvent assez courte. cartes-prepayeesMais, il y a un marché et tous les opérateurs ou presque en proposent. Le principe est simple: Il faut d'abord acheter une carte SIM, souvent aux environs de 4€, et ensuite acheter des recharges. Il en existe pour tous les prix, de 5€ à 40€ chez Bouygues Télécom ou de 5e à 95€ chez SFR. Et pour tous les usages: les appels, l'envoi de SMS/MMS, les appels vers l'international, l'Internet Mobile. À la mode il y a quelques années, les cartes prépayées ne le sont plus trop aujourd'hui. Créées notamment pour éviter le hors-forfait, elles subissent aujourd'hui la concurrence des forfaits bloqués ou ajustables.

Opérateurs Vie pratique